Football Féminin - Allemagne

Gwinn poursuit sa progression et affirme ses ambitions

Giulia Gwinn
© Getty Images
  • Le 6 septembre, Giulia Gwinn débutera la saison sous les couleurs du Bayern Munich
  • Elle a été élue Meilleure Jeune Joueuse de France 2019
  • "Pour moi, l’année 2019 ressemble à un film", confie-t-elle à FIFA.com

La carrière de Giulia Gwinn a basculé le 8 juin 2019. Pour la première sortie de l’Allemagne en Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™, elle s’est offert le luxe d'inscrire l'unique but de la rencontre.

"Les choses sont allées très vite, à l’issue du tournoi. Pour moi, l’année 2019 ressemble à un film", confie-t-elle à FIFA.com. "J’ai mis un certain temps avant de prendre la mesure de ce qui m’arrivait. On s’intéresse beaucoup plus à moi aujourd’hui. Bien entendu, c’est agréable d’être un peu plus célèbre, d’être davantage sollicitée ou d’être reconnue un peu plus souvent. C’est gratifiant sur le plan personnel. Ça me fait plaisir, mais je reste néanmoins totalement concentrée sur le football."

Outre cette frappe décisive à la 66ème minute du match contre la RP Chine, Gwinn est repartie de France avec le Prix de la Meilleure Jeune Joueuse de la FIFA. La remplaçante a progressé à chacune de ses sorties en France, que ce soit sur le plan de la technique, de la vision du jeu ou de l’audace. Son énergie et son enthousiasme ont fait forte impression. Pourtant, au moment de boucler ses valises pour rentrer en Allemagne, Gwinn faisait grise mine.

"Si vous m’aviez interrogée à ce moment-là, je vous aurais sans doute dit que cette élimination précoce me restait en travers de la gorge. Mais avec le recul, ce tournoi m’a été très bénéfique. Je ne parle pas seulement de mon titre de Meilleure Jeune Joueuse ; j’ai gagné beaucoup d’expérience sur le terrain. C’était mon premier grand tournoi avec l’Allemagne. Ça n’avait rien à voir avec les Coupes du Monde Féminines juniors. La pression, les matches, les spectateurs dans le stade : ce sont des choses qui vous marquent."

Dans le vif du sujet

La milieu de terrain attend désormais de débuter une nouvelle saison de Bundesliga avec le Bayern Munich, cette fois-ci sans interruption. La saison dernière, les joueuses allemandes ont dû gérer une longue pause de près de trois mois. "Nous avons tout de même eu de la chance puisque nous avons pu reprendre plus tôt que les autres, grâce à la Ligue des champions", admet-elle. "C’était un objectif très motivant. Malheureusement, nous n’avons joué qu’un seul match, contre Lyon, le futur lauréat. Aujourd'hui, nous sommes impatientes de retrouver la Bundesliga. Disputer un match par semaine, ça n’a rien à voir avec les matches de préparation."

Effectivement, le Bayern n’a rien pu faire face à Lyon en quart de finale de la Ligue des champions féminine de l’UEFA. Malgré cette courte défaite (2-1), le club munichois aborde la première journée de championnat contre le SC Sand en ordre de marche. Mais cette reprise anticipée est-elle vraiment un avantage ? "Je vois ça de manière très positive. Nous avons été tout de suite placées face à un grand défi et nous avons dû entrer tout de suite dans le vif du sujet. Nous avons essayé d'utiliser au mieux le peu de temps dont nous disposions pour nous préparer. Nous nous sommes concentrées sur l’intégration des nouvelles recrues. J’ai le sentiment que nous avons vite trouvé nos marques ensemble. Notre participation à la Ligue des champions n’était pas une surprise. Nous avons donc pu nous organiser en conséquence, notamment au niveau de la préparation physique."

Concurrence renforcée

À 21 ans, Gwinn se veut également optimiste quant aux chances du Bayern. "Nous nous sommes bien renforcées, surtout dans le secteur offensif. Nous avons encore plus d’atouts qu’auparavant. Bien sûr, il y a eu aussi quelques départs, mais nous avons montré contre Lyon que nous n’avions rien à envier aux plus grosses écuries européennes. Au bout du compte, nous sommes déçues de ne pas avoir accédé aux demi-finales, mais c’est aussi une incitation à faire encore mieux. Nous avons envie de mordre dans la prochaine saison pour prouver que nous avons notre place parmi les meilleures et que nous pouvons nous mêler à la lutte pour les titres", poursuit Gwinn avec enthousiasme.

"Il faudra aussi compter avec Hoffenheim et l’Eintracht Francfort, cette saison. C’est une bonne nouvelle pour le championnat de voir tous ces clubs progresser et tenter de rivaliser avec Wolfsburg et nous-mêmes. Les écarts se réduisent sans arrêt. Tout le monde a envie de vivre une saison passionnante. C’est plutôt une bonne chose si le titre n’est pas acquis à Wolfsburg avant même la première journée. Ça me plaît de voir que de plus en plus d’équipes ont des ambitions. De notre côté, nous sommes décidées à confirmer la deuxième place de la saison dernière et même à aller voir encore plus haut", conclut-elle.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Stephanie Spielmann

Football Féminin - Tahiti

Spielmann élargit l'horizon de Tahiti

27 août 2020

The Bayern Munich players celebrate as Manuel Neuer lifts the UEFA Champions League trophy

UEFA Champions League

Une saison record pour un Bayern en or

24 août 2020

France 2019 : Allemagne 1-0 RP Chine en vidéo

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

France 2019 : Allemagne 1-0 RP Chine en vidéo

08 juin 2019