Football féminin

Duggan sur tous les fronts

  • Les demi-finales de la Ligue des champions féminine débutent dimanche
  • Toni Duggan espère franchir l’obstacle munichois avec Barcelone
  • L’internationale anglaise se prépare à vivre deux mois mouvementés

Après deux soirées riches en émotions à l’issue desquelles les affiches des demi-finales de la Ligue des champions de l’UEFA sont désormais connues, l’heure est maintenant venue de se tourner vers le dernier carré de la version féminine de l’épreuve continentale.

Les quatre formations encore en lice vont certainement tout faire pour être du voyage à Budapest mais, quoi qu'il arrive, une équipe fera ses grands débuts à ce stade de la compétition. En effet, Barcelone et le Bayern Munich sont des poids lourds du football, mais aucune de ces deux institutions n’a encore jamais eu l’opportunité de mettre la main sur le trophée le plus convoité par les clubs féminins européens.

Cette fois, l'internationale anglaise de Barcelone Toni Duggan veut aller au bout. Au cours des quatre dernières années, elle a vu l’Angleterre interrompre son parcours en demi-finales de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™ et de l’UEFA EURO féminin 2017. Parallèlement, elle a échoué au même stade en Ligue des champions avec Manchester City, en 2017.

À 49 jours du coup d’envoi de France 2019, les deux prochains mois s’annoncent comme les plus importants de sa carrière. "Ce match va être compliqué", prévient l’intéressée au micro de FIFA.com. "Les rencontres s’enchaînent à un rythme élevé maintenant. Je veux être à mon meilleur niveau en France, mais je dois aussi me concentrer sur les prochains rendez-vous avec Barcelone et le Bayern est un sacré client. Malgré tout, nous avons hâte de nous mesurer aux Allemandes."

"Toutes les athlètes professionnelles rêvent de disputer les plus grandes affiches. Une fois qu’on a atteint ce niveau, il ne faut surtout pas laisser passer sa chance", ajoute l'attaquante.

© Getty Images

Trois mois après son échec avec les Citizens, Duggan a fait ses valises pour la Catalogne. Alors qu’elle doit gérer les problèmes d’adaptation liés à ce nouvel environnement, elle se retrouve aujourd’hui impliquée dans une lutte féroce pour le titre en championnat d’Espagne. "Franchement, je ne regrette pas une seule seconde ma décision", confie-t-elle.

"C’est un vrai défi, sur le terrain comme en dehors, mais c’est justement pour ça que je suis venue ici. Je voulais sortir de ma zone de confort et c’est exactement ce qui s’est passé. J’aimerais que l’écart avec l’Atlético soit un peu moins important en championnat, mais ce sont des choses qui arrivent. À ce stade, je suis prête à échanger quelques points contre une finale de Ligue des champions. À nous de faire le nécessaire pour en être !"

À égalité de points avec l’Atlético (mais avec un match en plus), Duggan et ses coéquipières espèrent que l’Espanyol leur donnera un petit coup de pouce ce lundi.

Duggan en bref

  • Poste : attaquante / ailière
  • Âge : 27 ans
  • Clubs : Everton, Manchester City, Barcelone
  • Palmarès en club : FA Women’s Super League (2016), FA Women’s Cup (2017), FA Continental Cup (2014, 2016), Copa de la Reina (2018)
  • Sélections / buts : 65 / 22
  • Palmarès international : Troisième de la Coupe du Monde Féminine (2015), SheBelieves Cup (2019)

Si le Barça est encore en course pour le titre, il le doit en partie à sa recrue anglaise. Il y a un mois, dans un stade Wanda Metropolitano plein à craquer, Duggan a contribué à la victoire de son équipe (2-0) en signant un but décisif.

"C’était incroyable. En tant que footballeuse, j’ai toujours rêvé de vivre de tels moments et c’est désormais chose faite. C’est merveilleux de marquer devant 60 000 personnes. J’espère avoir l’occasion de revivre ça en France."

Après avoir assisté à cette rencontre féminine à guichets fermés, le sélectionneur de l’équipe d’Angleterre féminine Phil Neville a invité les stades des équipes masculines à "ouvrir leurs portes" aux équipes féminines. Duggan, elle, préfère garder les pieds sur terre.

"C’était fabuleux et je suis entièrement d’accord avec Phil, mais il faut le faire au bon moment, pour la bonne occasion", rappelle-t-elle. "Le football féminin a encore un peu de chemin à parcourir. Nous avons déjà accompli beaucoup de choses en peu de temps. Je suis sûre que nous verrons bientôt ce genre de spectacle chaque semaine, partout dans le monde", conclut-elle.

Articles recommandés