Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Formiga, une dernière danse pour briller en France

© Getty Images
  • A 40 ans, Formiga sera présente en France pour la Coupe du Monde Féminine
  • La Brésilienne voit la France et le Brésil parmi les candidats au titre
  • Elle a récemment été honorée aux côtés de Marie Curie et J.K. Rowling

Les supporters brésiliens se sont longtemps posé la question. La détentrice de plusieurs records en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ sera-t-elle du voyage en France l’année prochaine ?

Lire également

France 2019 : Achetez vos billets !

Au mois de mars, Formiga est sortie de sa retraite internationale, "uniquement" afin d'aider le Brésil à se qualifier pour France 2019, selon ses dires. Cet avertissement n’a pas empêché les fans de la Seleção d’inonder les réseaux sociaux de messages pour s’interroger sur son avenir ou, le plus souvent, la prier de reconsidérer sa décision. La milieu de terrain du Paris Saint-Germain est restée inflexible... jusqu’à maintenant.

"Je compte participer à la Coupe du Monde. Je n’en ai parlé à personne mais c’est ce que je veux vraiment."

Formiga, en exclusivité pour FIFA.com

"Je compte participer à la Coupe du Monde", confie l’internationale de 40 ans à FIFA.com en marge du match amical qui oppose le Brésil et la France, à Nice. "Je n’en ai parlé à personne mais c’est ce que je veux vraiment. J’étais sortie de ma retraite par nécessité. La Seleção n’avait personne à mon poste, en tout cas personne capable d’évoluer dans un registre comparable au mien. Le sélectionneur m’a dit qu'il avait besoin de moi. Il fallait absolument que la Seleção valide son billet."

"J’ai parlé à Vadao. J’ai beaucoup réfléchi", poursuit-elle. "L’idée que le Brésil puisse manquer la Coupe du Monde m'était insupportable. Alors, j’ai décidé de venir donner un coup de main. À l’époque, je n’avais aucune intention de poursuivre au-delà et de disputer la Coupe du Monde, mais je suis quelqu’un qui aime repousser les limites..."

Si elle foule les pelouses françaises durant la phase finale, Formiga deviendra la première joueuse à participer à sept éditions de l’épreuve mondiale. Elle partage pour l’heure le record avec la Japonaise Homare Sawa (six participations chacune). Elle deviendra par ailleurs la doyenne du tournoi, devant l’Américaine Christie Rampone. Elle est également la plus vieille buteuse de l’histoire de la compétition, un record qu’elle pourrait également améliorer l’an prochain.

La Fourmi sur les traces du Lion

Mais une autre statistique intéresse particulièrement la native de Salvador. Seuls deux joueurs de champ ont disputé un match de Coupe du Monde à 40 ans ou plus : Christie Rampone a joué quelques minutes de la finale de Canada 2015, onze jours après son 40ème anniversaire ; Roger Milla a été aligné à deux reprises lors d’États-Unis 1994, un tournoi dans lequel il avait également trouvé le chemin des filets.

"J’aurai 41 ans l’année prochaine", note Formiga. "Ce serait génial de marcher sur les traces de Roger Milla et d’entrer dans l’histoire. Tout le monde se souvient de ses matches à la télévision."

Mais quel est le secret de la longévité de la Brésilienne ? "Je dors beaucoup", répond-elle en riant. "Je ne pensais pas être encore là aujourd’hui, mais ma passion pour le football est tellement forte que je n’ai pas envie d’arrêter. J’aime les défis et les obstacles sur ma route me motivent encore davantage."

© AFP

Par le passé, le Brésil a échoué en demi-finale d’États-Unis 1999 et en finale de RP Chine 2007. Aujourd’hui, Formiga aimerait franchir l’ultime étape. "Je ne sais pas si cette équipe est la meilleure dans laquelle j’ai joué. Chaque Seleção était différente. En 2007, nous étions très fortes. Le football a changé. Il y a eu des évolutions. À chaque changement, on enregistre une petite baisse de niveau, jusqu’à ce que nous trouvions des réponses collectives", estime-t-elle.

Une vraie excitation en France

"Je pense que Vadao est sur la bonne voie avec la Seleção. Les résultats sont bons. Nous avons d’excellentes joueuses. Marta est toujours Marta. Nous pouvons gagner cette Coupe du Monde, j’en suis persuadée", annonce-t-elle. "Je suis contente que le tournoi ait lieu en France. On sent une vraie excitation. Les gens sont heureux et impatients. Je pense que nous allons assister à une très belle compétition."

"La France comptera parmi nos grands adversaires. Les Bleues peuvent aller jusqu’au bout", juge-t-elle. "Il y a eu beaucoup de nouvelles arrivées en équipe nationale. La sélectionneuse Corinne Diacre a su trouver le bon équilibre entre la jeunesse et l’expérience. La France peut compter sur quelques-unes des meilleures joueuses au monde en défense, au milieu et en attaque. Il y a aussi une nouvelle génération qui est prête à prendre la relève. Marie-Antoinette Katoto, qui joue aussi au PSG, est étonnante. Elle est rapide, technique et elle marque beaucoup de buts. Elle va devenir l’une des meilleures joueuses du monde."

Bien entendu, le Brésil n’est pas en reste et Formiga a déjà identifié l’héritière de Marta. "Kerolin a un très bel avenir devant elle", lance-t-elle au sujet de l'attaquante de 18 ans, qui a éclaboussé la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA de son talent et figure pour la deuxième fois en équipe nationale. "Elle est tellement douée qu’elle ne connaît pas la peur. Si elle garde les pieds sur terre, elle peut accomplir de grandes choses. Tout dépend d’elle."

En bonne compagnie

À propos de la nouvelle génération, Formiga a eu l’honneur, en début d’année, de figurer dans une nouvelle série créée par le célèbre dessinateur brésilien Mauricio de Sousa. Intitulé Donas da Rua, ce projet se propose de rendre hommage à quelques-unes des grandes femmes de l’histoire. La physicienne et Prix Nobel Marie Curie, l’artiste révolutionnaire Frida Kahlo, la mathématicienne et essayiste anglaise Ada Lovelace, l’auteure d’Harry Potter et philanthrope J.K. Rowling et... Miraildes Maciel Mota, alias Formiga, ont déjà été croquées par l’artiste.

"Il y a quelques années, personne n’aurait imaginé qu’une footballeuse puisse se trouver en si bonne compagnie. C’est une porte qui s’ouvre. C’est aussi une façon d’encourager les jeunes filles à croire en elles", apprécie Formiga, qui revient en sélection pour soulever le trophée mondial à 41 ans...

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Marta picks her top three goals

02 avr. 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Résumé : Mexique 3-2 Brésil

05 août 2018