Suivez nous sur

Marinette Pichon (FRA)

Marinette Pichon, buteuse née
© FIFA.com

Marinette Pichon (France)
Née le 26 novembre 1975 à Bar-sur-Aube
112 sélections (81 buts)

La joueuse
Des buts, son territoire, les esprits, les mémoires… Marinette Pichon a beaucoup marqué au cours de sa carrière. De ses débuts en 1992 à sa retraite sportive en 2007, elle n’a cessé de contribuer à faire grandir en France une discipline alors peu médiatisée.

Pour ce faire, elle a guidé son club de cœur, le Saint-Mémmie Olympique, jusqu’en division 1. Puis elle a été la première joueuse de l’Hexagone à rejoindre, en 2002, le très réputé championnat américain et en devenir la meilleure joueuse sous les couleurs de Philadelphia Charge. De retour en France en 2004, elle s’est offert ses premiers titres collectifs sous la forme d’un doublé coupe-championnat avec Juvisy, club avec lequel elle terminera sa carrière.

"Je crois que je ne me rends pas bien compte de l'impact que j'ai eu", confiait l’intéressée au micro de FIFA.com en 2016. "Je suis toujours étonnée quand les gens me demandent des photos, me parlent de ma carrière, me remercient… Je ne réalise pas vraiment tout ce que j'ai fait. Et tant mieux, finalement."

Modeste est Marinette Pichon, mais pas sa carrière en Bleue. Sous sa houlette, les Tricolores s’offrent leur premier grand bonheur, une qualification pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2003. Elle est sélectionnée 112 fois et marque 81 buts. Un record qui fait d’elle la meilleure buteuse de l’équipe de France, hommes et femmes confondus. Bref, Marinette a beaucoup marqué… l’histoire du football français.

Le palmarès

  • Championne de France en 2006 avec Juvisy
  • Vainqueur du Challenge de France en 2005 avec Juvisy
  • Meilleure joueuse de la WUSA en 2003 avec Philadelphia Charge
  • Meilleure buteuse de l'équipe de France, hommes et femmes confondus

Les souvenirs
"J’ai eu un coup de foudre pour le foot. Je me baladais avec ma maman, j’étais jeune… On a entendu des gens crier dans un stade à proximité, et j’ai eu envie d’aller voir ce qui se passait. Un match de football s’y disputait, et j’ai adoré ! J’ai commencé à l’AS Brienne, un petit club non loin de chez moi. Mes idoles avaient alors pour noms Jean-Pierre Papin et Filippo Inzaghi chez les hommes, et Mia Hamm et Michelle Akers chez les femmes."

"A 17 ans, j’ai rejoint le Saint-Mémmie Olympique, un club qui avait l’avantage d’être à moins de 80 kilomètres d’où j’habitais, un club modeste et familial. Cela me convenait parfaitement. J’y ai fait mes classes et y ai connu mes premiers grands bonheurs de joueuse, l’accession en Division 1, et mes premières capes en équipe de France. Et puis il y a eu les Etats-Unis… Mon départ de l’autre côté de l’Atlantique ne s’est pas fait sans stress ni crainte, mais cela s’est finalement plutôt bien passé. Cela a été une grande expérience pour moi."

"Côté Bleues, nous n’étions pas aussi bien classées que le sont aujourd’hui nos Françaises, mais nous avions un bon petit niveau. Nous nous battions avec nos armes. Nous étions moins athlétiques que les autres, que les Allemandes ou les Américaines notamment, mais on avait un fond de jeu, et de la qualité avec des joueuses comme Corinne Diacre derrière et Sandrine Soubeyrand au milieu."

"Mon meilleur souvenir de footballeuse est d’ailleurs liée aux Bleues, avec cette première qualification pour la Coupe du Monde Féminine 2003, obtenue au Stade Geoffroy-Guichard face à l’Angleterre (1:0). Ma plus grande fierté également : celle d’avoir porté le maillot frappé du coq. Aujourd’hui encore quand j’entends la Marseillaise, ça me fait des frissons. Cela fait plaisir d’en être encore aujourd’hui la meilleure buteuse, mais sincèrement j’aimerais que ce record soit battu, ça voudrait dire que notre équipe de France est performante. J’ai arrêté il y a 10 ans, ça commence à faire long !"

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

Phil Neville prend la tête des Three Lionesses

23 janv. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

Signeul relève le défi finlandais

20 janv. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

Marta continue d'écrire sa légende

30 déc. 2017

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

L'histoire de la Coupe du Monde Féminine

19 sept. 2017

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

Découvrez les villes hôtes de France 2019 !

19 sept. 2017