Football féminin

Exemples à suivre et rêves à vivre

Alex Morgan poses during the red carpet arrivals
© Getty Images

Aujourd’hui, 29 millions de femmes et jeunes filles jouent au football à travers le monde. Un jour ou l'autre, certaines d'entre elles marcheront sur les traces de Marta, Abby Wambach ou Alex Morgan, qui n'étaient elles aussi que des enfants lorsqu'elles ont commencé à taper dans le ballon.

Avec la campagne Live Your Goals, la FIFA souhaite non seulement amener davantage de jeunes femmes vers le ballon rond mais aussi susciter, favoriser et pérenniser l'engouement autour du foot féminin. FIFA.com a rencontré Marta, Wambach et Morgan pour évoquer la portée de cette campagne.

"La campagne Live Your Goals est d'une importance capitale, notamment pour les athlètes féminines", explique l'internationale américaine Alex Morgan au micro de FIFA.com. "Il y a moins d'opportunités chez les femmes que chez les hommes. En tant que sportives professionnelles, il est de notre responsabilité d'initier ces jeunes filles à notre sport et de leur montrer que les rêves peuvent devenir réalité. Moi aussi, j'ai été cette petite fille. J'ai admiré Mia Hamm et Kristine Lilly et j'ai rêvé de jouer un jour en sélection. Aujourd'hui, j'y suis."

Morgan a disputé son premier match international le 31 mars 2010. Depuis, elle est devenue une valeur sûre des Stars and Stripes et s'est fait remarquer pendant la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011 en Allemagne, alors qu'elle n'était que simple remplaçante. L'année suivante, elle était titulaire au Tournoi Olympique de Football Féminin, Londres 2012, où ses performances lui ont valu de figurer parmi les nominées pour le titre de Joueuse de l'Année 2012. Son parcours prouve que les rêves peuvent devenir réalité, à condition de croire en soi et de travailler dur.

*Marta, modèle heureuse et fière *C'est précisément grâce à son inlassable travail que Marta est devenue une star mondiale. Nominée neuf fois de suite pour le titre de Joueuse de l'Année, la Brésilienne est repartie à cinq reprises avec le trophée dans ses bagages ! L'attaquante internationale s'est donc naturellement imposée comme le modèle idéal pour nombre de jeunes filles.

"Je suis vraiment heureuse et fière de tout ce que j'ai accompli dans ma carrière jusqu'à présent", estime la joueuse de 26 ans. "C'est vraiment une joie et un honneur d'inciter les gens à suivre mon exemple et à faire ce qu'ils aiment vraiment dans la vie. Ça me fait plaisir d'être un modèle pour les jeunes filles qui aimeraient devenir footballeuses professionnelles. Quand on a un rêve, il faut travailler dur et ne jamais renoncer, même si c'est difficile. Il faut garder ses objectifs en tête et ne pas laisser passer les occasions que la vie vous offre."

Abby Wambach a certainement suivi ce conseil dans sa jeunesse, ce qui l'a amenée à toucher du doigt le très haut niveau. Ce n'est pas sans raison que l'Américaine de 32 ans a été élue Joueuse de l'Année 2012. "À toutes les jeunes filles qui veulent vivre leurs passions, j'ai envie de dire qu'elles doivent chaque jour se lancer un nouveau défi et faire quelque chose qui leur fait peur", lance-t-elle. "Ne laissez pas quelqu'un vous dire que vous ne pouvez pas réussir quelque chose. Prenez vous-même vos décisions et faites ce que vous aimez."

* Changer la vie*
Mais la footballeuse américaine sait aussi que toutes les femmes n'ont pas les mêmes opportunités et que, dans de nombreux pays, le football féminin n'en est encore qu'à ses débuts. C'est précisément cet aspect que prennent en compte les programmes de développement de la FIFA pour le football féminin, qui offrent un large soutien aux associations membres. Ces initiatives vont de l’expertise à l’enseignement; en passant par le matériel publicitaire, les équipements et l'aide financière. Les programmes ont vocation à développer des compétitions de tous niveaux pour les femmes et les jeunes filles dans les années à venir.

"Que ce soit pour les hommes ou les femmes, le soutien de la FIFA au travers de ses campagne est capital", estime Wambach. "Beaucoup de femmes doivent savoir qu'elles ont la possibilité et le droit de jouer au football. Au cours de mes voyages à travers le monde, j'ai rencontré tellement de femmes qui m'ont regardée en me demandant : 'Comment fais-tu ça ? Pourquoi ?' Il ne leur serait pas venu à l'esprit qu'une femme puisse jouer au football. Leur dire qu'elles peuvent le faire, ça change la vie ! Non seulement pour elles, mais aussi pour leurs enfants et futurs descendants. C'est particulièrement vrai dans les régions touchées par la guerre civile, la violence ou la violation des droits de l'homme."

Ce qui confirme à quel point il est important de promouvoir la pratique du ballon rond chez les femmes. Avec ses programmes de développement pour le football féminin, la FIFA continue à tout mettre en œuvre pour faire reconnaître le football féminin et donner aux jeunes filles et aux femmes la chance de vivre leurs rêves.

Explorer le sujet

Articles recommandés