Football Féminin

Signeul et Patalon, l'accord à la perfection

Nina Patalon and Anna Signeul
© FIFA.com
  • Un duo de rêve : Nina Patalon et Anna Signeul
  • "Réseau et partage de connaissances" à l’honneur
  • "J’aime aider ces femmes à réaliser leurs rêves"

Un constat s'impose à chaque fois que Nina Patalon, sélectionneuse de l’équipe de Pologne féminine U-17, et Anna Signeul, sélectionneuse de l’équipe de Finlande féminine, se retrouvent, l’évidence saute aux yeux : ces deux techniciennes ont trouvé leur alter ego.

"Je ne sais pas ce qu’en pense Anna mais, en ce qui me concerne, je suis ravie. Je l’admire énormément. Je suivais déjà son parcours avant de la rencontrer et je sais qu’elle a beaucoup à m’apprendre. Je suis certaine qu’elle peut m’aider à grandir et à progresser", explique Patalon dans un entretien accordé à FIFA.com. "Quand je parle en anglais, elle a toujours l’air de comprendre ce que je dis. Ce n'est pas si fréquent ! Ça me fait très plaisir car je reste persuadée que le football est une langue simple. Anna me laisse beaucoup de place car elle souhaite que je me sente à l’aise sur le terrain et avec les joueuses."

Grâce au Programme de mentorat des entraîneurs de la FIFA, la jeune femme de 33 ans a pu observer de près les faits et gestes de son modèle durant la Coupe de Chypre, compétition à laquelle participait la Finlande. Mais elle ne s’est pas contentée du rôle de simple spectatrice. "À mes yeux, il est très important que nous nous sentions toutes les deux à l'aise pour que cette relation fonctionne", explique Signeul.

"Il faut que Nina sache qu’elle peut venir me poser toutes les questions qui l’intéressent. Au bout du compte, les décisions lui reviennent. Je me considère comme une sorte de boîte à outils, dans laquelle elle peut piocher librement. Par exemple, elle peut m’interroger sur le développement des joueuses, l’identification des talents ou le repérage. Nous parlons du jeu sur le terrain, de l’entraînement, des causeries de groupe ou même de la façon dont les joueuses peuvent progresser. Je suis prête à aborder tous les sujets, mais c’est à Nina de décider ce qu’elle veut apprendre ou des thèmes qu’elle a envie d’aborder. Je ne suis pas là pour fixer un agenda. Lorsque nous nous voyons, je lui pose moi aussi beaucoup de questions. Je lui demande pourquoi elle fait certaines choses et, parfois, je l’invite à réfléchir à ses méthodes", détaille la technicienne de 57 ans.

Nina Patalon
© FIFA.com

Toutefois, ce programme conçu pour améliorer les perspectives professionnelles des techniciennes ne se limite pas au partage d’expérience, de compétence ou de connaissances.

"Notre mission consiste également à partager nos réseaux. C’est essentiel", confirme Signeul. "Il est crucial que Nina puisse avoir accès à l’ensemble de mes adjoints. Elle vient justement de s’entretenir avec notre préparateur physique. C’est une formidable chance de pouvoir rencontrer toutes ces personnes. Cette démarche fait partie intégrante du programme de mentorat car il est important d’ouvrir de nouvelles portes à nos collègues. Franchement, ça me fait plaisir d’aider ces femmes à réaliser leurs rêves et à atteindre leurs objectifs. Je suis une personne passionnée. Quand je fais quelque chose, je me donne à fond. C’est une belle initiative. Les jeunes joueuses et les jeunes techniciennes ont un grand avenir devant elles."

Première femme polonaise à avoir suivi la formation pour la licence Pro UEFA, Patalon est du même avis. "Je vis quelque chose de fantastique. Il n’y a pas beaucoup de femmes sur les bancs de touche. Mais si nous voulons apprendre, nous avons besoin de mentors. Il nous faut des gens qui nous aident, sans nous mâcher le travail. Il me paraît très important de trouver des gens qui ont de l’expérience et qui sont prêts à partager leur vécu."

Achetez vos billets pour la Coupe du Monde Féminine 2019 !

Lire également

Achetez vos billets pour la Coupe du Monde Féminine 2019 !

Anna Signeul vue par Nina Patalon :

  • Calme, mais charismatique
  • Très cohérente, sait ce qu’elle veut
  • Se fixe un cap et s’y tient
  • Permet aux autres de trouver leur voie et les aide à tirer le meilleur d’eux-mêmes
  • Permet aux joueuses et à ses adjoints d’exprimer leur personnalité et de se sentir intégrés au groupe

Articles recommandés