UEFA EURO Féminin 2022

De gros enjeux et des billets en jeu

Patri of Spain Team during qualifying phase of Euro 2022 
© Getty Images
  • Les pays déjà qualifiés pour l’EURO : Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Norvège, Suède et Angleterre (pays hôte)
  • De nombreuses équipes sont encore en course pour les 10 derniers tickets
  • Des matches décisifs figurent au programme, notamment France - Autriche

À ce jour, six équipes ont déjà leur billet en poche pour l’UEFA EURO Féminin 2022, dix autres sésames restant à attribuer. Pour la République d’Irlande, il s’agira d’empocher les trois points face à l’Allemagne, octuple championne d’Europe, pour maintenir intacts ses rêves de rendez-vous continental. La Pologne visera également la victoire contre l’Espagne, tandis que l’Écosse cherchera à se racheter face à la Finlande après sa défaite de l’aller 1-0. Enfin, dans le match entre la France et l’Autriche, la première place du groupe sera en jeu.

Les matches à suivre :

Écosse-Finlande

1er décembre, Easter Road, Édimbourg

Après trois succès d’affilée, l’Écosse a enregistré sa première défaite face à la Finlande, dont la sélectionneuse Anna Signeul, par une ironie du sort, a occupé le banc écossais pendant plus de 12 ans. Les Finlandaises occupent la première place de leur groupe et entendent la conserver à l’issue de leur prochaine confrontation avec les Écossaises, le 1er décembre. Avec une victoire contre le Portugal le 27 novembre, l’Écosse pourrait revenir à un point des Scandinaves. "Quand j'ai vu que nous nous retrouvions dans le même groupe que l’Écosse, cela n’a pas été une bonne nouvelle, du moins, sur le plan personnel. C’est difficile pour moi de les affronter, mais je suis une professionnelle et je dois mettre mes émotions de côté. En tant qu'entraîneur, mon cœur et ma passion sont à 100% avec la Finlande. J’aime mon job et nous avons fait du bon travail. C’est tout simplement un super groupe", confie la sélectionneuse de la Finlande Anna Signeul à FIFA.com.

Slovaquie–Islande

26 novembre, Centre national d’entraînement, Senec

Dans ce groupe, la Suède est déjà hors de portée. Toutefois, il reste la deuxième place à décrocher, sachant que seuls les premiers de chaque groupe et les trois meilleurs deuxièmes rallieront directement l’EURO. Les autres dauphins devront s’affronter lors de barrages. Les Islandaises, qui n’ont pas dépassé le premier tour de l’UEFA EURO Féminin 2017, auront besoin d’un point face à la Slovaquie pour consolider leur place de deuxième. "Au classement mondial, l’Islande occupe le 19ème rang, nous le 47ème", constate Peter Kopúň, l’entraîneur slovaque, sur le site Internet de sa fédération. "D’un côté, une grosse surprise est toujours possible en football ; de l’autre, la différence de qualité est importante sur le papier. Pourtant, je me réjouis que le destin nous ait réservé un défi comme celui-ci à relever."

Côté islandais, le sélectionneur Jón Þór Hauksson devra procéder à deux changements pour affronter la Slovaquie et la Hongrie. Dagný Brynjarsdóttir et Rakel Hönnudóttir feront leur arrivée, tandis que Karólína Lea Vilhjálmsdóttir et Hólmfríður Magnúsdóttir seront absentes.

Espagne - Pologne

1er décembre, Pabellón de la Ciudad del Fútbol 1 - Madrid

Dans ce groupe très disputé, les cartes ne cessent d’être rebattues avec trois équipes - l’Espagne, la Pologne et la République tchèque - en lice pour la place de leader. Les mieux placées sont les Espagnoles, deuxièmes, qui comptent un point de moins que les Polonaises mais deux matches de retard. Dans ce duel au sommet, une victoire contre la Pologne permettrait à l’équipe de Jorge Vilda de valider sa qualification. À condition de décrocher les trois points contre la Moldavie, un résultat nul suffirait même à l’Espagne. De son côté, la Pologne doit engranger des points pour assurer au moins la deuxième place, car la République tchèque se tient en embuscade. Si le onze de Karel Rada devait marquer plus de points face à la Moldavie que la Pologne devant l’Espagne, alors la lutte pour la place de dauphin serait terminée.

Les autres rencontres

Pour la Suisse, il s’agira de conserver sa place de leader face à la Belgique le 1er décembre. Tandis que les Helvètes dominent le Groupe H avec 19 points, les Red Flames ne sont qu’à un point derrière. Le 27 novembre, la France affrontera l’Autriche à Guingamp dans un match au sommet, puisque les deux équipes sont à égalité de points. Ensuite, les Autrichiennes, demi-finalistes de l’UEFA EURO 2017, recevront les Serbes le 1er décembre, tandis que la France, pays hôte de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™, accueillera le Kazakhstan.

L’Irlande du Nord disputera les barrages si elle gagne face au Bélarus et aux îles Féroé. Cela dit, en cas de faux pas lors de ces confrontations, c’est le Pays de Galles - à condition de l’emporter contre le Bélarus - qui fera la bonne affaire. Quant à l’Allemagne, déjà qualifiée, elle rencontrera pour ses deux dernières rencontres qualificatives la Grèce à Ingolstadt, puis la République d’Irlande à Dublin.

Entendu...

"L’Irlande devra marquer des points contre nous, ce qui signifie que ce match a beaucoup d’importance pour elles en vue de l’EURO. Au match aller, notre qualité de jeu les avait empêchées de rentrer dans la partie, surtout en première mi-temps. Cela dit, je connais bien la sélectionneuse et l’équipe. Au retour, elles voudront faire beaucoup mieux, elles joueront à domicile et elles nous mettront certainement davantage à contribution. Pour autant, notre objectif reste clair, puisque nous voulons gagner tous nos matches." - Martina Voss-Tecklenburg, sélectionneuse de l’Allemagne

Explorer le sujet

Articles recommandés

The Best FIFA Awards winners Lionel Messi, Jill Ellis, Jurgen Klopp and Megan Rapinoe

The Best FIFA Football Awards™

Retour sur les The Best 2019

20 nov. 2020

Cristiana Girelli of Italy celebrates after scoring her team's first goal 

Football Féminin - Italie

Girelli, fer de lance des Azzurre

26 oct. 2020

Lucie Vonkova

Football Féminin - Rép. Tchèque

Voňková, longue absence et grande expérience

06 nov. 2020

Chelsea Women manager Emma Hayes.

Football féminin - Angleterre

Hayes : "L'Angleterre a servi de phare dans la tempête"

03 nov. 2020

TuS Wörrstadt - Erster Deutscher Frauenfussball Meister 1974

Football Féminin

50 ans de football féminin en Allemagne

31 oct. 2020

Denmark celebrate qualifying for the UEFA Women's EURO

UEFA EURO Féminin 2022

Premiers qualifiés connus et suspense maintenu

28 oct. 2020

Irene Fuhrmann (Austria)

Football féminin - Autriche

Fuhrmann, le changement dans la continuité

21 oct. 2020