Football féminin

Ghana et Nigeria seront encore là

Players of Nigeria celebrate
© Getty Images

Comme lors des trois dernières éditions du tournoi, le Ghana et le Nigeria défendront les couleurs africaines lorsque les 16 meilleures équipes féminines U-20 de la planète disputeront l’an prochain la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA en Papouasie-Nouvelle-Guinée. FIFA.com revient sur les qualifications de la zone Afrique, disputées sur quatre tours à compter de mai dernier.

Les Falconets en vol libre
En tant que têtes de série, le Nigeria et le Ghana étaient exemptés de tour préliminaire, avant de confirmer dans les grandes largeurs leur suprématie continentale. Les Falconets ont tranquillement franchi le premier tour, contre le Liberia, avec une victoire 7:1 à l’aller à Monrovia, grâce notamment à un triplé de leur capitaine Yetunde Adeboyejo, à laquelle elles ont ajouté sept autres buts lors du retour à domicile. Les Nigérianes ont dû s’employer davantage à l'occasion du deuxième tour à huit équipes face à la RD Congo. Chinwendu Ihezuo a cette fois montré la voie, inscrivant un but lors de la victoire 2:1 de son équipe à Kinshasa, avant d’en ajouter deux autres au retour, pour un nouveau succès des favorites (2:0).

Le Nigeria a cependant connu sa confrontation la plus relevée à l’occasion du troisième tour contre l’Afrique du Sud. Les Falconets ont souffert pour s’imposer 2:1 à Abuja, grâce à une nouvelle réalisation d’Ihezuo et un but contre son camp d’une joueuse sud-africaine. Les *Basetsana *ont dominé le match retour devant leur public de Johannesburg, mais l’inévitable Ihezuo a inscrit le seul but de la partie. "Nous avions bien préparé ce match contre l’Afrique du Sud", confie le sélectionneur nigérian Peter Dedevbo. "Nous avons corrigé les erreurs qui nous avaient vu manquer d’efficacité à l’aller à Abuja. C’était une partie difficile, mais nous savions que nous avions les moyens de décrocher notre billet pour la Coupe du Monde."

Tapis rouge pour les Princesses
Le Ghana a connu un parcours similaire, à commencer par une victoire à sens unique à domicile contre le Sénégal (6:0), confirmée par un succès 2:0 à Dakar. La Guinée équatoriale lui a posé davantage de problèmes au deuxième tour. Les Black Princesses l'ont tout même emporté 3:0 sur l'ensemble des deux manches, après un succès 2:0 à domicile.

Opposée à l’Éthiopie lors du troisième et dernier tour, l’équipe de Mas-Ud Didi Dramani avait les faveurs des pronostics, ce qui ne l'a pas empêchée d'être bousculée à Addis-Abeba. Les visiteuses n'ont égalisé qu’en toute fin de match par Kate Addo (2:2). Il n’y a pas eu de suspense en revanche au retour à Kumasi. Métamorphosées, les Ghanéennes se sont imposées 4:0 pour décrocher leur quatrième participation consécutive à l'épreuve. Sandra Owuso-Ansah a terminé meilleure buteuse du Ghana, qui a vu huit joueuses différentes - plus un but contre son camp - inscrire les 17 réalisations de sa campagne de qualification.

Destins contraires
Alors que le Nigeria et le Ghana savent désormais à quoi s’attendre l’année prochaine, les deux pays ont connu des parcours diamétralement opposés lors de leurs dernières apparitions en Coupe du Monde Féminine U-20. Les Falconets font partie des quatre seules équipes avec l’Allemagne, les États-Unis et le Brésil à avoir participé à l’ensemble des sept éditions précédentes. Mise à part leur première apparition en 2002, les Nigérianes ont toujours franchi la phase de groupes et restent sur trois qualifications consécutives pour le dernier carré. Finalistes malheureuses en 2010 et 2014 face à l’Allemagne, elles ont terminé à la quatrième place en 2012 après avoir perdu contre les États-Unis en demi-finale, puis face au Japon dans le match pour la troisième place. Lauréate du Ballon d’Or et du Soulier d’Or adidas avec sept réalisations, Asisat Oshoala avait éclaboussé l’édition 2014 de son talent.

Le Ghana, de son côté, n’est pas parvenu à s’extraire de son groupe lors de chacune de ses trois participations au tournoi. Les *Black Princesses *ont cependant affiché de gros progrès en 2014 au Canada, remportant deux matches contre le pays hôte et la Finlande avant d’être éliminées à la différence de buts.

Explorer le sujet

Articles recommandés