Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019

Angleterre et Italie qualifiées, Japon relancé

Cristiana Girelli of Italy celebrates with teammates after scoring
© Getty Images
  • Italie et Angleterre qualifiées grâce à leur victoire sur la Jamaïque et l'Argentine
  • Le Japon se redonne espoir en battant l'Écosse 2-1
  • Réactions et plus : Blogs Live #JPNSCO, #JAMITA et #ENGARG

Le tableau des huitièmes de finale se remplit peu à peu : un quart des qualifiées est déjà connu, l’Italie et l’Angleterre ayant rejoint ce soir la France et l’Allemagne. Les Azzurre ont décroché leur billet en dominant la Jamaïque, grâce notamment à une Cristiana Girelli étincelante, tandis que les Lionesses se sont finalement imposées face à l’Argentine, malgré les prouesses de sa gardienne Vanina Correa.

De son côté, le Japon a renoué avec son jeu léché lors de la première période de son succès 2-1 sur les Écossaises. La sélection nippone est désormais en ballottage favorable pour se qualifier : le duel entre l’Écosse et l’Argentine, mercredi prochain au Parc des Princes, sera donc décisif pour l’attribution du deuxième ticket du Groupe D.

Japon 2-1 Écosse, Groupe D, Rennes

Analyse des reporters d'équipe

Ai Yoshiizumi (JPN)
La sélection japonaise a fait bloc, en attaque comme en défense. Cette rencontre a parfaitement illustré le jeu collectif et les qualités de l’équipe. Les Nippones ont davantage subi en seconde période, indiquant qu’il leur faudra progresser avant le match contre l’Angleterre. Plusieurs points positifs se dégagent toutefois ce soir, comme la prestation de la jeune Endo ou le retour de blessure de Kobayashi. Ce jeune effectif a fait le plein de confiance avant de rejoindre Nice.

Aileen Larkin (SCO)
Les Écossaises ont vécu une après-midi décevante à Rennes. Elles n’ont jamais semblé pouvoir exprimer leur jeu, prises par la vitesse et la technique du Japon, qui a dicté le tempo de cette rencontre et fait déjouer les Britanniques. Pourtant, la formation de Shelley Kerr a une nouvelle fois su rebondir en seconde période, comme face à l’Angleterre, et à inscrire un but, cette fois signé Lana Clelland. Kerr a déclaré que ses joueuses tourneraient vite la page, car un bon résultat lors de l’ultime match pourrait encore leur permettre d’arracher leur qualification.

Jamaïque 0-5 Italie, Groupe C, Reims

Analyse des reporters d'équipe

Kayon Davis (JAM)
Lorsque la 53ème nation au Classement féminin mondial affronte la 15ème, les débats sont forcément déséquilibrés. Les Jamaïcaines n’ont malheureusement pas réussi à créer la surprise : fébriles en défense, leur milieu de terrain n’a brillé ni dans son repli défensif, ni dans son lien avec les attaquantes. Le sélectionneur Menzies a utilisé 17 de ses 20 joueuses de champ, sans parvenir jusqu'ici à trouver la bonne formule pour réduire l’écart qui sépare sa formation du gratin mondial.

Sonja Nikcevic (ITA)
Les Italiennes avaient promis d’aborder cette rencontre avec beaucoup de concentration et d’humilité : elles ont tenu parole. Aussi sérieuses en défense qu’en attaque, elles n’ont jamais laissé la vitesse et l’énergie des Jamaïcaines les déstabiliser. Girelli a inscrit un triplé (dont un but sur un penalty tiré deux fois) et Aurora Galli s’est offert un doublé, mais c’est l’ensemble du collectif qui mérite des louanges.

Angleterre 1-0 Argentine, Groupe D, Le Havre

Analyse des reporters d'équipe

Laure James (ENG)
L’Angleterre souhaitait tester sa patience et sa capacité à gérer des situations de match frustrantes : elles ont été servies, face à une équipe d’Argentine compacte et déterminée. Ce match devrait offrir matière à réflexion au sélectionneur Phil Neville, avant le duel face au Japon lors de la dernière journée. Le principal axe de progression se situe dans l’efficacité offensive. Car si l’Angleterre s’est emparée des trois points, les parades répétées de Vanina Correa marqueront l’un des temps forts de ce Groupe D.

Diego Zandrino (ARG)
L’Argentine a déjoué dès l’entame de la rencontre sous la pression des Anglaises, mais l’Albiceleste est parvenue à se maintenir dans le match grâce aux exploits de sa gardienne Correa. Pourtant, une nouvelle fois, les Sud-américaines ne sont pas parvenues à se procurer d’occasions franches. Il leur faudra être beaucoup plus tranchantes lors de leur match décisif face à l’Écosse.

À venir

15 juin

Pays-Bas - Cameroun, Groupe E, Valenciennes, 15h00
Canada - Nouvelle-Zélande
, Groupe E, Grenoble, 21h00

Suivez la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

Sur Twitter | Facebook | Instagram

Explorer le sujet

Articles recommandés