Communiqué de presse

Fédération Internationale de Football Association

FIFA-Strasse 20 - P.O. Box - 8044 Zurich - Switzerland

Tel: +41-(0)43-222 7777

Football féminin

Des influenceurs et des mentors du football féminin à Zurich pour un programme de leadership

Ce vendredi 2 octobre, se termine à Zurich un séminaire d’une semaine organisé dans le cadre du programme de la FIFA pour le développement du leadership féminin, une initiative visant à améliorer l’équilibre entre les hommes et les femmes dans la prise de décision au sein du football.

Une trentaine de femmes étaient ainsi réunies pour cette première rencontre. La dernière journée du séminaire a été marquée par la présentation des projets personnels que chacune d’entre elles devra réaliser au cours de ce programme de neuf mois, avec pour objectif de léguer au football féminin des avancées tangibles.

"C’était un honneur de rencontrer les premières participantes au siège de la FIFA. Je suis certain que ces femmes atteindront leurs objectifs et qu’elles encourageront des milliers d’autres à faire carrière dans le football", s'est félicité le Président de la FIFA Blatter, dans le billet qu’il consacre chaque semaine au FIFA Weekly. "Le football a besoin de plus de femmes aux postes de décision. Ceux qui gouvernent le football doivent démontrer maintenant qu’ils ont sérieusement l’intention de répondre à cette demande."

L’objectif de ce séminaire était d’apporter aux participantes les outils dont elles ont besoin pour évoluer dans la pyramide du football. Il a également été l’occasion de mettre en place une plateforme de réseautage, de proposer des sessions d’entraînement individuel et d’instaurer un échange d’idées. Les participantes ont par ailleurs pu rencontrer les mentors qui leur ont été attribués pour les soutenir et les aider à exploiter au mieux leur potentiel de leader.

"Ce programme est une formidable initiative de la part de la FIFA", s’est réjoui Sarah Walsh, responsable du développement du football féminin au sein de la Fédération Australienne de Football et ancienne joueuse de l'Australie pendant dix ans. "Il est très important que des femmes occupent des postes influents. J’ai été ravie de rencontrer des personnes comme Moya Dodd, qui ont une réelle influence, et si je réussis à avancer et m’épanouir dans un rôle similaire, j’espère aussi pouvoir devenir une source d’inspiration pour la prochaine génération."

"La chose probablement la plus importante que l’on puisse retenir de ce séminaire est la conscience de soi, l’introspection, et le développement de ses propres compétences pour devenir une meilleure dirigeante au sein du football féminin", a insisté Sara Booth, également ancienne internationale et désormais responsable du football féminin au sein de la Fédération Irlandaise de Football. "Le football a besoin de plus de femmes à des postes de leaders comme c’est le cas dans d’autres secteurs."

Et Felicite Rwemalika, présidente de la commission de football féminin de la Fédération Rwandaise de Football, d’ajouter : "Mon objectif est de faire changer les mentalités au Rwanda pour que les gens prennent conscience que les femmes savent aussi jouer au football. J’ai décidé de travailler dans le sport par passion et détermination pour œuvrer pour la défense de nos droits. Ce programme de leadership nous permet d’acquérir de nouvelles stratégies pour devenir de meilleures leaders et accroître le nombre de femmes à des postes de dirigeantes dans nos pays."

Faire évoluer le football
Une autre participante, Julie Teo, responsable générale du football féminin et du football de base au sein de la Fédération Singapourienne de Football, a défini son projet personnel autour d’un objectif précis, celui de garantir la totale intégration du football féminin dans le plan stratégique 2016-2020 que son association élabore actuellement.

"Les trois éléments stratégiques clés qui contribueront à faire évoluer le football singapourien seront à mon avis les suivants : les bons résultats des équipes nationales, le renforcement des compétitions nationales et la création de meilleures passerelles pour le développement des entraîneures", a souligné Julie Teo. "Le succès se mesurera à l’accroissement de la participation et du soutien pour le football féminin de la part des différents départements de la fédération."

Organisé en partenariat avec la THNK School of Creative Leadership, le programme pour le développement du leadership féminin de la FIFA, a été lancé à Vancouver juste avant la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™. Un troisième et dernier séminaire aura lieu au cours du troisième trimestre 2016. Une trentaine de nouvelles femmes auront la possibilité, tous les ans, de participer au programme.

"Nous sommes ravis d’aider la FIFA à façonner et à proposer ce programme unique. Cette semaine, nous avons eu une nouvelle fois la preuve que ces femmes veulent faire évoluer le football", a expliqué Natasha Bonnevalle de la THNK School of Creative Leadership. "Les études montrent que la diversité hommes/femmes permet de mieux résoudre les problèmes et de prendre de meilleures décisions, ce qui se répercute clairement de manière positive sur le football et la société toute entière."

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le document Questions et Réponses.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Win-Win, un programme gagnant-gagnant

Développement

Win-Win, un programme gagnant-gagnant

02 oct. 2015

Nassar voit grand pour Jordanie 2016

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2016

Nassar voit grand pour Jordanie 2016

01 oct. 2015

Festival Live Your Goals en ARY Macédoine

Football féminin

Festival Live Your Goals en ARY Macédoine

30 sept. 2015