Les Femmes dans le Football

Motene relève les défis et change des vies

Baholo Motene (Lesotho)
  • Baholo Motene est présidente du Comité exécutif du football féminin du Lesotho.
  • L’ancienne joueuse internationale a créé l’équipe féminine de la Lesotho Defence Force.
  • Elle a aidé des femmes à trouver des emplois stables grâce au football.

À 28 ans, la plupart des footballeuses sont à l’apogée de leur carrière. Au même âge, Baholo Motene a écrit l’histoire à sa façon en devenant la plus jeune présidente du Comité exécutif du football féminin du Lesotho. "C'est une victoire historique et un rêve devenu réalité. Je savais que j’y parviendrais un jour ou l’autre", raconte-t-elle, non sans fierté, à FIFA.com.

"En revanche, je ne m’attendais pas à ce que cela survienne dès cette année, car j’étais encore en phase d’apprentissage. Mais la plupart des entraîneurs et des administrateurs m’ont demandé de me présenter en juillet 2020. Ils m’ont convaincue que j’étais la candidate idéale", poursuit-elle. "J’y ai mûrement réfléchi et je me suis dit qu’il ne fallait pas que je me contente du minimum. Je savais que j’avais le potentiel et les soutiens nécessaires pour être élue."

Malgré son jeune âge, la confiance dont bénéficie l’ancienne internationale du Lesotho n’a rien de surprenant. Dès le début de sa carrière, dans un contexte très masculin, Motene n’a pas hésité à jouer au football de rue et à s’opposer aux stéréotypes de genre. "Une fille n’est pas faite pour jouer au football, c’est un sport de garçons. Une fille doit nettoyer la maison, cuisiner et ainsi de suite. Voilà ce qu'on nous disait. Heureusement, grâce à la lutte pour les droits humains et l’égalité des sexes, les femmes ont aujourd’hui les mêmes possibilités que les hommes, même si les rêves ne s’accomplissent jamais sans obstacles. Pour relever ces défis, j’ai dû m’assurer du soutien total de ma famille", ajoute-t-elle.

Un impact positif sur de nombreuses vies

Son amour pour le ballon rond n’a jamais cessé de croître. En 2007, elle a pris part aux Lesotho National Vision 2020 Games et, grâce à ses performances, s’est vue convoquée chez les U-17. Ont suivi des convocations en équipe A du Lesotho, avec laquelle elle a disputé de nombreuses rencontres internationales, notamment lors des qualifications pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ et dans le cadre du Championnat féminin de la COSAFA. Enfin, en 2019, Motenes a été nommée manager de l’équipe nationale féminine par la Fédération.

"Ma carrière internationale s’est terminée au moment où je suis entrée dans l’armée, en 2014. Mais cela ne m’a pas empêchée de poursuivre mes rêves. J’ai créé une équipe au sein de l’armée. J’ai vu l’opportunité qu'il y avait pour mes camarades à rejoindre le tout nouveau Lesotho Defense Force Ladies Football Club. Nombre de ces femmes avaient du mal à trouver du travail. Cette création date de 2016 et depuis, mon équipe domine le championnat. L’une des conséquences positives, c’est que 15 de ces femmes ont trouvé un emploi stable. Le fait de soutenir d’autres femmes à travers le football a eu un impact positif sur ma vie."

Malgré son engagement en faveur des femmes et cette volonté de faire avancer le football féminin au Lesotho, Baholo Motene considère que la route est encore longue. "Le nombre d’équipes de football féminin au Lesotho a connu une augmentation énorme. Il y a un championnat très actif, qui se traduit par une amélioration des performances des équipes nationales. Plus de 15 joueuses évoluent désormais à l’étranger", détaille-t-elle. "Nous en avons plusieurs en Afrique du Sud et deux aux États-Unis. Mon objectif est d’encourager davantage de femmes à pratiquer ce sport magnifique pour qu’un jour nous puissions gérer le football féminin par nous-mêmes", affirme une Motene pugnace et tournée vers l’avenir.

"On pourrait avoir plus d’équipes et des championnats de district plus actifs. Au Lesotho, où on compte dix districts, il serait possible d’organiser régulièrement des cours de remise à niveau pour le football féminin et des formations pour les managers", propose-t-elle. "De cette façon, nous pourrions attirer des sponsors. Pour le moment, la fédération finance encore le championnat féminin. La question des primes doit être soulevée, afin d’inciter les joueuses à venir. Le paysage footballistique a vraiment évolué. C’est pourquoi les entreprises locales pourraient bientôt investir dans le football féminin", conclut-elle.

Baholo Motene (Lesotho)

Dans les mois à venir, un soutien supplémentaire pour le football féminin au Lesotho viendra de la FIFA. Dans le cadre du plan d'aide de la FIFA contre le COVID-19, chacune des 211 associations membres peut demander une subvention pouvant atteindre 500 000 dollars, à investir dans le football féminin.

La Fédération de Football du Lesotho a demandé la sienne, et a soumis un plan stratégique. Le financement visera à soutenir les compétitions nationales, les équipes nationales, le renforcement des infrastructures et le football de base. Le tout guidé par le lancement récent du nouveau Programme de Développement du Football Féminin de la FIFA.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Freya Louis FFF_HeadCoach 

Les Femmes dans le Football

Louis en mission grâce à sa passion

07 sept. 2020

Laura Doyle in a promotional shot

Les Femmes dans le Football

Doyle trouve sa voie grâce à sa voix

02 sept. 2020

Algerian coach Nadia Belala 

Football Féminin - Algérie

Petits pas et grandes avancées pour Belala

22 sept. 2020