Fútbol Femenino

WAIT FOR THE VIDEO Nov 18: CMP Story (756w)

  • Le sélectionneur de l’équipe d’Espagne reçoit Epifania Benítez et Beatriz Vaz à Madrid
  • Cette démarche s’inscrit dans le cadre du Programme de mentorat des entraîneurs de la FIFA
  • "L’objectif est de compléter leur formation en faisant d’elles de meilleures entraîneures"

Le sélectionneur de l’équipe féminine d’Espagne, Jorge Vilda, a récemment ouvert les portes de la "Ciudad del Fútbol", le camp de base des sélections espagnoles, à la Paraguayenne Epifania Benítez et à la Brésilienne Beatriz Vaz.

Cette venue des Sud-américaines constitue l’une des trois rencontres planifiées dans le Programme de mentorat des entraîneurs de la FIFA, lancé en octobre 2018.

Mentor Jorge Vilda

Sélectionneur de l’équipe féminine d’Espagne

  • Débuts en tant que sélectionneur des U-17 espagnoles en 2010
  • Sélectionneur des U-19 espagnoles en 2013
  • Sélectionneur de l’équipe nationale espagnole depuis 2015
  • Vainqueur de l’Algarve Cup 2017
  • Vainqueur de la Cyprus Cup 2018
  • Nommé pour le titre de The Best Entraîneur FIFA Football Féminine 2018

Mentorées Epifania Benítez et Beatriz Vaz

Sélectionneuse des équipes de jeunes paraguayennes depuis 2017
Aujourd’hui sélectionneuse de l’équipe féminine du Paraguay (A et U-20)
Victorieuse de la Copa América 2014 en tant que joueuse
Assistante technique de Pia Sundhage avec l’équipe du Brésil

Après deux récentes séances pédagogiques délivrées au Paraguay, c’était au tour de Vilda de jouer à domicile, en profitant du stage de l’équipe U-16 féminine pour mettre en pratique le programme de mentorat intégral avec ses élèves.

Au menu, des séances pratiques en observant de près plusieurs entraînements de l’équipe de jeunes, des visites dans plusieurs clubs de la Primera División espagnole et un créneau réservé à la formation théorique. L’Espagnol a dirigé la partie technico-tactique des cours, laissant d’autres membres de son staff se charger des volets consacrés à la préparation physique, à l’analyse et à la technologie.

"L’objectif, c’est qu’elles sentent qu’elles ont progressé quand elles sortent d’ici", déclare Jorge Vilda au micro de FIFA.com. "On leur enseigne une méthodologie en mettant l’accent sur le style de jeu des sélections espagnoles. Je veux qu’elles repartent avec une image fidèle de l’ensemble du football féminin espagnol."

Epifania Benitez, Beatriz Vaz and Jorge Vilda meet as part of FIFA's Coach Mentorship Programme in Madrid, Spain

"Il nous apprend beaucoup de choses", rapporte Epifania Benítez, première femme à avoir qualifié une sélection féminine paraguayenne à une phase finale mondialiste (ndlr : Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018). "Le Programme de mentorat des entraîneurs de la FIFA nous aide à nous ouvrir l’esprit. On est en train de voir des choses géniales qui vaudront le coup d’être reprises lors de nos prochains entraînements."

"C’est une occasion unique dans notre vie. Jorge a été très sympa. Il nous a expliqué leur mode de fonctionnement et leur façon d’appréhender le football", raconte Beatriz Vaz e Silva, ancienne joueuse brésilienne et aujourd’hui assistante technique de Pia Sundhage au sein de l’équipe du Brésil. "Mon principal objectif, c’est d’apprendre un maximum de choses de Jorge afin d’aider Pia."

Epifania et Beatriz viennent d’Amérique du Sud, une région footballistique possédant ses caractéristiques propres. Loin d’éloigner les concepts, cette identité contribue au développement et à la façon de comprendre le football.

"Chaque football possède ses particularités et ses propres moyens pour aller chercher la victoire. Nous pouvons tirer certaines choses du football de la CONMEBOL pour nous aider à progresser", souligne Vilda, au sujet du potentiel du football féminin outre-Atlantique. "Chez les jeunes, le football sud-américain se distingue par son niveau de compétitivité. Ils en tirent des joueuses avec un réel talent sportif."

"Chaque confédération et chaque pays a sa propre façon de travailler même si, bien entendu, on va chercher des idées dans toutes les équipes", indique Epifania Benítez. "Je m’améliore concernant la maîtrise et la réception du ballon, deux aspects dans lesquels la sélection paraguayenne pèche." Même son de cloche chez sa collègue Beatriz Vaz. "Toute connaissance que nous pourrons rapporter au Brésil s’agissant de nouvelles méthodes et de nouvelles possibilités sera très significative pour nous."

Epifania Benitez and Beatriz Vaz meet as part of FIFA's Coach Mentorship Programme in Madrid, Spain

Un avenir placé sous le signe de l’apprentissage et du rêve

Quelles sont les conclusions tirées de ce Programme de mentorat des entraîneurs de la FIFA ?

"L’Amérique du Sud est en train d’évoluer, estime Epifania Benítez. La prochaine étape consiste à continuer à travailler. Les filles que l’on entraîne aujourd’hui n’ont pas peur de réaliser leurs rêves. Elles sont nombreuses celles pour lesquelles ces rêves sont en train de se concrétiser."

"On est meilleures qu’avant cette formation", estime Beatriz Vaz. Il y a une grande page blanche à écrire pour le football féminin. Le fait d’avoir des tuteurs comme Jorge [Vilda] ou Pia [Sundhage] n’a pas de prix. Ça va être énorme de revenir au Brésil et de raconter tout ce que l’on a appris ici."

Et Jorge Vilda de conclure : "Je suis satisfait. Elles pourront se servir de nombreux exercices pour leurs sélections. La FIFA s’implique dans le développement des femmes entraîneurs. À l’avenir, nous allons continuer de travailler et de former des femmes entraîneurs".

Explorer le sujet

Articles recommandés