Football Féminin - Pays-Bas

Van de Donk-Roord, deux Oranjes voient la vie en rose

Danielle Van De Donk (L) and Jill Roord of the Netherlands celebrate the goal of their team
  • Danielle van de Donk et Jill Roord ont entamé la saison tambour battant
  • Les deux joueuses ont participé au beau parcours des Pays-Bas en France
  • FIFA.com a rencontré les deux joueuses d'Arsenal

Arsenal comptait déjà dans ses rangs deux Néerlandaises : Vivianne Miedema et Danielle van de Donk. Jill Roord, l’une des révélations de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™, est venue les rejoindre en début d’année. L’équipe entraînée par Sarina Wiegman a brillé en France, ne chutant que face aux États-Unis, en finale. Sur leur lancée, les Néerlandaises ont bien entamé les qualifications pour l’UEFA EURO féminin 2021, avec quatre victoires en quatre matches.

"Les gens attendaient beaucoup de nous car nous avions gagné l’Euro, mais il ne faut pas oublier que cette Coupe du Monde n’était que la deuxième pour nous", rappelle van de Donk au micro de FIFA.com. "Notre présence en finale représente un exploit hors du commun. J'en resterai fière toute ma vie."

Parmi les bons souvenirs, Roord retient un moment en particulier : son but victorieux dans le temps additionnel contre la Nouvelle-Zélande, pour sa première sortie en Coupe du Monde Féminine. "Quel sentiment incroyable", s’exclame-t-elle. "C’était mon premier match à ce niveau. Les deux équipes étaient à égalité (0-0) et j’ai marqué à la dernière minute. C’était comme dans un rêve. J’ai vécu le plus beau moment de ma carrière ce jour-là."

Autogestion

En club, Roord a rapidement pris ses marques à Arsenal. Auteure d’un triplé contre Tottenham lors d’un match d’avant-saison, elle a trouvé le chemin des filets pour ses débuts en FAWSL contre West Ham. Elle a également fait mouche face à London City Lionesses en WSL Cup."C’est toujours plus facile de s’adapter quand on connaît déjà certaines de ses coéquipières, surtout si ce sont des compatriotes", glisse Roord, en référence à la présence d’autres internationales néerlandaises à Arsenal. "Elles m’ont beaucoup aidée."

Autre facteur d'adaptation réussie depuis son arrivée du Bayern Munich, son ancien club, Roord apprécie de bénéficier de plus de liberté d'organisation. "En Allemagne, il y a beaucoup de règles, les gens sont assez stricts. Ici, en Angleterre et à Arsenal, l’ambiance est plus détendue", juge-t-elle. "On est responsable de soi-même et de sa carrière. Ce système me convient mieux et l’ambiance autour des matches est plus agréable."

Pour sa part, Van de Donk est déjà comme chez elle en Angleterre. Arrivée à Arsenal en 2015, elle a remporté son premier titre de championne l’année dernière. "Nous avons fait une saison extraordinaire. Nous avions une superbe équipe et des gens fantastiques autour de nous", se souvient-elle. "Bien sûr, il y a eu des hauts et des bas, nous avons parfois dû gérer de nombreuses blessures, mais nous avons su garder le cap et, collectivement, nous n’avons jamais flanché."

L'équipe à battre

Arsenal et sa communauté néerlandaise ont aussi franchi un premier obstacle sur la scène Européenne. Grâce aux trois buts de Miedema en deux matches, les Gunners ont écarté la Fiorentina sur la route des huitièmes de finale. Elles s'apprêtent désormais à affronter le Slavia Prague. Mais pour espérer décrocher le titre, il leur faudra probablement se mesurer un jour ou l’autre à Lyon, la référence à ce niveau.

"Nous pouvons aller loin, mais tout dépend de ce que le tirage au sort nous réservera", poursuit Roord, demi-finaliste de la Ligue des champions féminine de l’UEFA la saison dernière avec le Bayern. "Il suffit de marquer un but de plus que les Lyonnaises pour les battre", rajoute Van de Donk en plaisantant.

QUESTIONS-RÉPONSES

  • Van Veenendaal, The Best ?

Roord : En tout cas, c’est la meilleure gardienne avec qui j’ai joué. C’est une super capitaine
Van de Donk : Elle est toujours là dans les moments importants

  • La meilleure joueuse avec qui vous avez joué ?

Roord : Danielle van de Donk (rires)
Van de Donk : Pour moi, c’est Fara Williams

  • La meilleure joueuse avec que vous avez affrontée ?

Roord : Rose Lavelle
Van de Donk : Oui, Lavelle. Je suis d’accord

  • Quelle est votre plus grand talent en dehors du football ?

Roord : Je suis une super danseuse
Van de Donk : Je dessine assez bien

Explorer le sujet

Articles recommandés

Danielle van de Donk of the Netherlands walks on the podium

France 2019 - Pays-Bas

Van de Donk, la fierté derrière les regrets

07 juil. 2019

USA lift the trophy after victory in the 2019 FIFA Women's World Cup France Final match

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

France 2019 : la meilleure Coupe du Monde Féminine de l’histoire pour le Gr...

22 sept. 2019

Sari van Veenendaal of the Netherlands poses

The Best FIFA Football Awards

Van Veenendaal, premier espoir pour le dernier rempart

20 sept. 2019

Jill Ellis, Head Coach of USA shakes hands with Sarina Wiegman, Head Coach of the Netherlands

The Best FIFA Football Awards

Wiegman, entre mécanique Oranje et Oranje amère

17 sept. 2019