Football Féminin

Un avenir radieux pour le football féminin libanais

Lebanon players celebrates winning the 2019 WAFF U18 Girls Championship
© LFA-Adnan Hajj Ali
  • Le Liban a remporté le Championnat d’Asie de l’Ouest féminin 2019 dans les catégories U-15 et U-18
  • Meilleure artificière du tournoi, Layla Iskandar rêve d’une carrière professionnelle
  • Le football féminin gagne du terrain dans ce pays du Proche-Orient

Plongé dans une crise politique qui a éclaté en fin d’année 2019, le peuple libanais n’aurait jamais misé sur le football féminin pour retrouver un peu de cohésion et de joie.

Les joueuses de la sélection U-18 du Liban ont en effet remporté le Championnat d’Asie de l’Ouest féminin en janvier dernier, peu de temps après la consécration de leurs homologues U-15 dans cette même épreuve.

Ces deux exploits consécutifs à l’échelle régionale ont littéralement redynamisé le football féminin dans un pays submergé par une vague contestataire depuis octobre 2019.

À Bahreïn, la formation libanaise U-18 a livré une fantastique campagne victorieuse. Vainqueur de ses trois matches de phase de groupes, elle s’est ensuite défaite de la Palestine en demi-finale et du pays hôte en finale pour s’offrir la couronne de l’Ouest asiatique.

Cerise sur le gâteau, le titre de meilleure artificière du tournoi a été décerné à Layla Iskandar, auteure d’un doublé en finale et actrice majeure d’un sacre historique pour le Liban.

"Pendant la compétition, la situation était tendue dans notre pays. Nous avions besoin d’un tel triomphe pour nous libérer de toute cette pression. Nous nous sommes battues pour décrocher ce titre et nous le dédions à tous nos compatriotes", confie Iskandar au micro de **FIFA.com** à propos du succès de son équipe.

Ce trophée ainsi que ces sept réalisations ne sont toutefois qu’un début pour l’attaquante, qui vise désormais d’autres cieux et une carrière professionnelle à l’étranger.

Au-delà des entraînements avec son club, la Stars Association for Sports, et en sélection nationale, le dévouement et le goût de l’effort ont été déterminants pour la joueuse de 17 ans sur le plan personnel.

"Ce titre de meilleure buteuse a une saveur particulière pour moi", poursuit Iskandar. "J’ai travaillé sans relâche en club comme en sélection. J’ai également un coach personnel qui m’a beaucoup aidée."

"J’ai de grandes ambitions mais comme beaucoup l’ont constaté avant moi, il est difficile de les concrétiser au Liban. Toutes les joueuses professionnelles parties à l’étranger sont des modèles pour moi, car elles se sont battues pour réaliser leurs rêves", conclut cette fan inconditionnelle d’Alex Morgan, qu’elle qualifie de "grande dame sur le terrain comme en dehors."

Un avenir prometteur

Depuis quelques années, la Fédération libanaise de football (LFA) accentue ses efforts quant à sa section féminine. Des tournois, des formations ainsi que des ateliers sont organisés dans le but de contribuer à la popularisation du ballon rond chez les femmes.

Selon Bassem Mohamad, directeur technique de la LFA, les sacres en Championnat d’Asie de l’Ouest dans les catégories U-15 et U-18 sont le fruit d’une attention toute particulière accordée aux championnats jeunes.

"Plusieurs raisons expliquent le succès de ces deux équipes nationales. Nous avons des filles très talentueuses qui jouent régulièrement dans le championnat féminin et engrangent ainsi de l’expérience", explique Mohamad à **FIFA.com**.

"Avec le soutien de la FIFA, nous avons mis en place un projet en faveur du football féminin. Au-delà d’un apport financier, celui-ci vise à étendre la durée des championnats et à encourager les entraîneurs ainsi que les joueuses", ajoute-t-il.

L’avenir du football féminin libanais s’annonce donc radieux pour Mohamad, qui considère les récents succès sur la scène régionale comme une base solide pour de futurs exploits à l’échelle internationale.

"La LFA met tout en œuvre afin de contribuer à la qualification de ses différentes sélections pour les compétitions asiatiques", reprend le directeur technique. "Ces performances inédites en Championnat d’Asie de l’Ouest vont indéniablement stimuler le football féminin dans le pays."

Explorer le sujet

Articles recommandés