Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019

Du football à l’hôpital

© LOC

En août 2018, le Japon avait déjà montré son envie d’utiliser le football comme facteur de lien social. La sélection féminine U-20 participant alors à la Coupe du Monde de sa catégorie, proposait à un club local une séance d’entraînement "comme chez les pros". Un an plus tard, en pleine Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™, l’équipe japonaise a souhaité aller à la rencontre de jeunes malades, passionnés du ballon rond.

La Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ est unique en son genre. La compétition lancée, elle continue à tenir ses engagements en matière de RSE, portée par le département Impact et Héritage du Comité d’Organisation Local. Diverses actions sociales ont été proposées aux équipes participantes pour sensibiliser aux enjeux sociaux et sociétaux. Onze équipes ont ainsi souhaité y prendre part. Parmi elles, le Japon a choisi de rencontrer des enfants hospitalisés.

C’est un souvenir qui restera gravé dans leur mémoire. Le 4 juin 2019, les enfants de l’hôpital Simone Veil d'Eaubonne ont pu rencontrer cinq joueuses et la sélectionneuse japonaises autour d’un match de football, improvisé dans le hall de l’hôpital. Dans les équipes mélangées entre enfants et adultes, Français(e)s et Japonaises, il a fallu dépasser la barrière de la langue. Mais le football étant un langage universel, c’est très rapidement que chacun a trouvé sa place pour enchaîner passes, tirs et buts.

En quelques minutes, éclats de rire et cris résonnaient dans les couloirs de l’hôpital. Et quand les pauses le permettaient, les joueurs et joueuses du moment ont bombardé de questions ces stars venues de loin. Tout le monde a pu profiter de la présence des Japonaises - infirmières et parents inclus -, tous fiers de voir leur hôpital et leurs enfants dans un cadre aussi joyeux. Même les plus en difficulté ont pu participer à la fête.

L’après-midi touchant à sa fin et face à l’envie de continuer à jouer, les adieux ont été prolongés. Distribution d’écharpes de supporters, autographes et selfies, c’est avec des étoiles plein les yeux que les jeunes malades ont profité des derniers instants en compagnie des Japonaises. Et c’est sous l’acclamation générale des enfants, des parents et du personnel de l’hôpital, que les Nadeshiko ont repris le chemin de leur hôtel, presque aussi émues que leur public du jour.

Trois autres équipes ont rendu visite à des enfants malades. Les Jamaïcaines se sont rendues au CHU de Grenoble, les Super Falcons du Nigeria à l’Hôpital américain de Reims et l’Allemagne à l’Hôpital Saint Vincent de Paul de Lille.

.

Explorer le sujet

Articles recommandés

France 2019

Des stades sur leur 31

30 mai 2019

France 2019

Rhabillées pour l’été !

07 juin 2019