Silvia Neid, sélectionneuse de l'Allemagne
Même si le match avait duré des heures, nous n'aurions pas gagné. Cette élimination me chagrine énormément, d'autant que je reste convaincue que nous n'avons rien à envier à nos adversaires. Malheureusement, nous n'avons pas marqué. Quand on ne marque pas et que l'on commet des erreurs d'inattention, on le paye au prix fort. Nous n'avons pas réussi à trouver la faille, alors que nous avons eu une quinzaine de coups de pied arrêtés à négocier. C'est l'un de nos points forts, d'ordinaire. J'ai été impressionnée par le sang-froid des Japonaises. Je leur souhaite bonne chance pour la suite du tournoi.

Norio Sasaki, sélectionneur du Japon
Les Allemandes sont très puissantes physiquement. C'était leur avantage et notre point faible. Ce soir, nous avons dû nous montrer patients. Il y a trois ans, nous avions perdu contre l'Allemagne dans le Tournoi Olympique. Du temps a passé depuis. Nous avons progressé et je suis fier de mes joueuses.

Homare Sawa, milieu de terrain du Japon et Joueuse du match
J'ai toujours rêvé de battre l'Allemagne et de me produire sur la plus grande des scènes. Aujourd'hui, je suis très heureuse. Les Allemandes étaient sous pression, car elles devaient absolument gagner. Cela a certainement joué en notre faveur. Nous n'avions jamais battu les Allemandes, c'est donc une grande première pour nous. J'étais tellement heureuse et émue au coup de sifflet final que je n'ai pas pu retenir mes larmes.