Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Bailey et le Panama jouent leur dernière carte 

© Getty Images
  • Barrage aller entre le Panama et l'Argentine
  • Les Canaleras visent une première qualification pour la Coupe du Monde
  • Bailey : "On va voir un Panama plus fort"

À seulement 17 ans, Yenith Bailey a déjà commencé à se faire un nom dans le monde du football. Lors des qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™, la gardienne panaméenne a brillé de mille feux et a remporté le Gant d'Or de la compétition.

"Je ne m'attendais pas à recevoir cette récompense. Ça a été énorme, car c'était la première fois que je participais aux qualifications et j'ai gagné le Gant d'Or... Mon cœur battait très fort. C'était l'un de mes objectifs. Mais je peux donner plus et je vais le faire", confie-t-elle à FIFA.com.

Tout au long des 13 jours de compétition, Bailey a joué un rôle crucial dans la conquête par le Panama de la quatrième place, synonyme d'accession au barrage intercontinental contre l'Argentine. Les Panaméennes ont créé la surprise en finissant devant des nations confirmées comme le Mexique et le Costa Rica.

"Battre le Mexique était une motivation depuis le début. Heureusement tout s'est bien passé et nous avons gagné. Au cours du match, notre entraîneur a corrigé pas mal de petites choses qui n'allaient pas et c'est grâce à cette aide que nous avons pu battre le Mexique", précise le dernier rempart. "Beaucoup de gens nous avaient dit que ça allait être difficile, et nous avons fait taire pas mal de gens grâce à nos efforts et nos sacrifices", explique-t-elle au sujet de la victoire sur le Mexique, qui a ouvert aux Canaleras les portes des demi-finales et, simultanément, des barrages pour la Coupe du Monde.

Des leçons douloureuses… et retenues

La suite du parcours des Panaméennes dans les qualifications de la CONCACAF a été plus compliquée. En demi-finale, elles ont lourdement chuté contre le Canada, avant de s'incliner aux tirs au but contre la Jamaïque dans le match pour la troisième place, qui avait comme enjeu l'attribution du dernier billet direct pour France 2019.

Heureusement, Bailey et ses coéquipières ont tiré les enseignements de ces revers : "Nous sommes passées tout près et ça a fait très mal, comme quand on vous retire un jouet de la main. Contre la Jamaïque, nous avons égalisé, puis est venue la série de tirs au but. Nous y avons cru jusqu'au bout. Les choses n'ont pas tourné en notre faveur, mais il nous reste une carte à jouer et nous allons continuer de travailler pour franchir le dernier palier".

Lire également

France 2019 : Achetez vos billets !

Les prestations de la gardienne ont fait d'elle l'une des pièces maîtresses de l'équipe. Mais les louanges ne lui montent pas la tête. "On a beaucoup parlé de mes performances, mais on n'a pas encore tout vu. Je vais faire encore beaucoup d'arrêts, car il reste pas mal de chemin à parcourir", annonce-t-elle. "Les éloges, je gère ça bien. Beaucoup de gens m'ont encensée sur les réseaux sociaux et m'ont dit de très belles choses. Je n'arrivais pas à y croire."

Les Panaméennes auront donc une dernière chance de qualification pour la prochaine Coupe du Monde lors du barrage contre l'Argentine. "Nous pouvons réparer les erreurs que l'encadrement technique et nous-mêmes avons pu repérer. Nous allons voir un Panama plus fort. Ce ne sera pas facile pour elles de nous battre ou même d'obtenir un match nul, car nous voulons la victoire. Je ne peux pas dire avec certitude que nous allons nous qualifier, mais je suis sûre que nous pouvons y arriver."

Le programme

Match aller

  • Argentine - Panama
    Jeudi 8 novembre, 19h00 heure locale, Estadio Julio Humberto Grondona

Match retour

  • Panama - Argentine
    Mardi 13 novembre, 20h00 heure locale, Estadio Rommel Fernández

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Bond-Flasza donne le la aux Reggae Girlz

05 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Les Américaines gardent l'appétit

18 oct. 2018