Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Des chiffres et des stats avant le verdict

© Getty Images
  • Une pluie de sélections sur les bords de Seine
  • Des stars aux moyennes hallucinantes
  • Quels seront les prochains records à tomber ?
1109

sélections, c’est le total cumulé des huit anciennes gloires et de la championne encore en activité qui participeront au Tirage au sort de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ dans les locaux de la Seine Musicale, le 8 décembre prochain (soit 136 sélections en moyenne par joueur ou joueuse). Carli Lloyd (265), Aya Miyama (162), Cindy Parlow Cone (158), Alex Scot (140), Steffi Jones (111), Didier Deschamps (103), Kaka (92), Michael Essien (58) et Louis Saha (20) seront présents sur scène pour l’événement. Ces invités de prestige ont inscrit 368 buts en sélection au total.

Lire également

France 2019 : Simulateur du Tirage au Sort
100

%, c’est le bilan qu’affichent quatre nations à l’issue des qualifications pour France 2019 : l’Espagne (8 matches), le Brésil (7), la Nouvelle-Zélande (5) et les États-Unis (5). Leurs statistiques en termes de buts marqués et encaissés sont tout aussi impressionnantes : 25-2, 31-2, 43-0 et 26-0, respectivement.

64

comme la position occupée au Classement mondial féminin FIFA/Coca-Cola par le participant le plus modeste des deux dernières éditions de l’épreuve mondiale, à savoir la Côte d’Ivoire (en 2015) et la Jamaïque (en 2019). Curieusement, le pays classé 11ème ne s’est qualifié pour aucune de ces deux éditions. Il s’agissait, dans les deux cas, de la RDP Corée.

20

ans séparent la deuxième (1999) et la troisième (2019) participations de l’Italie à la Coupe du Monde Féminine. C’est l’écart le plus important constaté entre deux qualifications.

19

buts ont été inscrits en seulement 12 matches par Khadija Shaw (21 ans). L'attaquante jamaïcaine installée aux États-Unis termine ainsi meilleure buteuse des qualifications sur l’ensemble des six zones. D’autres joueuses tournent à plus d’un but par match et ont également contribué à envoyer leur équipe en phase finale. Il s’agit de l’Américaine Alex Morgan (sept buts en quatre matches), de la Chinoise Li Ying (sept buts en cinq matches), de la Canadienne Adriana Leon (six buts en quatre matches), de la Brésilienne Bia Zeneratto (six buts en cinq matches) et des Néo-Zélandaises Sarah Gregorius (neuf buts en trois matches), Rosie White (sept buts en quatre matches), Emma Rolston (six buts en trois matches), Betsy Hassett (cinq buts en quatre matches) et Annalie Longo (cinq buts en quatre matches).

Lire également

Achetez vos billets pour la Coupe du Monde Féminine 2019 !
7

pays ont participé à toutes les éditions de la Coupe du Monde Féminine : le Brésil, l’Allemagne, le Japon, le Nigeria, la Norvège, la Suède et les États-Unis

7

Coupes du Monde Féminines, c’est ce qu’indiquera la carte de visite de Formiga, à condition que la Brésilienne foule les pelouses françaises. La milieu de terrain partage actuellement le record de participations avec la Japonaise Homare Sawa (6). Formiga, qui aura 41 ans en mars, pourrait devenir la deuxième joueuse de champ la plus âgée à participer à une Coupe du Monde, hommes et femmes confondus, après Roger Milla.

6

finales de Coupe du Monde Féminine consécutives ont eu lieu en province. Après Los Angeles, Carson, Shanghai, Francfort et Vancouver, Lyon prolongera la série l’année prochaine. Une seule des huit premières finales s’est déroulée dans une capitale. À titre de comparaison, les neuf premières finales de Coupe du Monde de la FIFA™ ont eu lieu dans des capitales ou des villes considérées comme tel (Rio de Janeiro était la capitale du Brésil en 1950).

5

comme le nombre de duels entre la Suède et les États-Unis en Coupe du Monde Féminine. Le tirage au sort va-t-il permettre aux Blagult et aux Stars and Stripes de s’éviter lors de la phase de groupes, ce qui ne leur est plus arrivé depuis 20 ans ?

4

pays feront leurs débuts en Coupe du Monde Féminine en 2019 : le Chili, la Jamaïque, l’Écosse et l’Afrique du Sud. Aucun débutant n’a jamais réussi à remporter un match en phase à élimination directe. L’Angleterre, la Russie, le Cameroun, la Suisse et les Pays-Bas ont tous échoué.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Les 24 équipes qualifiées connues !

01 déc. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Leur destin est entre VOS mains !

23 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Du neuf sur le vieux continent

19 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Formiga, une dernière danse pour briller en France

09 nov. 2018