Football féminin

L'Europe retrouve le nord

Sweden's Lotta Schelin jubilates after scoring
© AFP

FIFA.com revient sur les récents événements qui ont animé la scène internationale féminine. Ces dernières semaines étaient placées sous le signe du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA en Suède, un succès sportif et populaire. Ces 15 derniers jours, des records d'affluence ont été enregistrés dans les six villes hôtes.

Côté terrain, les quarts de finale ont souri aux nations pionnières du football féminin continental avec un dernier carré 100% issu nord de l'Europe. Par ailleurs, certaines grosses cylindrées asiatiques, dont les championnes du monde japonaises, disputent actuellement la Coupe d'Asie de l'Est de l'EAFF.

*Les locales s'imposent *Après une entrée en matière timide ponctuée par un nul (1:1) et deux penalties ratés face au Danemark, les Suédoises ont su se ressaisir. Devant leur public, elles ont enchaîné deux succès 5:0 et 3:1 sur la Finlande puis l'Italie, avant de se qualifier aisément pour les demi-finales en dominant l'Islande 4:0. À cette occasion, la Suède a enregistré sa première victoire depuis 12 ans dans un match à élimination directe de l'UEFA EURO Féminin. Sur le plan individuel, Lotta Schelin est bien partie pour mettre fin à l'hégémonie des Allemandes, qui dominent depuis 16 ans le classement des buteuses. La Lyonnaise compte en effet cinq réalisations et devance de deux longueurs sa compatriote Nilla Fischer.

*Les tenantes en difficulté *En demi-finale ce 24 juillet, les hôtesses se mesureront aux championnes d'Europe allemandes dans un remake des finales de 1995 et 2001. Diminuée par de nombreuses blessures avant le début du tournoi, l'Allemagne n'a été que l'ombre d'elle-même durant la phase de groupes. Tenues en échec 0:0 par les Pays-Bas avant de rebondir face à l'Islande, les protégées de Silvia Neid ont surtout concédé leur première défaite en 59 matches et mis un terme à 17 ans d'invincibilité dans la compétition, qualifications comprises. En revanche, l'Allemagne a assuré l'essentiel en battant l'Italie d'Antonio Cabrini en quart, grâce à un but de Simone Laudehr.

*La Norvège sur sa lancée *Emmenée par son emblématique sélectionneur Even Pellerud, la Norvège semble retrouver son éclat d'antan en Suède, oubliant ainsi son élimination précoce au premier tour de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011™. Troisièmes de la Coupe de l'Algarve cette année, les doubles championnes d'Europe ont confirmé leur bonne forme lors de la dernière quinzaine. Les *Gresshoppene *doivent une partie de leur allant à la présence dans leurs rangs de plusieurs joueuses qui ont disputé la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2012. Les Scandinaves ont enregistré deux victoires et un nul dans leur groupe, avant de disposer de l'Espagne (3:1) en quart de finale.

*Les *Bleues voient rouge *Le Danemark a réalisé la plus grosse performance des quarts de finale en éliminant la France aux tirs au but. Johanna Rasmussen a signé l'ouverture du score pour les Nordiques, avant que Louisa Necib n'égalise sur penalty. A l'issue de la prolongation, Necib puis Sabrina Delannoy ont échoué dans leurs tentatives. Défaites aux tirs au but pour la deuxième fois de suite, les Bleues* quittent à nouveau le tournoi au stade des quarts de finale. Après un début de parcours sans faute, les joueuses de Bruno Bini étaient pourtant largement favorites face au Danemark qui ne s'est extirpé du premier tour aux dépens de la Russie qu'à la faveur d'un tirage au sort.

*L'élite asiatique en action *Vainqueurs respectivement de la RP Chine et de la République de Corée, le Japon et la RDP Corée ont bien démarré la Coupe d'Asie de l'Est de l'EAFF. Au stade de la Coupe du Monde de Séoul, Ho Eun-Byol a frappé à deux reprises avant la pause pour offrir la victoire aux siennes. Menées suite à l'ouverture du score de Kim Sooyun en milieu de première période, les Nord-Coréennes sont parvenues à inverser la tendance. Elles enregistrent ainsi un dixième succès sur leurs 12 dernières confrontations face à leurs voisines du sud. 

Les championnes du monde japonaises, en quête d'un troisième sacre d'affilée dans la compétition, ont marqué par Kozue Ando et Emi Nakajima pour se défaire des Chinoises. Ces dernières s'étaient qualifiées en venant à bout de l'Australie lors du tour préliminaire disputé l'an dernier. Malgré la défaite concédée face au Japon, les *Roses d'Acier *ont une nouvelle fois démontré que le football féminin chinois est en plein progrès.

Explorer le sujet

Articles recommandés