Football Féminin

Stars des terrains et des livres d'enfants

  • Anja Gatu évoque son livre sur les stars du football féminin
  • Son ouvrage retrace l’enfance de Marta, Kosovare Asllani et Therese Sjogran
  • "Je voulais décrire des icônes accessibles", explique l'auteure

Montrer que les plus grandes stars internationales ne sont pas juste des icônes mais gardent une part d'humanité, c’est le pari qu’a tenté une écrivaine suédoise, qui a choisi de faire vivre des aventures parallèles à quelques stars du pays à travers une série de livres.

Anja Gatu s’est inspirée de l’enfance des internationales suédoises Kosovare Asllani et Therese Sjogran ou encore de Marta, The Best – Joueuse de la FIFA en titre, pour coucher sur le papier d’étonnants récits.

"Les enfants d’aujourd'hui doivent faire face à une énorme pression car on attend beaucoup d’eux", estime l'auteure. "Il est réconfortant pour eux de se souvenir que leurs idoles et leurs modèles ont été petites, elles aussi. Elles ont eu leur lot de problèmes. Elles ont éprouvé de la crainte à l’idée de participer à un stage de football loin de leurs parents et de leurs amis."

"Je voulais décrire des icônes accessibles, des personnes qui ne sont pas toujours parfaites ou invincibles. Beaucoup de livres pour enfants nous présentent des super-héros. Je comprends d'où vient le succès de ces personnages, mais il est important de leur montrer qu’on peut aussi devenir un grand champion après avoir connu des moments de faiblesse."

Son dernier livre, qui met en scène pour la troisième fois Asllani, s’intitule "Rakt i krysset, Kosse!" ("Vise la lucarne, Kosse !"). De leur côté, les enfants ne s'y sont pas trompés ; ils guettent avec impatience chaque nouvelle sortie. "C’est agréable d’écrire sur Kosovare car c’est un personnage ! Les enfants l'adorent", poursuit Gatu.

"Elle triche quand elle joue avec ses frères et elle se cache dans les buissons pour échapper aux tours de terrain à l’entraînement. Elle fait beaucoup de bêtises ! Mais elle est aussi très fidèle et, par bien des aspects, extrêmement gentille. Je crois que c’est pour ça que les enfants l'apprécient autant. Ils peuvent s‘identifier à elle."

Une histoire de carton

Ces récits semi-autobiographiques fournissent évidemment à Gatu des personnages complexes et attachants et évoquent des thèmes comme le stress ou l’image de soi. Ses héroïnes ont d'ailleurs conservé certains des traits de caractère décrits dans ses histoires. "Dans le premier livre, Therese reçoit un carton rouge. Je la suis partout à travers le monde depuis 15 ans et pourtant, je ne l’ai pratiquement jamais vue prendre un avertissement", explique l’ancienne journaliste sportive à propos de la Suédoise la plus capée de l’histoire. "Elle a été tellement marquée par cette exclusion dans sa jeunesse qu’elle fait tout son possible pour éviter d’avoir affaire à l’arbitre."

Les récits consacrés à Asllani et Sjogran se présentent sous la forme de petits livres illustrés pour les enfants de six à neuf ans. Marta, pour sa part, a eu droit à une aventure plus étoffée, qui fera le bonheur des lecteurs jusqu’à 12 ans. "C’est un peu différent car nous la suivons avant même qu’elle entre à l’école."

Tout au long de son enfance, la Brésilienne se bat contre les préjugés qui entourent le football féminin. Au fil des pages, on suit son combat pour intégrer un centre de formation à Rio et réunir l’argent nécessaire pour financer cette expérience.

Les six livres sont toujours disponibles en suédois et en danois. L’objectif de Gatu est désormais de franchir un cap en diversifiant les traductions et les personnages. Les ouvrages déjà sortis devraient être proposés à temps pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™. "Si les enfants pouvaient voir les stars à la télévision et les retrouver ensuite dans leurs livres, ce serait l’idéal."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Ce que signifie "Le Moment de Briller"...

07 déc. 2018

Football féminin

Le Top 3 de Marta

11 sept. 2015