Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011 ™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011 ™

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™

Carton plein pour Sawa

Head coach Norio Sasaki of Japan holds the trophy next to goalkeeper Ayumi Kaihori and Homare Sawa
© Getty Images

Homare Sawa a éclaboussé la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011™ de son talent. La meneuse de jeu japonaise a tout raflé : le trophée suprême, le Ballon d'or adidas, qui récompense la meilleure joueuse du tournoi, et le Soulier d'or adidas, promis à la meilleure buteuse. Le premier titre mondial des *Nadeshiko *restera à jamais associé aux performances exceptionnelles et aux buts inspirés de Sawa.   

La gardienne Hope Solo et l'attaquante Abby Wambach ont également été distinguées à deux reprises, malgré l'échec des États-Unis en finale. FIFA.com dresse la liste des récompenses individuelles.

*Ballon d'or adidas : Homare Sawa (Japon)
*
Pour la numéro dix japonaise, la cinquième participation à la Coupe du Monde Féminine aura été la bonne. Grâce à son expérience, sa finesse technique et son intelligence de jeu exceptionnelle, Homare Sawa a ratissé tous les ballons dans l'entrejeu. Mais son influence ne se limite pas au seul registre défensif. La Japonaise a su fluidifier le jeu de son équipe, offrir des passes décisives à ses partenaires et conclure elle-même les actions, comme le prouvent ses cinq buts inscrits tout au long du tournoi.

À 32 ans, Sawa est aujourd'hui une superstar dans son pays. La milieu de terrain a marqué la finale de son empreinte, en remettant les deux équipes à égalité à trois minutes du terme de la prolongation. Il n'en fallait sans doute pas moins pour lui permettre de réaliser son plus grand rêve. "C'est une chasseuse de ballons. Elle est omniprésente à la construction mais elle reste capable de marquer à tout moment", constate Tina Theune, sélectionneuse de l'Allemagne championne du monde en 2003 et membre du Groupe d'étude technique (TSG) de la FIFA au micro de FIFA.com. Élue meilleure joueuse d'Allemagne 2011, Sawa repart également avec le Soulier d'or adidas, qui récompense la meilleure réalisatrice de la compétition.  

*Ballon d'argent adidas : Abby Wambach (États-Unis)
*
Grande absente du Tournoi Olympique de Football Féminin, Pékin 2008, Wambach a réussi son retour sur le devant de la scène en Allemagne. Ses quatre réalisations ont bien failli mener les États-Unis sur la plus haute marche du podium. Impériale dans le domaine aérien, l'attaquante a inscrit tous ses buts de la tête. Son vélocité, ses qualités de finisseuse et sa rage de vaincre ont énormément pesé sur les défenses adverses. Malgré l'échec de son équipe en finale, Wambach repart avec le titre de meilleure buteuse américaine en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Forte de ses 13 unités, elle devance désormais sa compatriote Michelle Akers d'une longueur. Il n'aura finalement manqué qu'un titre à son bonheur.    

*Ballon de bronze adidas : Hope Solo (États-Unis)
*
Hope Solo a profité de son séjour en Allemagne pour justifier pleinement son statut de meilleure gardienne de la planète. La numéro un américaine a largement contribué au bon parcours de son équipe, que ce soit par son charisme, ses réflexes extraordinaires ou son autorité dans sa surface de réparation. Il aura fallu attendre un penalty de la Suédoise Lisa Dahlkvist, lors de la troisième journée du premier tour, pour voir le dernier rempart des *Stars and Stripes *s'incliner pour la première fois dans ce tournoi. En quart de finale, Solo a littéralement offert la qualification aux siennes, en repoussant la tentative de la Brésilienne Daiane pendant la séance de tirs au but. En plus du Ballon de bronze, elle repart avec le Gant d'or adidas de la meilleure gardienne.    

Soulier d'or adidas : Homare Sawa (5 buts, 1 passe décisive)

*Soulier d'argent adidas : Marta (4 buts, 2 passes décisives)
*
La quintuple Joueuse mondiale de la FIFA a fait honneur à sa réputation. Avec sa technique impeccable, ses appels incisifs et sa volonté de fer, elle a été l'un des principaux atouts offensifs du Brésil. Ses qualités de buteuse lui ont permis de signer quatre réalisations en autant de sorties. Marta s'est également appliquée à faire briller ses partenaires avec deux passes décisives. Malheureusement, ces performances exceptionnelles n'ont pas permis au Brésil de franchir le cap des quarts de finale, et la joueuse la plus douée de la planète attend toujours son premier titre.

Soulier de bronze adidas : Abby Wambach (4 buts, 1 passe décisive)

Gant d'or adidas : Hope Solo

Meilleure Jeune Joueuse Hyundai : Caitlin Foord (Australie)
Elle a seulement 16 ans mais sur le terrain, elle a déjà tout d'une grande. Titulaire à part entière au sein de l'équipe d'Australie, Caitlin Foord s'est approprié le couloir droit. Défenseuse ou milieu de terrain selon les besoins, la jeune fille a laissé entrevoir son immense potentiel, se montrant aussi à l'aise dans le replacement qu'en phase offensive. "Elle a toutes les qualités requises pour devenir une excellente latérale moderne", note April Heinrichs, membre du TSG et ancienne sélectionneuse américaine.

*Prix du fair-play de la FIFA : Japon
*
Les Nadeshiko ont séduit le public en proposant un football d'une grande richesse technique, fait de combinaisons et de passes courtes. Les Japonaises peuvent également se vanter d'avoir conquis leur premier titre mondial sans déroger aux règles du fair-play. Les protégées de Norio Sasaki n'ont reçu que cinq cartons jaunes et un rouge. Les fans présents en Allemagne se souviendront sans doute autant de la qualité des matches du Japon que des banderoles de remerciement déployées par les joueuses à chacune de leurs apparitions. Le choix du lauréat du Prix du fair-play de la FIFA s'imposait donc de lui-même.

*L'équipe type
*
En tout, 21 joueuses intègrent l'équipe-type d'un tournoi marqué par les coups d'éclat, les rebondissements et une qualité de jeu exceptionnelle.

*Gardiennes *: Ayumi Kaihori (JPN) et Hope Solo (USA)
*Défenseuses *: Alex Scott (ENG), Laura Georges (FR), Erika (BRA), Saskia Bartusiak (GER), Sonia Bompastor (FRA) et Elise Kellond-Knight (AUS)
*Milieux défensives *: Shannon Boxx (USA), Homare Sawa (JPN), Caroline Seger (SWE) et Jill Scott (ENG)
*Milieux offensives *: Kerstin Garefrekes (GER), Shinobu Ohno (JPN), Louisa Necib (FRA), Anonman (EQG), Aya Miyama (JPN) et Lauren Cheney (USA)
*Attaquantes *: Lotta Schelin (SWE), Marta (BRA) et Abby Wambach (USA).

Explorer le sujet

Articles recommandés

Players of Japan celebrates after winning

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™

Le Japon au bout de la nuit (2:2, 3:1 tab)

17 juil. 2011

The team of Sweden celebrates

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™

La Suède prive les Bleues de médaille (2:1)

16 juil. 2011

FIFA President Joseph S. Blatter gestures

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™

Blatter : "Le football féminin s'est mondialisé"

16 juil. 2011

Japan celebrate their FIFA Women's World Cup win

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™

Japan celebrate their FIFA Women's World Cup win

17 juil. 2011

Japon - USA, Allemagne 2011

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™

Japon - USA, Allemagne 2011

17 juil. 2011