"Les femmes dans le football"

Hussein, femme en noir et en blouse blanche

Riem Hussein: Schiedsrichterin und Apothekerin
© Others
  • Nous débutons notre nouvelle série "les femmes dans le football" avec l’arbitre Riem Hussein
  • Son métier de pharmacienne la place en première ligne du combat contre le COVID-19
  • "Ce qui marche sur le terrain fonctionne aussi à la pharmacie", explique-t-elle

Pour l'arbitre Riem Hussein comme pour le reste de la planète football, le ballon a cessé de rouler. "Le football me manque beaucoup", confie-t-elle à FIFA.com. "Ma vie professionnelle, elle, n’a pas beaucoup changé. J’ai toujours travaillé, en marge de ma fonction d’arbitre. Mais à l’heure actuelle, les compétitions sportives me manquent. Bien entendu, je m’entraîne toujours de façon très régulière, peut-être même plus qu'en temps ordinaire. Il n’y a pas de matches, de déplacements ou d’obligations, et tout ça fait que ma vie est un peu plus calme, en ce moment."

Quand Hussein évoque sa vie professionnelle, elle fait référence à son métier de pharmacienne. En 2017, la double Arbitre de l’année a repris l’affaire familiale aux côtés de ses frères, Fadi et Fadwa. La boutique se trouve dans le centre de Bad Harzburg, une ville connue pour ses établissements thermaux. Mais comment concilier ces deux activités ? "Lorsque les matches ou les tournois sont prévus longtemps à l’avance, ce n’est pas vraiment un problème. Pour des raisons juridiques, il doit toujours y avoir au moins un pharmacien dans la boutique. Mais nous sommes trois et nous arrivons toujours à nous débrouiller", poursuit la femme en noir de 39 ans. "Mais en troisième division, où j’officie en tant qu’arbitre, ou en deuxième division, où j’occupe les fonctions de quatrième arbitre, les officiels ne reçoivent leur calendrier que quelques jours avant les matches. Je fais de mon mieux pour éviter de trop perturber notre tableau de service. Avec l’expérience, j’ai appris à gérer ces situations tranquillement."

Riem Hussein und ihre Geschwister Fadi und Fadwa

Conseiller, rassurer, soigner

Malheureusement, le stress n’est pas totalement absent de la vie de Riem. En tant que pharmacienne, elle est en première ligne du combat contre le COVID-19. "Le mois de mars a été particulièrement tendu. Il y avait beaucoup de choses à faire, nous recevions presque quotidiennement de nouveaux rapports du gouvernement, et chaque jour, les scientifiques faisaient part de nouvelles découvertes et donnaient de nouvelles consignes. Nous avons dû faire face aux nombreuses questions de nos concitoyens, ainsi qu’à leurs angoisses. Nous avons dû conseiller, rassurer, soigner et fournir. Chaque jour, nous étions en première ligne, mais nous n’avons jamais cédé à la peur", assure-t-elle. "Il faut montrer aux gens que nous prenons la situation au sérieux et que personne ne doit rester seul avec ses interrogations."

En tant qu’arbitre, Hussein se retrouve confrontée à des personnalités très différentes. Dans certains cas, la coopération coule de source ; parfois, elle réclame plus d’investissement. Ces expériences ont une influence sur sa vie professionnelle. "Jour après jour, nous sommes là pour répondre aux besoins de nos clients. Malheureusement, la très forte tension que subissent actuellement les réseaux d’approvisionnement pour les protections, le gel hydroalcoolique et de nombreux autres produits ne nous facilite pas la tâche. Dans ces situations, mon expérience d’arbitre se révèle souvent précieuse", estime-t-elle. En tant qu’arbitre, on apprend vite à trouver le ton juste pour s’adresser à quelqu’un et à modifier son attitude selon les circonstances. Ce qui marche sur le terrain marche aussi à la pharmacie", précise-t-elle, avant d'ajouter en souriant : "Heureusement, je n’ai pas encore eu besoin de sortir un carton rouge à la pharmacie !"

Mais ces dernières semaines, Hussein et son équipe ont été durement éprouvées. "Les week-ends et l’entraînement quotidien m’aident à me ressourcer. C’est vrai aussi pendant le Ramadan. Durant cette période de jeûne, mon corps va connaître une sorte d’auto-purification. En dehors de ça, j’essaye surtout de bien dormir et de ne pas me laisser déborder par les soucis que nous connaissons tous", conclut-elle.

Riem Hussein en bref

  • Née le 26 juillet 1980 à Bad Harzburg
  • Arbitre DFB depuis 2005
  • Arbitre FIFA depuis 2009
  • Tournois FIFA : Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2016, Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019
  • Arbitre de l’année 2012/2013 et 2015/2016
  • Profession : pharmacienne

Notre série "Les femmes dans le football", qui vous propose de découvrir la vie des femmes qui font le football. La semaine prochaine, nous braquerons nos projecteurs sur l’internationale néo-zélandaise Abby Erceg.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Iragartze Fernández, referee and nurse

Le Football contre le COVID-19

Des terrains de football au front du COVID-19

22 avr. 2020

Jo Love of Scotland shows appreciation to the fans after 2019 FIFA Women's World Cup France group D match between Japan and Scotland.

Le Football contre le COVID-19

Love, au milieu du terrain et au cœur de la lutte

20 avr. 2020

Sydney FC's Ally Green

Le football contre le Covid-19

Le football au service de la communauté en Australie

28 avr. 2020