Tournois Olympiques de Football, Tokyo 2020 - Femmes

Tournois Olympiques de Football, Tokyo 2020 - Femmes

22 juillet - 7 août

Tokio 2020

En route vers Tokyo

The players and officials of Germany celebrate winning the Olympic Women's Football final at Maracana 
© Getty Images
  • Tokyo 2020 donnera lieu au septième Tournoi Olympique de football féminin
  • On connaît déjà trois des 12 sélections qui brigueront la médaille d’or
  • Que doivent faire les autres équipes pour se qualifier ? Mode d’emploi

Seules 12 sélections auront le privilège de briguer l’or au Tournoi Olympique de football féminin de Tokyo 2020. La crème de la crème. Le simple fait de composter son billet pour le Japon constitue déjà un accomplissement en soi.

Trois nations ont déjà assuré leur participation à la prestigieuse compétition : le **Japon**, en tant que pays hôte, le **Brésil**, qui a obtenu son sésame en remportant la Copa América l’an dernier, et la **Nouvelle-Zélande**, grâce à son succès dans la Coupe des Nations féminine de l’OFC 2018. Il reste donc **neuf places à prendre**.

Que doit faire votre sélection fétiche pour participer au rendez-vous olympique l’année prochaine ? Mode d’emploi, confédération par confédération.

CONFEDERACIONES CUPOS OLÍMPICOS
AFC (Asia) Japón + 2
CAF (África) 1'5*
CONCACAF (Norte, Centroamérica y Caribe) 2
CONMEBOL (Sudamérica) Brasil + Chile*
OFC (Oceanía) Nueva Zelanda
UEFA (Europa) 3

*Le Chili et l’équipe ayant pris la deuxième place des qualifications de la CAF se disputeront le dernier ticket olympique lors d’un barrage intercontinental.

ASIE

Les Nadeshiko étant automatiquement qualifiées, huit autres sélections restent en course pour les deux places restant à attribuer pour le continent asiatique. Chinese Taipei, le Myanmar et le Viêt-Nam ont passé deux tours préliminaires pour accéder au troisième et dernier tour, programmé début 2020. Ces trois nations y rejoindront les poids lourds du continent : l’Australie, la RP Chine, la République de Corée, la RDP Corée et la Thaïlande.

AFRIQUE

Déjà entamées, les qualifications africaines pour Tokyo 2020 se décomposent en cinq tours lors desquels les équipes s’affrontent en matches aller-retour.

Après le premier tour, 16 équipes restent en lice. Le cinquième et dernier tour sera disputé en janvier 2020 sous forme de finale. L’équipe victorieuse de cette double confrontation sera automatiquement qualifiée pour le rendez-vous olympique. Sa dauphine se disputera le dernier laissez-passer avec le Chili lors d’un barrage intercontinental.

The United States women's soccer team celebrates with their gold medals - London 2012
© Getty Images

CONCACAF

Organisées en deux phases, les qualifications débuteront en octobre. Elles offriront un billet pour Tokyo aux deux meilleures équipes de la zone. Quadruples champions olympiques, les États-Unis partiront bien entendu avec la pancarte de favoris, à l’instar du Canada, médaillé de bronze en 2012 et 2016.

AMÉRIQUE DU SUD

Médaillé d’argent en 2004 et 2008, le Brésil est déjà qualifié grâce son parcours brillant lors de la Copa América. Reste désormais à savoir si son dauphin, le Chili, parviendra à se qualifier pour ses premiers Jeux Olympiques. Pour ce faire, la Roja devra disputer le barrage intercontinental face à une équipe africaine, dont l’identité n’est pas encore connue.

Brazil celebrates after winning the Copa America Femenina in Chile
© FIFA.com

OCÉANIE

L’OFC a été la première région à connaître son représentant à Tokyo. Il n’y pas eu de surprise : la Nouvelle-Zélande a conquis son sixième titre continental en décembre 2018 en ne laissant aucune chance à ses adversaires : 43 buts marqués pour aucun encaissé.

EUROPE

La Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ fera office de compétition qualificative pour Tokyo 2020. Les trois équipes européennes les mieux classées à France 2019 composteront leur billet pour le Japon. Si les trois tickets ne pouvaient pas être distribués de la sorte, un barrage serait alors organisé entre les quatre sélections les mieux classées. Le format de cette compétition sera défini par l’UEFA.

Explorer le sujet