Il y a un peu plus d’une décennie, toute discussion autour de la Seleçao féminine en venait à la même conclusion : c’était "le Brésil de Marta et Cristiane". Et pour cause. Au-delà de tout ce qu’elles ont accompli pour le football national, la première a remporté le trophée de Joueuse mondiale de la FIFA plus que personne d'autre. La deuxième, quant à elle, est la meilleure buteuse de l’histoire du Tournoi Olympique de Football Féminin. Ensemble, elles forment l’un des duos les plus respectés de l’histoire du football féminin.

Pour être précis, il faudrait parler au passé. Non pas parce que les deux attaquantes n’évolueront plus sous le maillot des Auriverde à Rio 2016. Mais plutôt parce que le duo est devenu un quatuor. Lors de la victoire contre la Chine (3:0), le sélectionneur Osvaldo Alvarez a pu s’appuyer sur une armada offensive de poids. La tactique mise en place n’a que très peu changé, mais le visage de l’attaque brésilienne a évolué et n’est plus vraiment le même que lors des années précédentes.

"Nous avons décidé de changer de système pour ces Jeux Olympiques, en modifiant notre traditionnel 4-4-2. Avant, Marta jouait en attaque avec moi, mais maintenant, nous préférons nous appuyer sur sa vision du jeu et sur sa vitesse. Le coach lui accorde plus de liberté dans son jeu et elle évolue plus en retrait", explique Cristiane à FIFA.com. "Nous formons désormais un quatuor offensif si l’on compte aussi Andressa (Alves) et Bia, qui est très puissante et sur qui je peux m’appuyer quand elle se défait de son marquage."

Au soutien des Taties
Au vu du match contre les Chinoises, on ne peut que donner raison au sélectionneur. Pour leurs premiers Jeux Olympiques, Beatriz, 22 ans, et Andressa Alves, 23 ans, prennent leurs responsabilités et n’hésitent pas à se montrer sur les actions offensives. Accompagnées des deux légendes du football brésilien, elles forment une attaque de feu qui a pris la RP Chine à la gorge durant toute la rencontre. "C’est évidemment un honneur de jouer avec Marta et Cristiane au Stade Olympique. Avec Bia, nous savions ce que nous avions à faire pour aider l’équipe", confie Andressa Alves, auteure du deuxième but de la rencontre. "Nous devons faire les efforts, être an soutien l’une de l’autre et semer le danger dans la défense adverse."

Cristiane, elle, ne tarit pas d’éloges sur ses nouvelles coéquipières. Alors qu’elle est âgée de 31 ans, contre 30 pour Marta, le duo magique ne pouvait pas rêver mieux que ces jeunes renforts pleins de talent pour disputer sa quatrième aventure olympique. "Bia et Andressa sont de véritables attaquantes. Elles aident leurs 'Taties de l’attaque'", confie celle qui, avec ce but inscrit contre la Chine, totalise 13 réalisations lors des JO. "Sur le terrain, nous sommes contentes de recevoir de bons ballons de leur part. Au vu de leur âge, ce sont des joueuses qui défendront les couleurs de la Seleçao durant de longues années."

Pour la prochaine rencontre du Brésil, samedi, contre la Suède, les amateurs de football sont prévenus. Ils devront prendre garde à ne plus faire référence au "Brésil de Marta et de Cristiane", mais de leur accoler les noms de Beatriz et d’Andressa Alves.