Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Bailey éclaircie dans la grisaille panaméenne

© Getty Images
  • La gardienne panaméenne a brillé contre les États-Unis
  • Ce 10 octobre, le Panama affronte le Mexique pour une place en demi-finale
  • Trois places et demie sont à pourvoir pour France 2019

Lorsque le score final est de 5-0, il est rare que des attaquantes de l'équipe qui s'est imposée se dirigent vers la gardienne de l'équipe battue pour la féliciter sincèrement de sa grande performance. Mais Carli Lloyd et Alex Morgan n'ont pu s'empêcher de le faire. Car la prestation de la Panaméenne Yenith Bailey entre ses montants a été extraordinaire, et ce malgré les cinq buts encaissés.

"Très, très impressionnante", estimait Lloyd à la fin du match. "Je crois que je suis allée la voir deux ou trois fois pour lui dire qu'elle se débrouillait vraiment très bien. Elle a fait un match fantastique et j'espère que cela lui donnera beaucoup de confiance."

Lloyd a marqué trois buts mais Bailey l'a empêchée d'en marquer au moins trois autres. À seulement 17 ans, malgré les coups et une douleur à l'épaule, la gardienne a été brillante sur sa ligne pour le compte d'un Panama qui jouera contre le Mexique sa qualification pour les demi-finales du Championnat Féminin de la CONCACAF, avec en jeu trois places et demie pour la Coupe du Monde Fémininé de la FIFA France 2019.

On retiendra en particulier le double arrêt sur deux tentatives de Lloyd dans l'axe, après un centre de Morgan Brian. L'attaquante américaine a d'abord repris de la tête, ce que Bailey a repoussé, avant de tenter à nouveau sa chance du gauche, pour de nouveau échouer sur la numéro un panaméenne, qui a réagi avec autorité sur ce coup-là.

Après le coup de sifflet final, Alex Morgan, remplaçante non entrée en jeu pour cette rencontre, n'a pas hésité à pénétrer sur la pelouse pour aller serrer la main de la gardienne épuisée et lui glisser quelques mots de félicitations et d'encouragement.

"Je retiens la joie du public, de mes coéquipières et je suis reconnaissante aux coaches qui m'ont entraînée", confiait Bailey après le match, sans pouvoir cacher les larmes de déception liées à la défaite.

En 90 minutes, Bailey a fait preuve de réflexes, d'un bon sens du positionnement et de courage pour s'opposer à des joueuses plus puissantes qu'elle, ce qui lui a valu les applaudissements et la reconnaissance internationale. La portière, qui sera diplômée de l'Escuela República de Haití cette année, joue pour le Sporting SM.

Ce 10 octobre viendra pour elle et ses coéquipières une nouvelle occasion de montrer leur talent dans une finale contre le Mexique, les deux équipes étant encore en lice pour atteindre les demi-finales, et continuer de rêver à la Coupe du Monde.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Le Sommer fait chuter l'Australie (2-0)

05 oct. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Gloriana joue pour la gloire des Ticas

02 oct. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Cordner veut mettre les Princesses sur la voie royale

19 sept. 2018