Malgré une population modeste de tout juste trois millions d'âmes, le Pays de Galles a nettement progressé ces dernières années sur l'échiquier du football mondial. Tirés vers le haut par leurs deux stars Gareth Bale (Real Madrid) et Aaron Ramsey (Arsenal), les Dragons ont réalisé une progression phénoménale au Classement mondial FIFA/Coca-Cola, de la 117ème place en août 2011 au huitième rang en octobre 2015.

Si les progrès de l'équipe masculine sont impressionnants, ceux de la sélection féminine ne le sont pas moins. Le slogan que l'on peut lire sur l'emblème dont est frappé le maillot gallois, Goarau Chwarae Cyd Chwarae, signifie "plus forts ensemble". Il décrit de façon particulièrement bien la philosophie qui inspire le football féminin gallois dans tout le pays, des plus jeunes jusqu'aux seniors.

À l'image de la sélection masculine dirigée par une ancienne star du football national, Chris Coleman, les rênes de l'équipe féminine ont été confiées à Jayne Ludlow, ancienne légende aux 61 capes. Neuf fois vainqueure de la Premier League féminine anglaise avec les Arsenal Ladies, Ludlow est aujourd'hui chargée de superviser la mise en œuvre d'une philosophie de jeu identique à tous les échelons du football féminin gallois. "Plus fortes ensembles." La formule pourrait résumer à elle seule ce vaste programme.

"L'un de mes objectifs est de faire avancer le football féminin à tous les étages au Pays de Galles", explique Ludlow à FIFA.com. "Nous avons désormais un centre de formation qui s'adresse à toutes les joueuses, des plus jeunes jusqu'aux seniors. Il a été mis sur pied en collaboration avec des partenaires de l'enseignement. Nos internationales suivent ainsi une double formation à temps plein, dans le football et sur le plan scolaire. Cela commence à 12 ans et se poursuit jusqu'à l'âge adulte."

"C'est la première fois également que nous établissons un lien entre les sélections U-15, U-16, U-17, U-19 et senior car par le passé, il y avait une philosophie différente pour chaque classe d'âge en fonction de la personne responsable", détaille-t-elle. "Aujourd'hui, les joueuses peuvent évoluer de l'âge de 13 ans jusqu'au niveau senior en suivant la même philosophie du football."

Si elle se dit impressionnée par les progrès récents du football féminin gallois, qui compte à ce jour 5 015 licenciées, Ludlow voudrait voir cet engouement se développer plus avant : "Pour faire évoluer le football féminin au Pays de Galles, il reste encore beaucoup de travail à effectuer dans plusieurs domaines. Les 12 derniers mois ont été très positifs pour nous, mais si l'on regarde ce qui est fait chez nos voisins, l'Angleterre, l'Écosse et l'Irlande, on se rend compte que l'on est loin d'eux au niveau du nombre de licenciées."

Le développement de l'équipe féminine du Pays de Galles s'appuie également sur celui du championnat national. La Premier League féminine galloise, qui fonctionnait depuis sa création sur une base régionale avec une séparation entre le nord et le sud, a fusionné ses différentes composantes pour former une division nationale unique en 2012. Autre application du "Plus fortes ensemble".

Explosion du nombre de licenciées
"Le championnat féminin gallois a connu de grands bouleversements", confirme Lucy Kelly, Directrice des compétitions féminines au sein de la Welsh Premier League. "Avec l'augmentation du nombre de licenciées et par conséquent d'internationales, en particulier dans les catégories U-17 et 19, il a fallu repenser tout l'édifice."

Autant d'évolutions qui présagent de l'avenir radieux du football féminin gallois. Entre 2010 et 2014, le nombre de licenciées a bondi de 40% et le Welsh Football Trust, une organisation qui œuvre à encourager la pratique du football dans le pays, espère atteindre le seuil symbolique des 20 000 licenciées à l'horizon 2024.

Le programme Live Your Goals de la FIFA, campagne destinée à encourager les filles et les femmes à pratiquer le football, vient également de boucler sa deuxième année au Pays de Galles. Quelque 1 890 aspirantes ont participé aux activités qui se sont déroulées en huit endroits du Pays de Galles.

"Live Your Goals a été fantastique pour nous", explique Jamie Clewer, Directeur de la Croissance au Welsh Football Trust. "La première année, environ 1 500 filles ont pris part aux différents festivals et nous allons tout faire pour que ce format de festivals devienne une structure hebdomadaire de pratique du football. Nous espérons lancer cela l'an prochain. Nous essayons également d'inciter les clubs de football masculin à ouvrir des sections féminines."

"L'objectif à long terme est d'obtenir que partout au Pays de Galles, une fille qui a envie de s'inscrire dans un club de football puisse le faire, que ce soit pour une pratique de loisir ou de compétition. Cet objectif a déjà largement été intégré par tous les districts de la fédération au Pays de Galles", conclut Clewer.

Articles recommandés

Football féminin

Un leadership féminin à défendre

02 oct. 2015

Football féminin

Bergeroo, de l'expérience pour des Bleues

19 sept. 2015

Football féminin

Gina, l'autre Lewandowski du Bayern

27 nov. 2015