Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019

Bilans parfaits, nouveaux qualifiés, et moments à patienter

Wendie Renard of France celebrates after scoring her team's first goal
© Getty Images
  • L'Allemagne n'en finit plus de gagner ; l'Espagne et la RP Chine passent à l'orange
  • Le penalty de Renard fait chuter le Nigeria ; la Norvège prend la deuxième place
  • Revivez toute l'action sur nos Live Blogs : #CHNESP, #RSAGER, #NGAFRA et #KORNOR

Avec la qualification de la RP Chine, de l'Espagne et de la Norvège, le casting des huitièmes de finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ commence à prendre forme.

A l'issue d'une journée riche en événements, les Groupes A et B ont livré leur verdict. Facile vainqueur de l'Afrique du Sud, l'Allemagne s'adjuge la première place, au même titre que la France, qui a connu davantage de problèmes face au Nigeria.

L'Afrique du Sud, qui fêtait sa première participation à la phase finale, est officiellement éliminée, tout comme la République de Corée. De leur côté, les Nigérianes devront encore patienter pour savoir si elles figurent parmi les quatre meilleures troisièmes.

RP Chine 0-0 Espagne

Analyse des reporters d'équipe

Qian Sun (CHN)
Les Roses d'Acier ont choisi de consolider leur défense, ce qui leur a permis de résister aux furieux assauts espagnols. Malheureusement, leur manque de tranchant dans le camp adverse demeure préoccupant. Wang Shuang, la joueuse du Paris Saint-Germain, n'a jusqu'ici guère eu l'occasion de se mettre en évidence. A l'inverse, la gardienne Peng Shimeng a brillé par son sens du placement, ses choix et ses réflexes. Grâce à elle, la RP Chine a arraché le point nécessaire à sa qualification.

Elisa Revuelta (ESP)
L'Espagne est entrée dans l'histoire en accédant pour la première fois à la seconde phase du tournoi. Toutefois, la manière a parfois laissé à désirer. Le match du jour a une fois de plus démontré que les Espagnoles ont du mal à percer les défenses renforcées et bien organisées. Il en résulte un bilan mitigé sur le plan offensif : la Roja n'a plus marqué depuis 181 minutes, série en cours. Pour aller plus loin, il faudra trouver la clé de cette énigme.

Afrique du Sud 0-4 Allemagne

Analyse des reporters d'équipe

Busisiwe Mokwena (RSA)
Après des débuts prometteurs, les Sud-Africaines ont concédé deux buts largement évitables. Elles ont ensuite passé le reste de la mi-temps à défendre. Elles sont également apparues à la peine sur les coups de pied arrêtés allemands. En seconde mi-temps, les Banyana Banyana ont haussé leur niveau de jeu, sans parvenir à se montrer plus réalistes.

Steffen Potter (GER)
L'Allemagne a rempli son contrat en terminant à la première place du groupe, objectif qu'elle a réalisé sans trembler. Pour preuve, la Mannschaft n'a pas encaissé de buts depuis le début du tournoi. La capitaine Alexandra Popp a également eu l'occasion d'inscrire son nom au tableau d'affichage, ce qui devrait la mettre en confiance pour la suite. Cette équipe peut désormais aborder les huitièmes de finale avec optimisme.

Nigeria 0-1 France

Analyse des reporters d'équipe

Ann Odong (NGA)
Le Nigeria a livré l'une de ses meilleures performances défensives de ces dernières années, face à une redoutable équipe de France. Les Super Falcons ont fait preuve d'une grande rigueur tactique tout au long du match et peuvent légitimement être déçues du résultat. Elles ont en revanche toutes les raisons d'être fières d'avoir respecté leur plan à la lettre. Quant à savoir si les Africaines retrouveront les matches à élimination directe pour la première fois depuis 20 ans, il faudra attendre quelques jours pour être fixé.

Emmanuelle Hingant (FRA)
La France a eu besoin d'un autre penalty donné par la VAR pour prendre le dessus sur le Nigeria. Son premier objectif de trois victoires en trois matches est accompli. Même si elles ont eu la plus grand partie de la possession de balle, je ne suis pas sûre que Corinne Diacre soit entièrement satisfaite de la prestation. Elle le sera du résultat. Place aux huitièmes !

République de Corée 1-2 Norvège

Analyse des reporters d'équipe

Hounche Chung (KOR)
Avec trois défaites en autant de sorties, la République de Corée fait ses adieux à la compétition au terme d'un parcours décevant. A en juger par le combat qu'elles ont livré contre la Norvège, les Taegeuk Nangja ont tout de même les moyens de progresser et de revenir plus fortes dans quatre ans.

Philip O'Connor (NOR)
La Norvège n'a pas montré son plus beau visage ce soir, mais elle a fait le nécessaire. Cette victoire qualifie les Scandinaves et, au fond, c'était bien là l'essentiel. Elles ont, par ailleurs, dû produire de gros efforts pour récupérer les ballons et cette expérience leur sera peut-être précieuse au moment d'entamer la suite de la compétition. ​

A venir

18 juin

Italie - Brésil : Groupe C, Valenciennes, 21h00
Jamaïque - Australie : Groupe C, Grenoble, 21h00

Suivez la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

sur Twitter | Facebook | Instagram

Explorer le sujet

Articles recommandés

Andressa of Brazil is challenged by Elise Kellond-Knight and Emily Van Egmond of Australia

France 2019

Le Groupe C grand ouvert 

16 juin 2019

Christiane Endler of Chile makes a save 

France 2019 - Chili

Endler ferme la cage et ouvre des portes

17 juin 2019

Clare Polkinghorne of Australia poses for a portrait

France 2019 - Australie

Polkinghorne se met à la page

17 juin 2019

Marta of Brazil prepares to take a penalty kick

France 2019 - Brésil

Marta continue de bâtir sa légende

17 juin 2019