#WeLiveFootball

Créativité, unité et ubuntu

deaf starlets fc
© Others

Diana Yonah :

Peu de gens connaissaient l’existence de ce tournoi. L’idée de délivrer un message commun a eu pour effet de rapprocher les individus. Ainsi, la perspective de jouer pour l’Objectif numéro 1, éradiquer la pauvreté, a attiré de nombreuses personnes désireuses d’apporter leur contribution à cette noble cause, sous une forme ou sous une autre.

La Global Goals World Cup associe créativité, unité et l’ubuntu, une notion humaniste africaine qui s’inspire du proverbe : "je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous". Dans cette compétition, il n’y a qu’une seule règle : tous les participants doivent être amateurs.

Je me suis intéressée à ce tournoi car il s’adresse à la base pour faire passer un message universel, ainsi qu’aux femmes qui ont du talent, mais qui n’ont jamais joué. Il s'adresse aussi aux femmes qui souhaitent combattre la maladie par le sport ou encore aux entraîneurs et aux joueurs des deux sexes qui font profiter leur voisinage des compétences qu’ils ont acquises sur le terrain.

Toute la société doit s’unir pour tenter d’atteindre ces objectifs ambitieux. C’est la raison pour laquelle des femmes de tous âges se sont retrouvées le temps d’une journée pour célébrer la Journée internationale de la femme, pratiquer le sport qu’elles aiment, rencontrer des personnes d’horizons très divers et s’amuser.

La Global Goals World Cup (GGWCup)

  • Concept : encourager des joueurs amateurs à devenir des "champions du monde" des 17 Objectifs (Global Goals) des Nations unies pour le développement durable mais aussi des acteurs du progrès social au sein de leur communauté.
  • Il faut utiliser l’extraordinaire pouvoir du football pour unir les individus et tendre vers la réalisation des Objectifs des Nations unies pour le développement durable.
  • La GGWCup est un tournoi de football féminin à 5 contre 5. Le but est aussi de faire avancer la question de l’égalité des sexes.
  • Pour participer, les équipes doivent choisir l’un des 17 Objectifs et prendre un certain nombre de mesures pour contribuer à sa réalisation.

La confiance, meilleur outil

En arrivant en Ouganda, j’ai commencé par assister à un match opposant une équipe de grand-mères aux jeunes et énergiques femmes de la Fédération ougandaise de football. Les premières ont su tenir tête aux secondes avec aplomb, dans une ambiance digne des plus grandes rencontres, les grand-mères bénéficiant du soutien d’un public.

Majken Gilmartin, fondatrice du tournoi, m’a confié : "Ces objectifs concernent toutes les femmes. Nous avons besoin d’elles pour les réaliser et nous savons comment les impliquer : grâce au football. J’ai travaillé avec différentes personnes issues de différents pays et j’ai réussi à établir une relation de confiance. Il n’y a pas de meilleur outil".

Ancienne sélectionneuse de l’équipe féminine d’Ouganda, Majida Nantanda a également été impressionnée par le spectacle. "Le message est très positif car il indique aux femmes de tous les milieux qu’elles peuvent jouer au football. J’ai grandi dans un univers où le football était réservé aux garçons. Les filles n’avaient pas le droit de jouer mais aujourd’hui, les choses ont changé", explique Nantanda. "Cet événement va donner envie aux femmes de s’amuser. Il va encourager les parents et les enfants à faire du sport. De nos jours, une activité sportive peut avoir de nombreux bienfaits : trouver un emploi, améliorer son niveau d’éducation ou élargir son réseau. Je vais donc inviter des femmes qui ont la passion du football, mais qui n’ont jamais joué. Ce sera leur journée."

Équipes et récompenses

  • Deaf Starlets : rassemblées pour prouver que handicap n’est pas synonyme d'incapacité.
  • Soccer Diavs du Kenya : Dorcas Kero n’a eu besoin que d’une main pour s’illustrer.
  • Des réfugiés, des journalistes, des grand-mères et d’anciennes joueuses étaient également présentes.
  • Vainqueur de la GGWCup : Hearts Vision (Objectif 4 : une éducation de qualité)
  • Deuxième : Abigails Grandmaz (Objectif 8 : travail décent et croissance économique)
  • Champion Action : FUFA Queens (Objectif 5 : égalité entre les sexes)
  • Champion Style : SUYAWI (Objectif 1 : pas de pauvreté)
  • Champion du public : Waving Flags de Soccer without Borders (Objectif 5 : égalité entre les sexes)
  • Champion de football : KCCA FC (Objectif 1 : pas de pauvreté)

Explorer le sujet

Articles recommandés