Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Chine 2007 ™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Chine 2007 ™

10 septembre - 30 septembre

;

L'Allemagne bat tous les records

German goalkeeper Nadine Angerer (R) lifts up the trophy after the 2007 FIFA Women's World Cup socce
© AFP
  • L'Allemagne première sélection à à défendre avec succès son titre mondial
  • Vice-champions, Marta et son Brésil se font remarquer
  • Les États-Unis complètent le podium

Grâce à sa nette victoire 2-0 sur un Brésil très en forme qui a illuminé l'ensemble du tournoi, l'Allemagne a conservé sa couronne de championne du monde et confirmé sa réputation de grosse écurie du football féminin. Ce succès a fait d'elle la première sélection à défendre avec succès son titre mondial en Coupe du Monde Féminine de la FIFA. Mais sur la route de l'exploit en terres chinoises, les Allemandes ont cueilli bien d'autres lauriers.

Pour la première fois, la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA a opposé une sélection européenne à une sélection sud-américaine. L'Allemagne, qui n'avait encaissé aucun but lors de ses sorties précédentes, a abordé la rencontre avec la meilleure défense de la compétition. Une qualité non négligeable face à la prolifique formation brésilienne, auteur de 17 buts en Chine, dont quatre contre les Etats-Unis, candidats au titre, dans le dernier carré.

La bataille très serrée entre solidité défensive et sens du but s'est finalement terminée par une victoire des championnes en titre. Pour ce faire, les tenantes du titre ont marqué de près la pièce maîtresse de l'offensive brésilienne, Marta. Birgit Prinz a ouvert la marque à la 52 ème minute, avant que Nadine Angerer sorte le grand jeu sur penalty, 12 minutes plus tard, face à Marta. Simone Laudehr s'est chargée de doubler la marque en fin de match pour les championnes du monde et de mettre fin aux espoirs brésiliens.

Le Brésil confirme sa réputation

Grande attraction de cette Coupe du Monde Féminine de la FIFA, la créativité offensive brésilienne était en grande partie incarnée par la prodigieuse Marta. Après avoir ébloui les spectateurs avec des dribbles endiablés, la Joueuse Mondiale de la FIFA 2006 a décroché le Soulier d'or et le Ballon d'or adidas.

Si son manque d'expérience a peut-être coûté au Brésil la couronne mondiale, son football spectacle lui a valu l'admiration des amateurs comme des experts. Certes, les Canarinhas ont perdu la finale contre les tenantes du titre, mais elles peuvent se consoler avec des statistiques qui reflètent bien leur potentiel offensif : une possession de balle de 57%, 14 tirs et 5 corners.

Symbole de ce Jogo Bonito, la victoire en demi-finale des Auriverdes face aux Etats-Unis, favoris de la compétition (4-0). Ce succès les a qualifiées pour leur première finale de Coupe du Monde Féminine de la FIFA. Le deuxième but de Marta dans ce duel de demi-finales, une sublime aile de pigeon suivie d'une rotation et d'un tir bien ajusté, est l'une des actions les plus rediffusées du tournoi.

Lot de consolation pour Wambach

Si les Etats-Unis ont dû renoncer à leur deuxième titre mondial dès les demi-finales, ils ont tout de même réussi à se hisser sur la troisième marche du podium. L'expérimentée Kristine Lilly est devenue la seule footballeuse à avoir participé aux cinq éditions de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA. La meilleure buteuse américaine, Abby Wambach, a quant à elle décroché le Soulier d'argent adidas. Le Canada a connu un destin moins heureux. Un but de l'Australie dans le temps additionnel lui a coûté sa qualification pour le tableau final. Un véritable coup dur pour les Canucks et le paroxysme d'un match à suspense dont peu se seraient risqués à pronostiquer le résultat final.

Abby Wambach (rear) of USA celebrates her goal with teammates - Womens World Cup 2007 
© Getty Images

Participants

Allemagne, Angleterre, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Danemark, Etats-Unis, Ghana, Japon, Nigeria, Norvège, Nouvelle-Zélande, RDP Corée, RP Chine, Suède.

Classement final

  1. Allemagne
  2. Brésil
  3. États-Unis
  4. Norvège

Sites

Hongkou Football Stadium (Shanghai), Olympic Centre Stadium (Tianjin), Sport Center Stadium (Chengdu), Dragon Stadium (Hangzhou), Sports Center Stadium (Wuhan)

Buts

111 (moyenne de buts/match : 3,47)

Prix

  • Ballon d'Or adidas : Marta (Brésil)
  • Ballon d'Argent adidas : Birgit Prinz (Allemagne)
  • Ballon de Bronze adidas : Cristiane (Brésil)
  • Soulier d'Or adidas : Marta (7 buts)
  • Soulier d'Argent adidas : Abby Wambach (6 buts)
  • Soulier de Bronze adidas : Ragnhild Gulbrandsen (6 buts)
  • Prix du Fair-play de la FIFA : Norvège

Affluence totale

1 190 971 spectateurs

Affluence moyenne

*37 218 spectateurs

;

Second tour

;

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ - Chronologie