Football Féminin - Indonésie

Le grand rêve de la petite Muzdalifah 

Indonesia forward Zahra Muzdalifah poses for a photo
© Others
  • La jeune Zahra Muzdalifah fait partie des grandes promesses indonésiennes.
  • L’attaquante veut devenir la première footballeuse indonésienne à évoluer en Europe.
  • "J’espère que ça ouvrira la porte à nos joueuses", confie-t-elle

L'attaquante indonésienne Zahra Muzdalifah a inscrit son premier but international à l'âge de 17 ans. En signant un but de la tête, en plus d’ouvrir son compteur en sélection, elle a inversé le cours du dernier match de groupes de l’Indonésie dans le Championnat d’Asie du Sud-Est féminin, qui l’opposait aux Philippines.

À domicile, les Indonésiennes abordent ce rendez-vous après avoir enregistré un nul vierge et deux lourdes défaites. Il s’agit donc de leur dernière chance de sauver l’honneur face à leur public. Mais les choses commencent mal puisqu’elles sont menées 0-2 au bout d’un quart d’heure. La rencontre tourne lorsque Muzdalifah réduit l’écart d’une tête piquée, peu après la pause. Galvanisées par ce but, les Indonésiennes pressent encore plus fort. Des efforts payants puisque Mayang Mayang égalise, avant que Syenida Meryfandina ne leur donne l’avantage.

Le match se solde finalement par un nul 3-3, à la faveur d’une égalisation des visiteuses dans les deniers instants. Cela n’empêche pas Muzdalifah et ses coéquipières de récolter des louanges pour leur courage. "C’était mon premier but en équipe nationale et c'était une grande émotion de voir le ballon finir au fond des filets", raconte-t-elle à FIFA.com. "J’ai senti mon cœur accélérer et je me suis dit : 'Mais c’est vraiment dedans ?' C’est une sensation indescriptible. J’étais fière et heureuse à la fois."

Un mois plus tard, Muzdalifah continue de briller aux Jeux Asiatiques 2018, également organisées par l’Indonésie. L’équipe y rend une meilleure copie, marquée par un succès 6-0 face aux Maldives qui voit Muzdalifah réussir un doublé. "Je m’en souviens encore et j’en ai la chair de poule", rigole-t-elle.

Une progression météorique

Le développement du football féminin s’est accéléré ces dernières années en Indonésie grâce notamment à l’organisation du championnat régional et des Jeux Asiatiques. Un an plus tard, en 2019, le premier championnat de haut niveau féminin, la Liga 1 Putri, a vu le jour. Muzdalifah a été recrutée par Persija Putri. Elle s’est notamment fendue d’un doublé lors de la victoire 2-1 de son club face une grosse écurie, Persija.

Même si Zahra a manqué le reste de la saison en raison d’une blessure, ses prestations en club et en équipe nationale ont fait d’elle l’une des promesses du football féminin indonésien. "J’ai fait de gros progrès en 2018 et 2019", reconnaît-elle. "Je me suis entraînée dur. J’ai abordé chaque journée avec l’envie d’apporter un plus en équipe nationale et en club. Le Championnat d’Asie du Sud-Est féminin, les Jeux Asiatiques et la Liga 1 Putri ont donné un sacré coup de fouet au football féminin ici. Cela nous a offert davantage d’occasions de jouer."

Persija Putri forward Zahra Muzdalifah poses for taking a photo
© Others

Des rêves européens

Muzdalifah ne s’en cache pas, elle rêve de devenir la première joueuse indonésienne à évoluer en Europe. Son club préféré est le FC Rosengard, en Suède, où la Brésilienne Marta a longtemps joué. "C’est elle qui m’a fait aimer ce club. C’est la plus grande star de l’histoire du football féminin. Bien entendu, je suis réaliste et mon objectif est de trouver un club européen qui accepte mon niveau. Et j’espère que ça ouvrira une porte à nos joueuses."

Muzdalifah s’inspire également de Neymar et Alex Morgan. "J’admire les extraordinaires qualités techniques de Neymar et j’aime Morgan pour son intelligence de jeu. Je veux devenir une attaquante efficace, comme elle, et marquer davantage de buts."

L’Indonésie est une grande nation de badminton, le sport le plus populaire du pays, qui lui a offert des stars de classe internationale comme Susi Susanti. Muzdalifah estime que son pays a les moyens d’atteindre des sommets similaires en football féminin s’il maintient son rythme de développement actuel. "Si l’on fait assez confiance aux footballeuses et si des opportunités s’ouvrent à elles, elles s’amélioreront rapidement. Aujourd’hui, notre football féminin est en plein essor et je suis convaincue que nous pouvons faire encore mieux à l’avenir. Nous allons produire nos Susi Susanti version football", conclut-elle.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Philippines' young striker Alisha del Campo in action

Football Féminin - Philippines

Del Campo, présent et futur de l'attaque philippine

21 juil. 2020

Nepal women's national team striker Sabitra Bhandari

Football Féminin - Népal

Bhandari pieds nus sur le chemin du succès

31 mai 2020

Myanmar women team's top-scorer Win Theingi Tun

Football Féminin

Win, buteuse star du Myanmar

05 juil. 2020

Cambodia captain Hout Koemhong addresses young players

Football Féminin - Cambodge

Koemhong sort de l'orphelinat et entre dans l'histoire

06 avr. 2020