Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019

Faits et chiffres de la phase de groupes

France 2019: Digital success stories

Après 36 matches disputés sur 14 jours consécutifs, la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ aborde sa phase à élimination directe avec déjà une quantité de données marquantes à analyser. Vous trouverez ci-dessous une sélection des principaux faits et chiffres à l’issue de la phase de groupes.

FIFA Digital

433 millions de vues sur les canaux numériques officiels de la Coupe du Monde Féminine jusqu’à présent, dont 82 millions concernent des vidéos. En outre, plate-formes de la FIFA ont enregistré les nombre suivants :

  • +2 millions de suiveurs
  • 20% des conversations sur Twitter, et 1,25 million de nouveaux suiveurs sur les réseaux sociaux dédiés au football féminin
  • Une augmentation de 25% d'interactions avec les Reporters d'Équipe par rapport à la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018
  • 3 000 heures de visionnage vidéo du Women's World Cup Daily Show.
  • 6 Millions de Likes sur Facebook

Sur le terrain

  • 19,81% de tous les buts inscrits au cours de la phase de groupes de cette Coupe du Monde Féminine 2019 l’ont été dans les dix dernières minutes des matches. Sur les 106 buts de cette première partie de la compétition, 21 ont ainsi été marqués à partir de la 81e minute de jeu, dont 8 dans le temps additionnel.
  • 10,4% de tous les buts de la phase de groupes ont été inscrits depuis l’extérieure de la surface de réparation. Au total, chaque équipe a tenté en moyenne 9,5 frappes – dont 3,2 cadrées – pour chaque but marqué.
  • 17 buts. En transformant son penalty contre l’Italie, la superstar brésilienne Marta est devenue la première joueuse à marquer dans cinq éditions de la Coupe du Monde Féminine, faisant passer son total à 17. Personne n’a inscrit plus de buts qu’elle dans le cadre de la Coupe du Monde de football – hommes et femmes confondus.
  • 13-0 au tableau d’affichage à l’issue du match États-Unis – Thaïlande, disputé le 11 juin à Reims : ce score constitue la plus large victoire jamais enregistrée dans l’histoire de la Coupe du Monde, masculine ou féminine.
  • 348 424 kilomètres correspondent à la distance parcourue par les joueuses allemandes lors de leurs trois matches de groupe, soit une moyenne de 116,14 km par rencontre. Selon les données compilées par le Groupe d’étude technique de la FIFA, elles dominent cette statistique, suivies de près par les Suédoises et les Américaines.
  • 63% de possession de balle sont à mettre au crédit des États-Unis, qui devancent l’Espagne et le Canada dans cette catégorie. D’après le Groupe d’étude technique, les joueuses des 24 équipes engagées ont jusqu’à présent effectué 25 147 passes, pour un taux de réussite de 77,9%.
  • 7 comme le nombre de phases finales disputées par la milieu de terrain brésilienne Formiga, un record qu’elle a battu lors du premier match de la Seleção contre la Jamaïque, où elle était titulaire. Autre record : en ayant foulé la pelouse à 41 ans et 98 jours, elle est également devenue la joueuse la plus âgée de l’histoire de la Coupe du Monde Féminine. D’autres informations et anecdotes sur les joueuses de France 2019 sont disponibles ici.
  • 86 cartons jaunes ont été brandis par les arbitres lors de ces 36 premiers matches, soit une moyenne de 2,39 par match. Avec 7 avertissements, le Brésil a été l’équipe la plus sanctionnée à ce niveau, tandis que 2 cartons rouges seulement ont été infligés – au Nigeria et à l’Afrique du Sud –, à chaque fois à la suite d’un second carton jaune.
  • 1 simulation. Sur les 86 avertissements, 77 résultent d’un tacle inconsidéré ou de l’annihilation d’une attaque prometteuse. Pour le reste, 3 ont été distribués pour cause d’empiètement de la gardienne sur un penalty, 1 pour l’annihilation d’une occasion de but manifeste, 4 pour comportement antisportif, et 1 uniquement pour simulation.
  • 19,75 fautes par match ont en moyenne été commises. La rencontre avec le plus de fautes sifflées a été Australie – Italie (39), tandis que États-Unis – Thaïlande se retrouve à l’autre extrémité de ce classement (10). Un total de 18 penalties a été accordé, dont 7 après l’intervention de l’assistance vidéo à l’arbitrage.
  • 17 analyses vidéo ont eu lieu jusqu’à présent, soit une tous les 2,12 matches en moyenne. Parmi ces 17 analyses, 13 ont été effectuées par l’arbitre au bord du terrain – 11 pour des penalties et 2 pour des situations de hors-jeu – et 4 concernent des décisions strictement factuelles : un hors-jeu et trois empiètements de gardienne lors d’un penalty. Une analyse a permis de confirmer la décision initiale, tandis que les 16 autres ont entraîné une rectification.

