FIFA/UEFA

Programme de leadership féminin : une semaine riche en enseignements pour les femmes leaders

Women in Football Leadership

La dernière édition du Programme pour la promotion des femmes aux postes de direction du football – une initiative conjointe de la FIFA, de l’UEFA et de l’IMD Business School visant à renforcer le rôle des femmes dans les processus décisionnels à travers le monde – a réuni 24 participantes à Zurich du 18 au 22 novembre.

La représentation des femmes au sein des hautes sphères du football est essentielle pour apporter à ce milieu des perspectives et expériences aussi nouvelles que précieuses ainsi que pour rendre ce sport aussi inclusif et diversifié que possible.

"Les femmes jouent un rôle capital dans la réussite des organisations. Elles créent un équilibre qui nous permet de partager un maximum d’idées et de compétences, de nous améliorer constamment et d’avancer ensemble", a déclaré Sarai Bareman, directrice de la division du Football féminin de la FIFA. "Ce programme est une plateforme unique qui permet aux femmes cadres du monde du football de se développer et d’assumer davantage de rôles décisionnels au sein de leur organisation."

Michele Uva, vice-présidente de l’UEFA et vice-présidente de la commission du football féminin de l’UEFA, a pour sa part ajouté : « Nous devons réunir les meilleures professionnelles pour assurer au football un avenir radieux et durable. Pour y parvenir, il est important d’avoir une vue d’ensemble – le football féminin ne doit pas devenir la chasse gardée des femmes, tout comme il est inacceptable que seuls des hommes travaillent dans le football masculin.

Pour moi, la diversité, ce n’est pas mettre l’accent sur les différences entre les sexes, mais plutôt de travailler ensemble pour faire avancer les choses. Les meilleurs leaders sont des hommes et des femmes animés par la réflexion, le sens des responsabilités et la capacité à douter et à remettre en question. Le Programme pour la promotion des femmes aux postes de direction du football contribue à ce processus et nous sommes ravies qu’il continue d’aider et d’inspirer les femmes dirigeantes au sein du football. »

La semaine de formation a compris des discussions plénières, des mises en situation et un accompagnement individuel. Les participantes ont été mises au défi sur des aspects personnels comme professionnels et en ont appris davantage sur les qualités requises pour être une bonne leader ainsi que sur le pouvoir de la dynamique d’équipe.

"Le Programme pour la promotion des femmes aux postes de direction du football crée un environnement d’apprentissage unique, qui est propice à l’épanouissement personnel de femmes talentueuses issues du monde entier", a déclaré le professeur Ginka Toegel. 

"Elles sont ainsi mises au défi et encouragées à explorer leur propre méthode de leadership, elles apprennent à défendre leur mission et à faire face aux obstacles sexospécifiques dans leur carrière. Le capital social est également renforcé à travers les relations qui se nouent avec d’autres femmes rencontrant des défis similaires. C’est un groupe de femmes formidables, très talentueuses, passionnées par le football et qui ont des idées novatrices pour son avenir."

En plus de partager les expériences des femmes leaders dans le football, les différents ateliers ont notamment abordé la conscience de soi, les styles personnels de leadership et les obstacles que peut rencontrer une femme leader dans un secteur à dominante masculine.

Ana Sofia Moura, directrice commerciale de la Fédération Portugaise de Football, a déclaré : "Cette formation m’a permis de me sentir beaucoup plus forte en tant que personne et je suis convaincue que cela peut véritablement changer le cours de ma vie. Le programme est très complet et très bien préparé, en plus d’être unique en son genre."

Enfin, Tsoseletso Eunice Magang, membre du comité exécutif de la Fédération Botswanaise de Football, a conclu : "Nous avons beaucoup appris sur nous-mêmes et reçu des conseils utiles sur la façon d’avoir un impact, la nécessité de rester soi-même ainsi que l’importance de la posture et du langage corporel. Car on ne peut diriger les autres que lorsqu’on se connait et qu’on s’apprécie."

Articles recommandés

Des femmes pour "gouverner et diriger"

Développement

Des femmes pour "gouverner et diriger"

14 déc. 2018