Football féminin

Suisse qualifiée et France dominée

Defender Jessica Houara #8 of France and forward Christen Press #23 of the United States
© Getty Images

Pour la première fois de son histoire, la Suisse s'est qualifiée pour la phase finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Dans le même temps, la Suède et l'Autriche ont remporté des succès importants sur la route de Canada 2015. En marge des qualifications européennes, les États-Unis ont livré une performance convaincante face à la France sous la houlette de leur nouvelle sélectionneuse Jill Ellis, tandis que le Brésil s'est exceptionnellement produit en Nouvelle-Zélande.

*La Suisse mène la danse *La Suisse est devenue la première nation européenne à valider son billet pour la prochaine Coupe du Monde Féminine. À première vue, la nouvelle a de quoi surprendre car la *Nati *n'appartenait pas jusque-là au gratin continental. Pourtant, son succès 9:0 sur Israël associé au nul (1:1) entre l'Islande et le Danemark ce 15 juin a fait la différence. "Avec cette qualification, nous allons gagner le respect de nombreuses nations", assure la sélectionneuse Martina Voss-Tecklenburg. "Personne ne s'attendait à ce que nous passions si facilement." Islandaises et Danoises en sont désormais réduites à se disputer la deuxième place, synonyme de barrages.  

La Suède prend le large
L'autre affiche se déroulait à Motherwell où l'Écosse, entraînée par la Suédoise Anna Signeul, s'est inclinée 3:1 devant la Suède, troisième du dernier rendez-vous mondial. Kim Little a répondu à l'ouverture du score de Caroline Seger, mais un doublé de Kosovare Asllani a permis aux visiteuses de faire la différence. La Suède et l'Écosse sont à égalité en tête du groupe, mais les *Blagult *ont disputé un match de moins.

*Les autres prétendants *L'Allemagne et la France étaient au repos, tandis que la Russie et la République d'Irlande peuvent toujours espérer se qualifier pour les barrages suite à leurs courtes victoires (1:0) sur la Slovénie et la Croatie, respectivement. L'Italie a facilement disposé de la République tchèque (4:0), grâce notamment à un doublé de l'inusable Patrizia Panico. Ce résultat lui permet de se maintenir à portée de l'Espagne. L'Angleterre et la Norvège ont également enregistré des succès convaincants. Enfin, l'Autriche s'est relancée dans la course aux barrages, à la faveur d'une victoire 3:1 sur la Finlande.

Les États-Unis au forceps
Les États-Unis se sont imposés sur la plus petite des marges (1:0) devant la France pour les grands débuts de Jill Ellis en tant que sélectionneuse. La frappe victorieuse de Sydney Leroux en première mi-temps a suffi à faire le bonheur des *Stars and Stripes *dans ce premier test d'une série de deux. La rencontre a également vu le retour de l'attaquante Alex Morgan, restée éloignée des terrains pendant huit mois en raison d'une blessure à la cheville.  

*Brésil et Nouvelle-Zélande dos à dos *Pendant que tous les regards sont tournés vers Brésil 2014, l'équipe nationale féminine poursuit sa préparation pour les préliminaires de l'épreuve suprême version dames, à l'occasion d'un déplacement en Nouvelle-Zélande. La première rencontre entre les deux équipes s'est soldée par un nul 1:1. Rosie White a égalisé à cinq minutes du terme, annulant ainsi à l'ouverture du score de Cristiane en fin de première mi-temps. Sous une pluie battante à Auckland, les *Kiwis *auraient même pu arracher la victoire si Hannah Wilkinson n'avait frappé à deux reprises la transversale.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Martina Voss-Tecklenburg, head coach of Switzerland looks on

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

La Suisse voyage en première au Canada

15 juin 2014

Mark Sampson

Football féminin

Sampson dans la peau du patron

29 mai 2014

Interview de Pia Sundhage

Football féminin

Interview de Pia Sundhage

02 avr. 2014

Béliveau, parole d'experte

Football féminin

Béliveau, parole d'experte

07 avr. 2014