Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Aigbogun veut retrouver la magie mondiale

© AFP
  • Eseosa Aigbogun a été la première Suissesse à marquer en Coupe du Monde
  • La Suisse essaiera de décrocher sa place pour France 2019 en barrage
  • La Nati affrontera la Belgique en demi-finale

Lorsqu’Eseosa Aigbogun évoque sa première Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, l’intensité de sa voix en dit long sur l’importance de l’événement. En 2015, elle a fait ses débuts dans la compétition à l’occasion de l’édition organisée au Canada, et est entrée dans l’histoire en devenant la première buteuse suisse en Coupe du Monde Féminine.

"Cette première Coupe du Monde était vraiment incroyable. Je n’ai pas de mots pour dire ce que j’ai ressenti. Il faut en faire l’expérience par soi-même", explique la Zurichoise au micro de FIFA.com. "C’est la raison pour laquelle je rêve de disputer une deuxième phase finale. Collectivement, nous devons tout faire pour connaître à nouveau de telles émotions. Ça n’a rien à voir avec le fait que j’ai été la première Suissesse à marquer en Coupe du Monde. Ce qui m’intéresse, c’est de revivre des moments magiques en compagnie de mes coéquipières. J’ai envie de partager une fois de plus ces instants précieux, avec tout le groupe."

L’équipe entraînée par Martina Voss-Tecklenburg a manqué de peu la qualification directe pour France 2019. Un nul contre l’Écosse lors de l’avant-dernière journée de la compétition préliminaire lui aurait suffi pour valider son billet. Mais les Écossaises ont créé la surprise en s’imposant 2-1 dans cette affiche au sommet. Contraintes de l’emporter face à la Pologne lors de l’ultime journée, les Suissesses ont calé une fois de plus avec un nul vierge.

Excès de prudence

"Comme on l’a vu lors des deux derniers matches, nous ne sommes pas très en verve en ce moment. Avec un peu plus de réussite, nous serions déjà qualifiées. Peut-être avons-nous péché par excès de prudence. De toute façon, ça n’a plus d’importance. Ce qui est fait est fait", note avec résignation Aigbogun, qui évolue actuellement au Paris FC.

Désormais, toute l’équipe prépare avec le plus grand sérieux les demi-finales des barrages contre la Belgique qui auront lieu les 5 et 9 octobre. En cas de victoire, la Suisse retrouverait ensuite le vainqueur de Danemark - Pays-Bas, avec pour enjeu une qualification pour la Coupe du Monde Féminine 2019.

"Nous allons tout donner à présent et nos entraîneurs vont nous aider à aborder ce match dans les meilleures conditions. Nous allons certainement étudier quelques séquences tirées de nos dernières sorties, afin de comprendre ce qui n’a pas marché et nous assurer que ça ne se reproduira pas. Nous avons des profils variés au sein de l’équipe et chacune apporte quelque chose de différent. Si nous voulons faire la différence, il faudra utiliser au mieux nos atouts", poursuit Aigbogun avec conviction.

"Je pense que nous allons gagner ce match car personne chez nous n’a oublié la dernière Coupe du Monde. Lorsque nous en parlons aux joueuses qui n’étaient pas là, on voit que leurs yeux se mettent à briller. Nous voulons cette qualification plus que tout ! Nous voulons revivre ces moments ensemble. Nous désirons passionnément cette victoire et nous allons le prouver sur le terrain !"

À propos de la sélectionneuse Martina Voss-Tecklenburg, qui prendra les rênes de l'Allemagne après les barrages

"Elle a fait beaucoup pour la Suisse depuis son arrivée. Avec elle, nous nous sommes qualifiées pour notre première Coupe du Monde. Avec elle, nous nous sommes qualifiées pour notre premier Euro. J’espère qu’avec elle, nous fêterons bientôt une deuxième qualification pour la Coupe du Monde. Elle compte beaucoup aux yeux de toutes les joueuses et elle tient une place particulière dans mon cœur. Elle m’a menée très loin. Elle m’a tout appris et elle m’a donné énormément de confiance. Elle sera à nos côtés jusqu'au dernier jour."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Daniels, guérison et nouvelles ambitions

02 oct. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Kerr : Les secrets du succès écossais

26 sept. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Søndergaard met les Pays-Bas en garde

28 sept. 2018