Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019

Des surprises à confirmer

© Getty Images
  • Une victoire qualifierait l’Angleterre pour les huitièmes
  • Le Japon, ancien champion du monde, déjà sous pression
  • DERNIÈRES INFOS : #JPNSCO, #JAMITA et #ENGARG en direct

L’Italie et l’Argentine font partie des bonnes surprises de la première journée de compétition. Les deux équipes veulent faire un pas supplémentaire vers une possible qualification pour les huitièmes de finale.

Toutefois, la Jamaïque et l’Angleterre ne l’entendent pas de cette oreille, d’autant qu’un succès propulserait les Lionesses directement au tour suivant.

L’Écosse et le Japon se retrouveront pour leur part à Rennes, avec l’ambition de se relancer après une entame décevante.

Japon - Écosse, Groupe D, Rennes, 15h00

Analyses des reporters d’équipe

Ai Yoshiizumi (JPN)
Cette jeune sélection japonaise a souffert lors de son premier match, mais semble s’être acclimatée aux conditions particulières d’une Coupe du Monde Féminine. Les Nadeshiko devraient faire preuve de davantage d’agressivité face à l’Écosse. Dans cette optique, la sélectionneuse Asako Takakura pourrait être tentée de remplacer plusieurs titulaires. Pour le Japon, la clé du succès résidera dans sa capacité à imposer son collectif et son style caractéristique.

Aileen Larkin (SCO)
Le nul entre l’Argentine et le Japon va sans doute inciter les Écossaises à tout faire pour prendre les trois points face aux anciennes championnes du monde. Shelley Kerr ne risque pas de sous-estimer ses adversaires et devrait donc logiquement renforcer son milieu de terrain en titularisant Christie Murray ou Jo Love, afin de contrer la maîtrise technique des Japonaises. Compte tenu des occasions manquées dimanche dernier, elle pourrait également aligner une attaquante de formation, comme Erin Cuthbert par exemple.

Jamaïque – Italie, Groupe C, Reims, 18h00

Kayon Davis (JAM)
Malgré une performance courageuse contre le Brésil, les Jamaïcaines ont commis quelques erreurs tactiques, sans doute dues à la nervosité. Face à une sélection italienne qui a surpris son monde en dominant l’Australie, l’heure est donc au rachat. Les Reggae Girlz présenteront certainement un visage assez différent pour apporter davantage de stabilité en défense et d’équilibre au centre du terrain.

Sonja Nikcevic (ITA)
Les Italiennes sont à l’origine de l’une des grosses surprises de la première journée, mais un défi d’une autre nature les attend désormais. En effet, elles ne sont plus en position d’outsider, mais devront au contraire se garder de toute complaisance face aux Caribéennes. À en juger par l’état d’esprit au sein du groupe, personne ne prend cette rencontre à la légère. Les Azzurre vont se mesurer à une équipe extrêmement physique et devront donc ajuster leur stratégie en conséquence.

Angleterre – Argentine, Groupe D, Le Havre, 21h00

Laure James (ENG)
L’encadrement technique a identifié quelques secteurs à améliorer, mais le message aux joueuses reste inchangé : travaillez dur et restez détendues. Phil Neville est connu pour sa rigueur et son goût de l’effort. Néanmoins, l’ancien joueur de Manchester United a réussi à installer une ambiance familiale dans son groupe, un élément qu’il juge essentiel à la réussite de son équipe. Le sélectionneur aime aussi à faire tourner son effectif. Il n’est donc pas exclu de voir Leah Williamson et Jade Moore débuter la partie.

Diego Zandrino (ARG)
Après avoir tenu le Japon en échec, l’Argentine va se mesurer à un autre poids lourd du football féminin, avec le secret espoir de créer à nouveau la surprise. L’Albiceleste va devoir défendre avec la même application que face au Japon, qui plus est face à un adversaire beaucoup plus performant dans le domaine aérien. Il lui faudra également trouver des solutions offensives, sous peine de se retrouver asphyxiée. Carlos Borrello risque donc de modifier sensiblement sa composition d’équipe, afin de répondre à certaines menaces spécifiques.

Lire également

Les reporters d'équipe de la #FIFAWWC sur Twitter

Suivez la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

Sur Twitter | Facebook | Instagram

Explorer le sujet

Articles recommandés

France 2019 - Angleterre

White voit la vie en rose

11 juin 2019