Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019 - Ecosse

Cuthbert, le nouveau visage de l’Écosse

© Others
  • Erin Cuthbert fait l’unanimité chez ses entraîneurs
  • L'internationale de 20 ans a déjà marqué l'histoire de l'Écosse
  • "J’ai toujours rêvé de jouer une Coupe du Monde"

Rares sont les entraîneurs qui se hasardent à mettre en avant une personnalité au sein d’un groupe ; il est encore plus exceptionnel de voir un technicien se risquer à affirmer qu’un joueur "incarne" toutes les qualités de son équipe. C’est pourtant ce que vient de faire la sélectionneuse de l'Ecosse Shelley Kerr. Et le choix de cette individualité témoigne d’une certaine audace. La solution de facilité aurait consisté à opter pour la capitaine Rachel Corsie ou l’inusable Kim Little, qui s’est illustrée dans les plus grands championnats du monde. Invitée à désigner une joueuse emblématique au sein de cette sélection exceptionnelle, Kerr a toutefois porté son choix sur Erin Cuthbert.

"Au-delà de ses nombreuses qualités et de son indéniable talent, Erin possède quelque chose qui nous a souvent manqué par le passé. Je parle de cet esprit typiquement écossais", explique la sélectionneuse. "Elle est futée, elle est gallus (un concept typiquement écossais, entre panache et fierté), elle a confiance en elle et elle se bat toujours avec passion. Elle a tout ce que nous recherchions.”

Ces louanges n’ont évidemment pas laissé la principale intéressée indifférente. "C’est un beau compliment", confie Cuthbert à FIFA.com. "Je pense qu’elle sait que je suis conscientes des responsabilités qu'implique ce maillot. C’est pour ça que je donne toujours le maximum sur le terrain. C’est important pour moi que les gens s’en rendent compte. J’aimerais qu'on se souvienne de moi pour mon attitude, plus que pour mes buts ou mes gestes techniques. Je suis toujours au service de mon équipe."

Erin Cuthbert en bref

Âge : 20 ans
Poste : milieu de terrain / attaquante
Club : Chelsea
Sélections : 24
Buts en équipe nationale : 7

Mais, comme en témoignent les images ci-dessus, Cuthbert est bien plus qu’une simple porteuse d’eau. Emma Hayes, son entraîneur à Chelsea, l’apprécie énormément. À l’en croire, la talentueuse Écossaise "peut accomplir de très grandes choses".

Une participation à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ s’inscrit naturellement dans cette catégorie. Sauf blessure de dernière minute, la jeune femme devrait faire partie du groupe écossais appelé à disputer la phase finale de l’épreuve suprême, dans quelques mois en France.

"Ça paraît irréel. Notre qualification me semble encore incroyable, surtout lorsqu’on repense à la façon dont nous l’avons acquise. J’ai du mal à trouver les mots pour en parler. Je me rappelle avoir regardé la finale de l’édition 2015 pendant mes vacances. Tout était fabuleux : le spectacle, les stades pleins à craquer, le but de Carli Lloyd depuis la ligne médiane... J’ai toujours rêvé de jouer une Coupe du Monde" poursuit-elle.

Erin Cuthbert n’était pas encore née la dernière fois que l’Écosse a pris part à un grand rendez-vous mondial. Coïncidence, la Coupe du Monde de la FIFA 1998™ a également eu lieu en France. Et si les hommes ont quitté la compétition à l’issue de la phase de groupes, Cuthbert et ses coéquipières ont bien l’intention de prolonger l’aventure le plus longtemps possible. "Nous ne serons pas là pour profiter de quelques jours de vacances en France", promet-elle. "Nous viendrons pour gagner. Je peux vous assurer que nous allons donner du fil à retordre à nos adversaires."

Cuthbert conserve par ailleurs un souvenir ému de l’UEFA EURO féminin 2017. À cette occasion, elle est entrée dans l’histoire en signant le premier but de l’Écosse en phase finale d'une grande compétition féminine. Les Écossaises avaient battu l’Espagne, mais la lourde défaite (6-0) concédée d’entrée face à l’Angleterre avait quelque peu terni l’expérience. À quelques mois d'une revanche très attendue en France, la jeune prodige veut croire à un simple accident de parcours.

"L’Euro n’a pas débuté comme nous l’aurions souhaité, c'est vrai, mais les circonstances ont joué contre nous. Nous avons perdu plusieurs joueuses importantes sur blessure, entre autres", explique Cuthbert. "Depuis, nous avons parcouru beaucoup de chemin. Nous savons que ce sera dur, mais je suis certaine que nous pouvons faire honneur à ce maillot."

Questions-réponses

Principale qualité ?
Le volume de jeu.

Le temps fort de votre carrière ?
La qualification pour la Coupe du Monde et mon but à l’Euro.

Votre meilleur souvenir en tant que supportrice écossaise ?
Les deux coups francs de Leigh Griffiths contre l’Angleterre. J’étais à Hampden ce jour-là et l’ambiance était magique.

Votre idole écossaise ?
Julie Fleeting (meilleure buteuse de l’histoire de la sélection féminine). Nous étions voisines. Je la croisais souvent que j’allais jouer avec mon club de quartier. C’était une grande joueuse. Elle m’a beaucoup influencée.

Le meilleur côté de la vie de footballeuse ?
Vivre sa passion au quotidien.

Explorer le sujet

Articles recommandés

France 2019 - Ecosse

Kerr : Les secrets du succès écossais

26 sept. 2018

Développement

Une mine d’or pour l’Écosse

28 mai 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Tirage au Sort de France 2019 : les meilleurs mome...

08 déc. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Ce que signifie "Le Moment de Briller"...

07 déc. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

L'histoire de la Coupe du Monde Féminine

19 sept. 2017