Programme de mentorat des entraîneurs de la FIFA

Les mentors et leurs élèves à l'heure de la remise des diplômes

Mentors and mentees at the closing workshop of FIFA's Coach Mentorship Programme
  • Le premier Programme de mentorat des entraîneurs de la FIFA s’achève
  • 15 mentors et 17 élèves ont assisté au dernier séminaire à Zurich
  • Le prochain cycle débutera après évaluation de cette première édition

Le premier Programme de mentorat des entraîneurs de la FIFA (CMP) a réuni 17 techniciennes d’élite du football féminin et 21 élèves pendant une année. Au menu de cette initiative ambitieuse, qui s’est conclue à Zurich : acquisition de connaissances, de compétences et d’expériences.

L’aventure s’est achevée sur le site de l’inauguration du programme, en octobre 2018. Pendant un peu plus de douze mois, les participantes ont partagé des expériences au-delà des générations et des continents. Cet ultime rendez-vous était l’occasion pour les mentors et les élèves de se retrouver afin de dresser le bilan du CMP. La Division du Football féminin de la FIFA pourra ainsi procéder à quelques ajustements en vue de la prochaine promotion.

Jill Ellis, élue The Best – Entraîneur de la FIFA 2019 pour le football féminin, faisait évidemment partie des têtes d’affiche de cette édition. Après avoir mené les États-Unis au titre suprême lors de deux éditions consécutives de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, la technicienne a récemment quitté ses fonctions. Intitulée "un café avec Jill Ellis", une session exceptionnelle, organisée pendant le séminaire, a permis aux participantes de suivre une conversation entre la championne du monde et la directrice de la Division Football féminin, Sarai Bareman. Le dialogue a porté aussi bien sur les titres remportés par Ellis que sur le CMP.

"Ce programme a été fantastique" s'est réjoui Ellis. "Le but de l'opération était de rassembler des gens - et pas seulement les mentors et leurs élèves, mais aussi les mentors entre eux. Echanger avec ses pairs est très enrichissant. Ce programme va continuer à évoluer et à grandir. Je crois que toutes les personnes engagées ont trouvé l'expérience bénéfique. Cela a été le cas pour moi : Monica (Vergara, dont elle a été le mentor) est géniale. Elle a beaucoup d'énergie, et pour ne rien gâcher c'est une excellente technicienne."

Jill Ellis and Monica Vergara at the closing workshop of FIFA's Coach Mentorship Programme

D'élève à professeur

Tout au long de l’année, mentors et élèves ont pu se rencontrer pour découvrir leurs environnements de travail respectifs. Entre deux réunions, des échanges dans le cadre du programme ont pu avoir lieu sur Skype ou par d’autres biais. Toutes les participantes ont fait part de leurs expériences pendant le séminaire, qui faisait aussi office de cérémonie de "remise de diplômes".

Outre le fameux "café avec Jill Ellis", des ateliers de réflexion sur le programme, d’exercice de plan de carrière, d’échange entre mentors et élèves et de "préparation" (consacré aux expériences de terrain et aux prochaines étapes) étaient proposés tout au long du séminaire.

"Je pense qu’il est important de faciliter le transfert de connaissances", explique Bareman. "Lorsqu’on a la chance d’avoir des entraîneurs expérimentés et compétents qui souhaitent venir en aide à leurs collègues en mettant leur expertise et leurs connaissances au service de la nouvelle génération, notre rôle consiste à simplifier les mises en relation."

"Le succès du programme vient en partie des associations judicieuses que nous avons formées", poursuit la directrice de la Division Football féminin. "Les résultats concrets ne se sont pas fait attendre : plusieurs de nos élèves ont pris en main une équipe nationale de jeunes de leur pays. Les entraîneurs ont également obtenu d’excellents résultats sur le terrain. Pour moi, ça prouve que le programme commence déjà à porter ses fruits."

Sarai Bareman at the closing workshop of FIFA's Coach Mentorship Programme

Comme à Disneyland

"L'un des principaux objectifs que nous nous étions fixés, dans notre stratégie pour le football Féminin lancée en 2018, était l'augmentation du nombre de femmes-entraîneurs qualifiées, mais aussi de faire en sorte qu'elles aient davantage d'opportunités" explique Patricia Gonzalez, Directrice Technique du Développement du Football Féminin. "Au cours de ce séminaire, les participants sont notamment revenus sur leurs différentes expériences "mentor-élève" : cela va nous servir de base afin d'optimiser le programme pour la prochaine édition. Nous envisageons de recommencer l'expérience au plus vite. Le programme sera amélioré, le nombre de ses participants sera augmenté ainsi que sa durée .

Ce programme fait naturellement la part belle aux élèves : à l’issue de ce cycle, chacune d’entre elles dispose désormais de nouvelles connaissances et d’un nouveau point de vue sur le monde du football. Les expériences, les contacts et les connaissances acquises ces douze derniers mois leur seront certainement très utiles à l’avenir.

"L'impact est immense" explique Monica Vergara, sélectionneuse de l'équipe féminine du Mexique U-20 et "élève" de" Jill Ellis lors de ce programme. "Cela change complètement les perspectives. Je suis très reconnaissante, car cela été une incroyable expérience personnelle. J'étais comme une petite fille à Disneyland. Avoir eu Jill comme mentor a été quelque chose de fantastique : Elle a été extrêmement généreuse. Elle m'a offert la possibilité d'aborder tous les sujets : famille, crainte, séance d'entraînement... C'est la meilleure coach du monde, et elle a été mon mentor : C'est extraordinaire !"

Cette première promotion s’apprête désormais à entamer une nouvelle phase de son développement. Mais, déjà, d’autres entraîneurs espèrent lui emboîter le pas à l’occasion de la prochaine édition du programme, qui débutera après évaluation de cette première édition.

Patricia Gonzalez at the closing workshop of FIFA's Coach Mentorship Programme

Articles recommandés