Football Féminin

Les membres de l’OFC s’engagent en faveur des femmes

OFC Women's Football Conference
  • Les associations membres de l’OFC se sont réunies au Vanuatu pour la conférence sur le football féminin
  • Sixième et dernière conférence régionale organisée dans les confédérations de la FIFA
  • Prochaine réunion : une convention mondiale à la veille de la Coupe du Monde Féminine

Alors que le Trophée de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ voyage actuellement à travers toute l’Asie, Port Vila, une ville située sur l’île d’Efate, au Vanuatu, a servi de cadre à la dernière des six conférences régionales sur le football féminin organisées dans chacune des confédérations de la FIFA depuis l’année dernière.

Conçu pour présenter la stratégie pour le football féminin de la FIFA aux associations membres de l’OFC, ce rendez-vous s’est déroulé sur trois jours, du 27 au 29 mars. Il a réuni des représentants de la FIFA et de l’OFC, des secrétaires généraux et des administrateurs des onze associations membres de l'OFC pour débattre des principales questions autour du développement du football féminin et de l’émancipation des femmes grâce au football.

Tout a commencé par un atelier interactif mené par Karl Lines, consultant pour le leadership de la FIFA. L’objectif de ce premier temps fort était de motiver les personnes responsables du football féminin au sein des associations membres. "L’émancipation est avant tout une question de confiance, d’estime de soi et d’éducation. Tous ces ingrédients sont nécessaires pour que chacun relaie ce message avec passion et conviction", explique Sarai Bareman, directrice de la division Football féminin de la FIFA.

"Dans la région, il faut commencer par changer les mentalités", estimait pour sa part Lambert Maltock, président de l’OFC et de la Fédération du Vanuatu de football, à l’entame de la deuxième journée de conférence. Franck Castillo, secrétaire général de l’OFC, Henry Vira, directeur général du Ministère du développement de la jeunesse et des sports du Vanuatu, et Sarai Bareman, directrice de la division Football féminin de la FIFA, se sont fait l’écho de ce message.

Soutenir la croissance du football féminin

Durant la deuxième moitié de la matinée, cette dernière a animé une série de présentations et de débats autour de la stratégie pour le football féminin de la FIFA et de la situation du football féminin en Océanie. Emma Evans, récemment nommée responsable du développement du football féminin, en a profité pour présenter la stratégie pour le football féminin de l’OFC et rappeler que "l’Océanie prend le sujet très au sérieux".

Au cours des deux journées suivantes, les associations membres ont participé avec enthousiasme à une série de sessions interactives centrées autour de la conception de stratégies pour soutenir la croissance du football féminin.

Andrew Pragnell, P-DG de la Fédération néo-zélandaise de football, dont l’équipe est montée sur la troisième marche du podium de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA l’année dernière, est revenu sur la nécessité d’articuler son action autour d’une stratégie. "Après quelques années de recherches approfondies pour mieux comprendre les besoins des jeunes, nous avons mis en place un cadre de travail adapté à chaque tranche d’âge."

Au fil de la conférence, les buts définis par la stratégie pour le football féminin de la FIFA ont évolué pour devenir des objectifs opérationnels concrets pour les onze associations membres de l’OFC, bien décidées à accompagner le développement du football féminin dans la région. Ce rendez-vous a également permis à la FIFA de mieux comprendre la situation du football féminin dans la région, mais aussi d’insister sur l’importance d’un travail coordonné au sein de la confédération.

En guise de conclusion, les participants ont rendu hommage à Emmie Sope, responsable du projet Just Play, décédée en juillet 2018. La conférence organisée au Vanuatu avait donc aussi pour but de saluer et de commémorer son travail acharné dans tout le Pacifique au service des femmes et des enfants, ainsi qu’une vie passée à faire du football le sport numéro un dans la région.

La première série de conférences consacrées au football féminin s’achève, mais la discipline reste sur le devant de la scène à l’approche de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™.

Les 211 associations membres se réuniront à nouveau pour évoquer les obstacles qui se dressent encore sur leur route et les progrès déjà réalisés lors de la toute première convention sur le football féminin, qui aura lieu à la veille du coup d’envoi de la plus grande compétition féminine de la planète.

Documents connexes

Articles recommandés