Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

France 2019

Gros bras au sommet, duo africain qualifié

Ajara Nchout of Cameroon celebrates after scoring
© Getty Images
  • Le Cameroun et le Nigeria se qualifient in extremis pour les huitièmes
  • Les États-Unis et les Pays-Bas remportent leur groupe après des succès sur la Suède et le Canada
  • Revivez toute l’action sur nos Live Blogs #NEDCAN, #CMRNZL, #SWEUSA et #THACHI

La phase de groupes de France 2019 est terminée et les affiches des huitièmes de finale sont désormais connues. Victorieux des Groupes E et F, les Pays-Bas et les États-Unis défieront respectivement le Japon et l’Espagne à Rennes et à Reims.

Il s’agit également d’une journée inoubliable pour l’Afrique, qui a vu se qualifier deux de ses représentants : le Cameroun, grâce à un but libérateur d’Ajara Nchout à la 95ème minute, et le Nigeria. De son côté, le Chili aurait pu prendre le train des huitièmes s’il n’avait pas manqué un penalty en toute fin de rencontre. La première victoire décrochée en Coupe du Monde Féminine ne devrait pas suffire à le consoler.

Pour découvrir le programme complet des huitièmes de finale, cliquez ICI.

Pays-Bas 2-1 Canada

Analyse des reporters d’équipe

Emma Coolen (NED)
On ne pouvait rêver meilleure façon de boucler la phase de poules pour les Oranjeleeuwinnen. Soutenues par des milliers de supporters, comme à leur habitude, les Néerlandaises ont disputé leur meilleur match de la compétition. Grâce à ce succès, elles en sont à neuf points pris sur neuf possibles. Autant dire qu’elles abordent les huitièmes de finale en toute confiance.

Mona Yeganegi (CAN)
Le Canada avait besoin d’une victoire pour finir en tête du groupe et il a joliment entamé la rencontre, mais les Pays-Bas lui ont vite rappelé qu’ils n’étaient pas champions d’Europe pour rien. Étouffé par l’activité averse, l’entrejeu nord-américain a énormément souffert pour conserver la possession du ballon.

Cameroun 2-1 Nouvelle-Zélande

Analyse des reporters d’équipe

Cynthia Nzetia (CMR)
"Impossible n’est pas camerounais", a-t-on tendance à dire du côté de Yaoundé et de Douala. Aujourd’hui, les Lionnes indomptables l’ont démontré sur le terrain en allant chercher une qualification qui semblait hors de portée. C’est Ajara Nchout qui a fait la différence en inscrivant son second but avec un talent et une décontraction qui impressionnent. Un moment inoubliable…

Brendan Bradford (NZL)
La compétition se termine de manière décevante pour les Néo-Zélandaises, qui s’estimaient pourtant capables d’aller chercher une première victoire en Coupe du Monde et, pourquoi pas, une qualification pour le second tour. S’il faut retenir quelque chose de positif de cette épreuve, c’est le réservoir de talent sur lequel elle peut s’appuyer. Sans les blessures des prometteuses Meikayla Moore et CJ Bott dans les deux premiers matches, qui sait où en seraient aujourd’hui les Football Ferns ?

Suède 0-2 États-Unis

Analyse des reporters d’équipe

Alexandra Jonson (SWE)
La Suède passait un grand test et elle a échoué, mais il s’avère compliqué d’évaluer sa performance quand on sait le nombre de changements introduits par Gerhardsson. La vétérane Linda Sembrant a réussi une belle prestation en défense, mais deux buts inscrits au début de chaque période ont mis à mal les espoirs scandinaves, qui n’ont jamais pu rivaliser avec les Américaines. Désormais, c’est le Canada qui l’attend en huitièmes dans un choc prometteur.

Erin Fish (USA)
Cette rencontre au sommet entre les États-Unis et leur grand rival suédois s’est avérée très utile pour les tenantes du titre, qui ont dominé la possession et se sont offert une victoire convaincante. Quant au niveau athlétique proposé par la Suède, inédit pour les Américaines depuis le début de la compétition, il leur permet de se préparer au mieux pour la suite de la compétition.

Thaïlande 0-2 Chili

Analyse des reporters d’équipe

Piyapat Saropala (THA)
Même si elles savaient que la qualification pour les huitièmes était quasi-impossible, les Thaïlandaises ont tout donné jusqu’au coup de sifflet final. Malheureusement, elles ont commis en seconde mi-temps deux erreurs individuelles qui se sont traduites par une nouvelle défaite. Les Asiatiques ont établi un nouveau record auquel elles ne tiennent sans doute pas : celui du plus grand nombre de buts encaissés en phase de poule de la Coupe du Monde Féminine.

Cecilia Lagos (CHI)
Le bilan de la Roja va au-delà de la victoire de ce soir. Il y a trois ans, l’équipe nationale du Chili avait littéralement disparu du Classement mondial de la FIFA. Aujourd’hui, elle a été éliminée avec les honneurs, après avoir décroché la première victoire de son histoire mondialiste. Il s’agit d’un premier jalon qui annonce un bel avenir. Le Chili reviendra.

À venir

22 juin

Allemagne - Nigeria : huitièmes de finale, Grenoble, 17h30
Norvège - Australie : huitièmes de finale, Nice, 21h00

Suivez la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

Sur Twitter | Facebook | Instagram

Explorer le sujet

Articles recommandés

Sam Kerr of Australia celebrates with teammates after scoring

France 2019 - Australie

Kerr se met en quatre pour les Matildas

19 juin 2019