Tournois Olympiques de Football, Tokyo 2020 - Femmes

22 juillet - 7 août

Tokyo 2020 - Femmes

Andressa, le revers et la médaille

© Getty Images
  • La Brésilienne se souvient de son expérience à Rio 2016
  • La Seleção a été quatrième, mais elle a pu compter sur le soutien des fans
  • Le Brésil est qualifié pour Tokyo 2020 et l'attaquante rêve d'une médaille

Près de trois ans se sont écoulés, mais les souvenirs sont encore frais dans la mémoire d'Andressa Alves.

L'équipe du Brésil avait bien l'intention de disputer sa troisième finale olympique, une finale qu'elle aurait jouée devant son public. Mais le rêve s'est évanoui au dernier moment, à l'issue d'une série de tirs au but qui s'est conclue par la jubilation des Suédoises et la désolation du public brésilien.

Puis c'est arrivé.

"Nous avons toutes souffert, mais les fans ne nous ont pas laissées tomber. Quand le match s'est terminé et que nous avons perdu aux tirs au but, le public s'est levé et nous a applaudi en criant 'Brésil, Brésil'. Ce soutien a fait toute la différence ", explique-t-elle.

Ce soutien est resté tel quel quelques jours plus tard, quand les Brésiliennes ont laissé échapper la médaille de bronze contre le Canada (1-2). Tant et si bien qu'aujourd'hui, le souvenir le plus fort qui reste de cette expérience est celui d'avoir tout un pays derrière soi, plutôt que celui d'avoir été quatrièmes et gagné la "médaille en chocolat" à Rio 2016.

"Je dis à tout le monde que ces Jeux Olympiques resteront gravés à jamais parce que les fans nous ont traitées avec tant d'affection... 60 000 personnes en quarts de finale, puis 70 000...". Ce match douloureux contre la Suède ne s'est d'ailleurs pas déroulé dans un stade quelconque.

© Getty Images

Jouer au Maracana

Le Brésil a disputé sa demi-finale du Tournoi Olympique de Football 2016 au Maracana, un théâtre plutôt impressionnant surtout quand, comme à cette occasion, il se remplit.

"Je n'avais vu que les garçons jouer là-bas à la télé et je n'aurais jamais pensé que j'allais y évoluer un jour. Aux Jeux Olympiques, je pense que chacune d'entre nous a apprécié chaque moment, et les souvenirs que nous avons aujourd'hui sont les meilleurs."

Tokyo 2020, la revanche ?

Se qualifier pour le Tournoi Olympique de Football Féminin n'est pas chose facile. Seules 12 équipes – y compris le pays hôte – y sont parvenues et le Brésil a déjà un billet pour Tokyo après avoir battu ses rivaux en Copa América. "Tout le monde n'a pas cette chance de jouer et au bout du compte, dans le football, on perd un jour, mais on a toujours une autre chance de gagner. On a perdu à Rio, mais on aura une nouvelle et belle chance à Tokyo."

Pour cette joueuse qui sait ce que c'est que de disputer une Coupe du Monde, de gagner la Copa América et de jouer au plus haut niveau en club, en l'occurrence le FC Barcelone, qu'est-ce que cela signifie d'ajouter une médaille olympique à son palmarès ?

"Ouah !" L'exclamation cède la place au rire. "Je suis sûre que si vous demandez à n'importe quelle sportive si elle la veut, la réponse sera 'oui'. Une médaille, c'est entrer dans l'histoire. Pouvoir gagner une médaille aux Jeux, c'est quelque chose que vous pouvez raconter à vos enfants ! J'espère pouvoir en jouer d'autres."

Le défi le plus immédiat pour Andressa et le Brésil est la Coupe du Monde Féminine en France, mais l'attaquante a déjà marqué Tokyo 2020 en rouge sur son calendrier. La revanche est programmée.

Explorer le sujet