Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019 - #LaGrandeFinale

Bloodworth, Oranje américaine

The Netherlands Portraits - Dominique Bloodworth
© Getty Images
  • La finale revêt une importance particulière pour Dominique Bloodworth
  • La défenseuse néerlandaise a épousé un Américain l'an dernier
  • Toutes les infos de #LaGrandeFinale sur Live Blog #USANED

**_

De notre reporter d'équipe avec les Pays-Bas, Emma Coolen** _

"Avant le tournoi, on s'est même dit : Ce serait génial de jouer les États-Unis !" La finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ aura une saveur toute particulière pour la Néerlandaise Dominique Bloodworth, ou Dominique Janssen de son nom de jeune fille. En 2018, la défenseuse a épousé le Californien Brandon Bloodworth. C'est ainsi que le 7 juillet prochain, une famille de la côte ouest américaine encouragera les Oranjeleeuwinnen au lieu des États-Unis.

"Je me sens un peu américaine", confie Bloodworth à FIFA.com. Elle n'aurait pu rêver d'un meilleur adversaire en finale. Elle avait même discuté de la possibilité d'affronter les États-Unis avec Brandon avant de partir pour la France. Depuis son mariage, Dominique a adopté le nom de Bloodworth sur son maillot en club et en sélection. "Aux États-Unis, le nom de famille et les racines sont extrêmement importants", explique-t-elle. "Ma belle-famille a été très touchée que j'utilise le nom de Brandon dans ma carrière professionnelle."

Si de son côté, sa "fidélité footballistique" reste entièrement acquise à son pays natal, son mari a un petit peu changé de camp. "Sa famille et lui nous encourageront dimanche", assure-t-elle. "Il reste Américain, mais il estime que la famille est ce qui compte le plus au monde, alors il soutiendra les Pays-Bas en finale."

Venu en France plus tôt dans le tournoi, Brandon est à Lyon depuis la demi-finale remportée par les Néerlandaises sur la Suède, pendant laquelle il a été le plus fervent supporter de Dominique. "Je sens son soutien quand il est là. C'est fabuleux, il me donne cette petite étincelle dont j'ai besoin pour me dépasser", apprécie-t-elle.

Donner de l'espoir

L'étincelle dont parle Bloodworth brille également dans ses yeux, surtout quand elle évoque l'impact que la qualification des Oranjeleeuwinnen pour la finale a eu sur le football féminin aux Pays-Bas. "C'est vraiment incroyable, d'autant que ce n'est que notre deuxième participation au tournoi !"

Beaucoup de choses ont changé depuis 2015, année de la première apparition des Lionnes oranje en Coupe du Monde. "À l'époque, nous n'aurions même pas osé imaginer devenir des modèles. À présent, je pense que nous pouvons donner l'espoir aux enfants, surtout aux filles, que tout peut arriver quand on croit dans ses rêves. Il y a quelques années, notre équipe a décidé de gagner des trophées. Depuis lors, nous avons remporté l'UEFA EURO Féminin en 2017 et aujourd'hui, nous sommes en finale de la Coupe du Monde. C'est incroyable. Maintenant, tout ce que nous voulons, c'est décrocher l'or."

Pour cela, Dominique Bloodworth bénéficiera en lus du soutien des plus néerlandais des Américains : sa belle-famille et son mari Brandon, "Néerlandais pour un jour".

Explorer le sujet

Articles recommandés

#LaGrandeFinale-1

France 2019 - #LaGrandeFinale

Rendez-vous avec l'histoire

06 juil. 2019

USA and the Netherlands, FIFA Women's World Cup finalists.

France 2019 - #LaGrandeFinale

USA - Pays-Bas : Les finalistes à la loupe

03 juil. 2019

 Sari van Veenendaal and Alyssa Naeher, the Netherlands and USA's goalkeeper.

France 2019 - #LaGrandeFinale

Les derniers remparts en première ligne

05 juil. 2019