Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019

Brésil-Australie, de l'habitude à la rivalité

© Getty Images
  • Pour la quatrième édition consécutive, l’Australie et le Brésil vont croiser le fer en Coupe du Monde Féminine
  • Si les Sud-Américaines présentent un bilan positif, les Matildas ont dominé les dernières confrontations
  • FIFA.com s’est penché sur l’historique de ce rendez-vous placé sous le signe du spectacle

De nos reporters d’équipes avec l’Australie et le Brésil, Peter Smith et Giancarlo Giampietro

Au cours des dernières années, le football féminin a été marqué par quelques grandes rivalités, dont celle qui oppose l’Australie au Brésil. Les deux équipes ont rendez-vous à Montpellier pour un match riche en intrigues contemporaines et historiques.

Pour la quatrième édition consécutive, la route des Australiennes et des Brésiliennes va se croiser en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. La Seleçao compte par ailleurs une victoire aux tirs au but lors du Tournoi Olympique de Football féminin 2016 à Rio. Toutefois, cette qualification acquise au bout du suspense avait fait couler quelques sueurs froides dans le dos des spectateurs de l’Estadio Mineirão.

Depuis, les Matildas restent sur quatre victoires face au Brésil, séquence au cours de laquelle elles ont inscrit 14 buts. En France, le Brésil a mis fin à une inquiétante série de défaites en s’imposant 3-0 face à la Jamaïque. De son côté, l’Australie a subi un revers 2-1 aux mains de l'Italie. Les deux formations sont donc en quête de constance.

En dehors des autres nations asiatiques, le Brésil est l’adversaire le plus fréquent de l’Australie, après les États-Unis et la Nouvelle-Zélande. La rivalité entre les deux nations remonte à 1988.

Australie - Brésil

  • Nombre de matches : 18
  • Victoires de l’Australie : 9
  • Nuls : 1
  • Victoires du Brésil : 8
  • Victoire australienne la plus large : 6-1
  • Victoire brésilienne la plus large : 3-0

Brésil 3-2 Australie - 2007, quart de finale, Tianjin

Emmené par une Marta au sommet de son art, le Brésil s’impose devant l’Australie et gagne le droit d’affronter les États-Unis dans le dernier carré. Toutefois, ceux qui s’attendaient à une victoire facile des Sud-Américaines vont être déçus. Pour leur première apparition dans la seconde phase du tournoi, les Matildas reviennent deux fois au score, grâce notamment à un but plein d’énergie de l’incontournable Lisa De Vanna, seule survivante de ce match au sein de l’équipe actuelle. Côté brésilien, cinq joueuses sont encore présentes, dont les trois buteuses du jour : Marta, Cristiane et Formiga.

"Ça ne fait aucun doute. Il y a une petite rivalité qui se développe avec les Australiennes et elles en sont conscientes, elles aussi. Nos duels face aux Matildas sont toujours très compétitifs et éprouvants. Tout le monde court partout sur le terrain. Ce sera certainement la même chose cette fois-ci." - Cristiane, attaquante du Brésil

Brésil 1-0 Australie - 2011, match de groupe, Mönchengladbach

Pour leur entrée en lice en 2011, les deux équipes offrent au public allemand une rencontre serrée. Au bout du compte, il faut une inspiration de Rosana devant le but pour faire basculer le sort de la partie. Allemagne 2011 marque par ailleurs l’avènement d'une nouvelle génération de joueuses australiennes. Pour preuve, sept joueuses ayant participé à cette rencontre sont du voyage en France. Match dans le match, le duel entre Marta et la jeune latérale de 16 ans Caitlin Foord s’achève sans vainqueur. L’Australienne sera plus tard élue Meilleure Jeune Joueuse du tournoi.

"Le Brésil fait partie de mes adversaires favoris. Les matches sont toujours ouverts, rapides et très inspirés. Je pense que le prochain ne fera pas exception à la règle." Elise Kellond-Knight, milieu de terrain de l’Australie

Australie 1-0 Brésil - 2015, huitièmes de finale, Moncton

La tendance actuelle commence lors de ce match, perturbé par la pluie et le vent. Malgré la victoire, les Matildas doivent parfois s’en remettre à la réussite et au talent de leur gardienne Lydia Williams, auteure d’un arrêt mémorable. Tout au long de la partie, le ballon navigue rapidement d’un but à l’autre, mais c’est finalement Kyah Simon qui fait basculer la qualification dans le camp australien. Ce premier succès dans un match à élimination directe de la Coupe du Monde Féminine marque un tournant pour le football féminin australien.

"Nous connaissons bien leur jeu. Il ne nous reste plus qu’à trouver le meilleur moyen de bloquer les actions sur lesquelles elles sont les plus dangereuses. En revanche, il va falloir garder la tête froide. Elles nous ont éliminées en 2015 et cette expérience nous a servi de leçon. À nous d’utiliser ce que nous avons appris pour rectifier la situation." Formiga, milieu de terrain du Brésil

Explorer le sujet

Articles recommandés

France 2019 - Australie

Kerr : "Je n'ai jamais été aussi bien préparée"

08 juin 2019

France 2019 - Brésil

Aline déjà fière de ses héritières

13 mars 2019