#WeLiveFootball

Henning, une palette de talents

Josephine Henning
© Getty Images
  • Josephine Henning a remporté l'or olympique en 2016 avec l'Allemagne
  • Elle a raccroché les crampons en 2018 pour se consacrer à l'art
  • "J'ai toujours porté les deux casquettes : celles d'artiste et de sportive de haut niveau"

Josephine Henning fait partie des rares sportifs qui sont aussi l'aise dans l'art que dans le football. La carrière de l'ancienne défenseuse allemande a été jalonnée de nombreux succès. Elle compte à son palmarès quatre victoires en Ligue des champions féminine de l'UEFA et quatre titres de championne d'Allemagne. Elle est la seule joueuse à avoir gagné une Coupe d'Europe avec trois clubs différents - Potsdam, Wolfsbourg et l'Olympique lyonnais. Henning a également brillé en sélection en remportant l'or olympique en 2016 à Rio de Janeiro et le Championnat d'Europe en 2013.

En juillet 2018, elle a décidé de raccrocher les crampons à l'âge de 28 ans. "Le sport fera toujours partie de ma vie, mais maintenant je suis curieuse de voir dans quelle direction mon voyage va continuer. Merci pour toutes les belles rencontres et expériences que j’ai pu réaliser avec vous. Quelle période incroyable !", avait posté Henning à l'époque sur son compte Instagram.

Tableau noir ?

Depuis, la native de Mayence a mis fin à sa carrière active de joueuse de foot pour s'adonner à sa passion pour les arts visuels. "J'ai toujours porté les deux casquettes : celles d'artiste et de sportive de haut niveau", a confié Henning sur le site internet de la Fédération allemande de football. En octobre 2018, elle a présenté ses œuvres lors d'un vernissage organisé à Trêves. Baptisée "21STORIES", l'exposition comptait 20 tableaux et une installation artistique. "Les gens jouent un grand rôle dans mes peintures, et de nombreux portraits ont été réalisés pendant ma période active de footballeuse. Une grande partie des tableaux ont ainsi vu le jour à Lyon, Paris et Londres. Mais un seul tableau aborde directement la thématique du football."

L'art a toujours joué un grand rôle dans la vie de Henning. "Après l'école, après la crèche. On dessinait partout et tout le temps. Ma mère posait une feuille de papier géante sur le sol et toute la famille se mettait à peindre dessus. C'était tout à fait normal pour nous", explique Henning dans un reportage de la chaîne de télévision allemande SWR2. Parallèlement à sa carrière de footballeuse professionnelle, elle a suivi des études de graphisme et de décoration intérieure.

Passion, création et préparation

Mais le football a d'abord occupé le premier plan. "Mon père jouait au foot et il faisait souvent des matches avec des amis qui avaient entre 30 et 35 ans. Petite fille, je courais au milieu d'eux et je prenais part au jeu. Un jour, il m'a dit : "Tu devrais maintenant te trouver un club. Je vais me renseigner." Par chance, il y avait une équipe féminine près de chez nous", confié la quadruple vainqueur de la Ligue des champions à FIFA.com à propos de ses débuts dans la ville de Trêves.

Ce sont peut-être les expériences qu'elle a vécues sur les terrains qui ont aidé Henning à réussir sa transition du football au pinceau. Le football lui a inculqué "la passion que l'on peut retirer d'une activité quand on y met du cœur. La préparation et le sérieux que cela exige. Mais aussi une certaine décontraction. Je ne peux pas jouer un bon match si je suis trop crispée. De la même manière, je ne peux pas être dans un flux créatif si je veux absolument que ma création ressemble à l'idée que je m'en fais au départ", compare-t-elle en conclusion.

Explorer le sujet

Articles recommandés