Hors du terrain

  • 1 094 639 billets alloués au 20 juin. Il est toujours possible d’acheter des billets pour les autres matches à l’adresse www.fifa.com/tickets ou aux guichets des stades toujours ouverts au public.
  • 70% de taux de remplissage des stades, avec 11 rencontres disputées à guichets fermés. Vingt-et-un des 36 matches de la phase de groupes – soit 58% – ont été disputés devant plus de 15 000 spectateurs. Il convient de noter que France 2019 est la première édition de la Coupe du Monde Féminine – dans son format actuel à 24 équipes – disputée sans matches doubles.
  • 182 000 amateurs de football ont également afflué vers le deuxième point de rendez-vous privilégié pour suivre les matches de la compétition : la « FIFA Fan Experience », qui a été établie dans chaque ville hôte pour la première fois de l´histoire de la compétition et propose de nombreuses animations et autres activités ludiques et culturelles.À Paris, les fans de football auront également la chance de visiter l’exposition “The Women’s Game” présentée par le Musée du Football Mondial de la FIFA et Hyundai au Jardin Nelson Mandela aux Halles. Cette exposition sur l’histoire du football féminin restera ouverte jusqu’au 7 juillet, avec une entrée gratuite tous les jours de 10h00 à 20h00.
  • 7 590 personnes dans et autour des villes hôtes ont jusqu’à présent participé au programme communautaire imaginé par le Comité Organisateur Local, que ce soit en assistant aux séances d’entraînement des équipes ou en prenant part à des activités sociales.
  • 2 160 enfants ont déjà eu la chance d’entrer sur le terrain avec leurs idoles, de porter le drapeau des pays en lice ou de participer à d’autres activités du Programme de la Jeunesse de la FIFA.
  • Plus de 60 000 produits ont jusqu’à maintenant été vendus dans les 44 boutiques officielles présentes dans les neuf villes hôtes de la Coupe du Monde Féminine. Products are available online at the FIFA e-store. Au cours des 32 premiers matches, les spectateurs dans les stades ont également consommé EUR 1 816 349 en nourriture et boissons.

Sur les écrans

En termes d’audience, la phase de groupes de la Coupe du Monde Féminine 2019 a rencontré un véritable succès sur toute la planète. La FIFA s’attend à ce que la compétition atteigne la barre du milliard de téléspectateurs sur l’ensemble des plateformes. Voici certains des principaux chiffres et records d’audience jusqu’à présent :

France

  • 10,655 millions de téléspectateurs (9,829 millions sur TF1 et 860 000 sur Canal+) pour France – République de Corée, soit un record d’audience pour un match de football féminin dans le pays (précédent record : 4,12 millions pour Allemagne – France à la Coupe du Monde Féminine 2015)
  • Audience moyenne record pour les trois matches de groupe de la France : 10,106 millions de téléspectateurs

Brésil

  • 24,831 millions de téléspectateurs (TV Globo : 21,510 millions et 45% de part d’audience, BAND : 2,400 millions, SporTV : 921 101) pour Italie – Brésil, soit un record d’audience pour la Coupe du Monde Féminine dans le pays
  • Audience moyenne record pour les trois matches de groupe du Brésil : 22,492 millions de téléspectateurs (moyenne de la phase de groupes 2015 : 573 434 ; moyenne de la phase de groupes 2011 : 3,388 million)

Italie

  • 7,303 millions de téléspectateurs (Rai 1 : 6,525 millions, bouquet Sky Sport : 0,778 million) pour Italie – Brésil, soit un record d’audience pour un match de football féminin dans le pays (précédent record : 202,844 pour Japon – États-Unis en finale de la Coupe du Monde Féminine 2011)
  • Audience moyenne record pour les trois matches de groupe de l’Italie : 4,411 millions de téléspectateurs (2015 : pas de couverture spécifique ; 2011 : seulement deux matches retransmis)

Royaume-Uni

  • 4,019 millions de téléspectateurs sur BBC1 pour Angleterre – Écosse, soit un record pour un match de football féminin dans le pays (précédent record : 2,797 millions pour la demi-finale de l’Angleterre contre les Pays-Bas lors de l’EURO 2017 de l’UEFA)
  • Après les trois matches de groupe de l’Angleterre et de l’Écosse, très exactement 50% des téléspectateurs potentiels du Royaume-Uni (30,142 millions de personne) ont regardé au moins une minute de France 2019

Chili

  • 1,274 millions de téléspectateurs (7,4% de taux de couverture, 39,8% de part de marché) sur Chilevisión pour États-Unis – Chili, soit un record d’audience pour la Coupe du Monde Féminine dans le pays
  • Streaming : 959 747 de vues pour Chili – Suède par 855 139 utilisateurs uniques sur la plateforme numérique de Chilevisión

États-Unis

  • Audience globale de la compétition sur FOX jusqu’au 17 juin inclus : 47,962 millions

RP Chine

Meilleure audience pour la Coupe du Monde Féminine depuis 2007 : 12,032 millions de téléspectateurs (meilleure audience 2015 : 8,532 millions ; meilleure audience 2011 : 1,544 million)

France fans show their support
© Getty Images

Articles recommandés

Women's World Cup Daily : Miracle pour le Cameroun, pas pour le Chili

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Women's World Cup Daily : Miracle pour le Cameroun...

21 juin 2019

France 2019 : les meilleurs arrêts de la phase de groupes

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

France 2019 : les meilleurs arrêts de la phase de ...

21 juin 2019

Le Musée du Football Mondial de la FIFA à Paris

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Le Musée du Football Mondial de la FIFA à Paris

19 juin 2019

Match Predictor Promo Knockout 

France 2019 - Jeux & Concours

Devinez les résultats des matches à élimination directe !

20 juin 2019

Knockout Challenge Promo Graphic

France 2019 - Jeux & Concours

Qui soulèvera le trophée ? Faites vos pronostics !

20 juin 2019