Football féminin

Le football au-delà du langage

© Others
  • Les joueuses U-16 de la Bosnie-et-Herzégovine contribuent à l'intégration de leur coéquipière sourde
  • Jovana Stevanovic réalise son rêve de jouer en sélection nationale
  • "Un handicap ne doit pas être un obstacle pour jouer au football", insiste la coordinatrice du football féminin de la fédération bosnienne

Le football est universel.

Les joueuses U-16 de la Bosnie-et-Herzégovine en savent quelque chose. Lorsque Jovana Stevanovic a rejoint la sélection, elle avait la qualité, le talent et la passion du jeu, comme toutes ses coéquipières. Il ne lui manquait qu'une chose : la capacité de les entendre. En effet, Stevanovic est sourde.

Toutefois, l'équipe et l'encadrement technique n'ont pas vu ce handicap comme un obstacle. Au contraire, ils se sont rassemblés et ont décidé d'apprendre la langue des signes afin de faciliter l'adaptation de Jovana et son intégration au sein du groupe.

Lors d'un stage hivernal au centre de la Fédération bosnienne de football à Zenica, les joueuses et leur sélectionneur, Ilija Lucic, se sont réunis et ont suivi deux cours de langue des signes avec l'aide d'un professeur de Sarajevo, recruté pour l'occasion par la fédération.

"J'étais très surprise car les joueuses ont vraiment apprécié ces cours", confie Ivana Vlajic, coordinatrice du football féminin de la Fédération bosnienne de football, à FIFA.com. "Elles nous ont confirmé plus tard que c'était une belle expérience et qu'elles pouvaient communiquer plus facilement avec Jovana."

Stevanovic peut entendre quelques sons, comme les coups de sifflet de l'entraîneur Ilija Lucic. Cependant, en dehors du terrain, dans le vestiaire, lors des repas et des voyages, elle se sentirait isolée sans les efforts de ses compatriotes.

"J'étais également étonnée car après deux leçons, les filles étaient capables de communiquer avec Jovana en langue des signes, en formulant des phrases complètes et sans se contenter de quelques mots", explique Vlajic. "Après deux cours, elles pouvaient véritablement s'exprimer.”

"Avec cette génération, notre intention est de poursuivre ces sessions à chaque stage, lors des matches amicaux mais aussi pendant les tournois de qualification."

Stevanovic, qui évolue au poste d'attaquante, a été appelée en sélection U-16 après avoir brillé avec son club, le FK Radnik Bljeljina. En première division féminine U-17, elle a terminé deuxième meilleure buteuse avec un total impressionnant de 25 réalisations. "J'estime qu'un handicap ne doit pas être un obstacle pour jouer au football", ajoute Vlajic. "Jovana est une bonne joueuse et nous allons tout faire pour l'aider et la conserver dans l'effectif."

"Je suis contente que ces cours aient été mis en place", affirme Stevanovic sur le site officiel de la fédération. "Mes coéquipières ont appris beaucoup de choses pour s'adapter à ma situation." Jovana a toujours souhaité jouer pour la Bosnie-et-Herzégovine. Elle peut désormais envisager de faire un pas de plus vers son rêve, grâce au soutien de ses partenaires.

Explorer le sujet

Articles recommandés