Football féminin

Wilkinson tire son expérience d'un puits de science

  • L'ancienne défenseuse canadienne Rhian Wilkinson sous le mentorat de Hope Powell
  • Visite dans le cadre du Programme de mentorat des entraîneurs
  • Expérience pratique et aperçu du métier d'entraîneur d'un club de l'élite anglaise

Hope Powell, l'entraîneur de Brighton & Hove Albion, passe des consignes à ses joueuses depuis la touche pendant un match de FA Cup au Broadfield Stadium de Crawley. Stratège du jeu féminin et sélectionneuse de l'Angleterre pendant 15 ans, Powell porte une double casquette aujourd'hui.

À quelques pas de là, Rhian Wilkinson l'observe attentivement. Forte de 181 capes avec le Canada, l'ex-défenseuse est, elle aussi, bien connue du football féminin.

Elle est l'une des participantes au Programme de mentorat des entraîneurs de la FIFA. Ce projet vise à soutenir les jeunes techniciennes en leur permettant d'acquérir de nouvelles connaissances, compétences et expériences qu'elles pourront mettre à profit dans leur carrière. Wilkinson bénéficie d'un mentor chevronné en la personne de Powell.

"Apprendre sous le mentorat de quelqu'un comme Hope Powell est fantastique", apprécie Wilkinson pendant sa visite à Brighton. "J'ai joué contre ses équipes et j'ai suivi sa carrière de près. J'ai étudié le fonctionnement d'un club professionnel. C'est un domaine auquel je n'ai jamais touché quand j'étais joueuse. Aussi travailler aux côtés de Hope, la suivre au quotidien et observer la préparation d'un match a été une expérience passionnante."

HOPE POWELL EN UN COUP D'ŒIL

  • 66 sélections avec l'Angleterre et participation à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 1995™
  • A entraîné les Lionesses de 1998 à 2013 et les a qualifiées pour les Coupes du Monde 2007 et 2011
  • Nommée à la tête de l'équipe féminine de Brighton & Hove Albion en juillet 2017

Lors de son séjour, Wilkinson a eu un aperçu précieux du métier d'entraîneur d'un club de Super League féminine, depuis le travail en relation étroite avec les joueuses, jusqu'au rôle de liaison avec l'encadrement, dont les analystes, les physiothérapeutes et les psychologues.

"Il est très utile pour les jeunes entraîneurs de comprendre l'environnement dans lequel leur mentor évolue. J'aurais aimé en avoir l'occasion à mes débuts", estime Powell. "Rhian a vu comment nos réunions, la planification de nos journées et l'organisation des entraînements se traduisaient sur le terrain. Elle a suivi les joueuses et le staff, et elle a pu constater l'importance de la réactivité et des priorités d'avant-match."

RHIAN WILKINSON EN UN COUP D'ŒIL

  • Participation à quatre Coupes du Monde Féminines avec le Canada
  • Double médaillée de bronze olympique (2012, 2016)
  • A conduit le Canada en demi-finale de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA Uruguay 2018
© Getty Images

Wilkinson a fait partie de l'encadrement de l'équipe qui affrontait Manchester United en FA Cup, "pour lui donner une chance d'observer un jour de match de l'intérieur" d'après Powell, et elle a assisté à toutes les étapes, de l'échauffement à la causerie d'après-match.

"Lorsqu'on débute dans le métier d'entraîneur, il est très important de pouvoir se tourner vers quelqu'un quand on est en difficulté ou qu'on a besoin de parler", explique Wilkinson. "J'espère être un jour en mesure d'en faire autant pour les autres."

Le mentor et sa protégée ont poursuivi leurs échanges après le séjour de Wilkinson sur la côte sud de l'Angleterre. La Canadienne est rentrée en Amérique du Nord pour préparer les Canucks à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™. "Nous sommes restées en contact régulier", confirme Powell. "Je l'ai dit à toutes les entraîneurs sous mon mentorat : je suis là pour vous aider, n'hésitez pas à me passer un coup de téléphone si vous avez besoin de moi."

Articles recommandés