Rétro 2020 - Football féminin

Des progrès malgré l'année compliquée

Sydney Opera House lights up with an image of Australia captain Sam Kerr 
© Getty Images
  • FIFA.com revient sur l’année 2020 du football féminin.
  • Le championnat anglais poursuit son essor.
  • Les JO approchent et la Coupe du Monde 2023 aura lieu aux antipodes.

Le Covid-19 a beau avoir chamboulé le calendrier du football féminin, cette année 2020 nous a quand même offert de beaux moments forts sur le terrain. En Europe, l’activité s’est quand même bien maintenue tant au niveau des sélections qu’au niveau des clubs, le début d’année ayant vu plusieurs nations décrocher leur qualification pour les Jeux Olympiques. Malgré la réduction du nombre de matches, les quadruples championnes du monde américaines ont bouclé l’année comme elles l’avaient commencée : en tête du Classement mondial féminin de la FIFA/Coca-Cola.

En marge du rectangle vert, plusieurs évolutions majeures continuent de dessiner un avenir radieux pour le football féminin. Le report de nombreuses compétitions nous réserve également une série de rendez-vous plus alléchants les uns que les autres au cours des quelques années à venir, au premier rang desquels la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™ coorganisée par l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Une Coupe du Monde inédite

Le rendez-vous suprême du football féminin donnera lieu à plusieurs premières lorsqu’il posera son chapiteau aux antipodes en 2023. Confirmée au mois de juin, l’édition 2023 sera la première à se jouer dans l’hémisphère Sud, la première à être coorganisée par deux pays et la première à se disputer sur deux confédérations. La semaine dernière, les fans ont eu un avant-goût de ce qui les attend avec la confirmation des places qualificatives pour 2023 ainsi que l’annonce d’un tournoi de barrage innovant.

La course aux JO reportés

L’année a débuté par la qualification d’une série de nations pour le Tournoi Olympique de Football féminin, Tokyo 2020 reporté. Christine Sinclair a battu le record de buts inscrits au niveau international, hommes et femmes confondus, le Canada et les États-Unis ayant composté leur billet pour la Concacaf en février. L’Australie en a fait de même en Asie, tandis le barrage entre la RP Chine et la République de Corée a été reporté à 2021 au dernier moment.

Le Vieux Continent maintient le rythme

L’EURO féminin de l’UEFA a été repoussé d’un an, en juillet 2022, mais ce décalage n’a pas empêché plusieurs équipes d’assurer leur qualification lorsque les matches ont repris en deuxième partie d’année. Avant la dernière journée, programmée en février, la Belgique, le Danemark, la France, l’Allemagne, l’Islande, les Pays-Bas (tenants du titre), la Norvège et la Suède ont déjà assuré leur présence aux côtés de l’Angleterre, pays hôte. Quant à l’Irlande du Nord, à la Russie et à l’Ukraine, elles savent qu’elles devront passer par les barrages.

L’Angleterre et Lyon en vedettes

L’année 2020 a été marquée par le nouveau statut de la Women’s Super League anglaise. C’est en effet un prestigieux contingent de stars venues des quatre coins de la planète, comme Pernille Harder et Sam Kerr, qui ont rejoint le championnat. Plusieurs championnes du monde américaines ont également traversé l’Atlantique, parmi lesquelles Alex Morgan, Tobin Heath, Sam Mewis et Rose Lavelle.

Dans une NWSL américaine écourtée, le Houston Dash a décroché le premier titre de son histoire. Mais il est une chose qui n’a pas changé : l’incroyable domination de l’Olympique Lyonnais, qui a raflé sa cinquième couronne européenne consécutive ainsi qu’un 14e titre de champion de France de suite.

À l’autre bout du monde, de nombreux pays ont démontré un appétit grandissant pour le football, notamment en Océanie, dans l’optique de la Coupe du Monde Féminine 2023. Au Japon, l’année 2021 verra la naissance du tout premier championnat national 100 % professionnel.

La crème de la crème

C’est donc sans grande surprise que l’OL s’est retrouvé à l’honneur lors des The Best FIFA Football Awards™. Lucy Bronze, qui a débuté l’année avec les Gones, est devenue la première arrière latérale à recevoir la récompense suprême, devançant son ancienne coéquipière à Lyon Wendie Renard. La gardienne lyonnaise Sarah Bouhaddi a été nommée The Best – Gardienne de but de la FIFA.

Lucy Bronze is seen giving a acceptance speech via video link after winning The Best FIFA Women's Player
© Getty Images

Construire un football féminin plus fort à l’échelle mondiale

La FIFA a dévoilé plusieurs activités de renforcement du football féminin, parmi lesquelles le Programme de développement du football féminin de la FIFA, qui permet aux associations membres d’accéder à des ressources supplémentaires et à de l’expertise spécialisée. Le tout premier Manuel pour responsables du football féminin a également été publié. Il contient des stratégies, des pratiques et des procédures destinées à accompagner la croissance du football féminin et à favoriser l’égalité entre les sexes.

La suite

Les Jeux de Tokyo 2020 ont été reportés de 12 mois. Ils se tiendront en juillet et août 2021. Le Cameroun et le Chili vont se disputer l’avant-dernier billet pour Tokyo les 18 et 24 février, dans une double confrontation qui marquera l’ouverture de la saison internationale.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Canada's Christine Sinclair celebrates her world record-breaking goal in the 2020 Concacaf Women's Olympic qualifier against St Kitts. and Nevis.

Joyeux Anniversaire !

Sinclair marque et se démarque encore

12 juin 2020

Lucy Bronze is seen giving a acceptance speech via video link after winning The Best FIFA Women's Player

The Best FIFA Football Awards

Bronze : "Je dédie cette récompense à Gérard Houllier"

17 déc. 2020

Lights are projected on the Sydney Opera House

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

L'Australie et la Nouvelle-Zélande au paradis 

26 juin 2020

Magdalena Eriksson of Sweden and her girlfriend Pernille Harder of Denmark kisses after Sweden™s win during the FIFA Women™s World Cup round of sixteen match between Sweden and Canada on June 24, 2019 in Paris.

Football Féminin

Harder et Eriksson : succès et fierté

12 juin 2020