Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Chine 2007 ™

10 septembre - 30 septembre

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2007™

Joueuse à suivre : Cynthia Uwak

Lorsque, en octobre dernier, Cynthia Uwak a été informée par le président de son club finlandais, le FC United Pietarsaari, qu'elle était nominée pour le titre de Joueuse Mondiale 2006 de la FIFA , elle a eu bien du mal à y croire. Elle se connecta immédiatement à Internet afin de vérifier qu'elle n'était pas la victime d'une blague de mauvais goût. Ce n'était pas le cas, et le téléphone de la jeune attaquante de 20 ans se mit à sonner sans interruption, tout le monde s'empressant de féliciter la sympathique Nigériane.

"Cette nomination est pour moi une grande source de motivation. Elle m'a donné encore plus de confiance dans mes capacités", a récemment expliqué Uwak dans une interview pour le site Internet de la Confédération africaine de football (CAF). Cette récompense inattendue allait vite porter ses fruits. Participant au Championnat d'Afrique organisé dans son propre pays en novembre , Uwak démarre en trombe en inscrivant deux buts en sept minutes lors du match d'ouverture contre la Guinée Equatoriale. Le Nigeria renouvellera son titre en s'imposant 1:0 en finale contre le Ghana. Uwak termine la compétition avec six buts au compteur, dont un second doublé contre l'Afrique du Sud.

Une performance remarquable pour l'ambitieuse Nigériane, qui n'en voudra pas à sa coéquipière Perpetua Nkwocha de s'être finalement adjugé le titre de meilleure artificière de la compétition en inscrivant le seul but de la finale. D'autant plus que le charismatique Président du Nigeria, Olusegun Obasanjo, allait récompenser les joueuses, qu'il appelle affectueusement "mes filles", en leur accordant une prime d'environ 6 000 euros.

Uwak s'adjugera finalement une plus qu'honorable onzième place lors du vote de la FIFA, le sélectionneur national brésilien Jorge Barcellos lui accordant même la deuxième place de son classement personnel. Egalement nominée pour le titre de Joueuse Africaine de l'Année 2006, avec la Ghanéenne Sheila Okai et la Sud-africaine Portia Modise, Uwak a de grandes chances de l'emporter.

*Couverte d'éloges * Les qualités footballistiques exceptionnelles de Cynthia Uwak avaient déjà été mises en évidence par le Groupe d'Etude Technique de la FIFA (TSG) à l'occasion du Championnat du Monde de Football Féminin U-20 de la FIFA disputé l'an dernier en Russie. Tina Theune-Meyer, l'ancienne sélectionneuse de l'équipe nationale allemande, championne du monde et d'Europe, l'avait alors couverte d'éloges après la victoire 3:2 du Nigeria sur le Canada . "Uwak a fait la différence, son potentiel est impressionnant." Fran Hilton-Smith, ex-internationale sud-africaine et sélectionneuse nationale, s'est montrée tout aussi flatteuse après la victoire fleuve 8:0 sur la Finlande . "Elle s'est démultipliée en attaque, a marqué un but et donné deux passes décisives. Surtout, son incessante activité sur les deux ailes a contribué à dérégler la défense finlandaise."

Uwak s'est elle-même déclarée très satisfaite de ses prestations en Russie. "C'était un évènement exceptionnel. L'expérience acquise lors des précédents tournois, Canada 2002 et Thaïlande 2004, m'a beaucoup aidée."

Mais qui est donc cette jeune Africaine qui entend briller de mille feux lors de la prochaine Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Chine 2007 ?

Née dans l'Etat d'Akwa Ibom, dans le sud du Nigeria, au sein d'une famille de trois enfants (une sœur, un frère), Cynthia Uwak ne se souvient plus exactement à quel âge elle a commencé à jouer au football. Au vu de sa rapidité, de ses qualités techniques et de sa formidable maîtrise du ballon, qui ont déjà mis plus d'une défense en péril, elle y joue probablement depuis sa plus tendre enfance. Uwak affiche par ailleurs un grand sens du collectif, n'hésitant jamais à servir ses coéquipières.

Le sélectionneur actuel du Nigeria, Ntiero Effiom Ntiero, a très vite repéré ce petit bijou. "Elle m'a tapé dans l'œil lorsqu'elle jouait pour Inneh Queens à Benin-City. J'ai voulu la faire venir dans mon équipe, les Pelican Stars, mais elle ne voulait pas être trop éloignée de ses parents. Je l'ai néanmoins sélectionnée lorsque j'ai pris mes fonctions d'entraîneur de l'équipe nationale U-19. Depuis lors, je l'ai prise sous mon aile", a expliqué Ntiero au quotidien nigérian "The Guardian".

*Un potentiel extraordinaire * Ntiero est convaincu des qualités de sa protégée. "Uwak est une joueuse fantastique, elle a reçu un don de la nature. Elle possède tout ce dont une footballeuse a besoin, et elle inscrit des buts quand on s'y attend le moins", poursuit-il. Rien d'étonnant, dès lors, qu'Uwak figure à 16 ans à peine dans la sélection appelée à disputer le Championnat du Monde de Football Féminin U-19 de la FIFA, Canada 2002, une compétition durant laquelle elle foulera même la pelouse pendant 40 minutes contre les hôtes canadiennes. "Si elle continue à travailler dur et à progresser, et qu'elle est épargnée par les blessures, elle a une grande carrière devant elle et elle jouera de nombreuses années", déclare Ntiero, sous le charme.

Uwak a l'avantage de figurer parmi les huit Nigérianes à évoluer à l'étranger et de pouvoir emmagasiner une expérience précieuse dans l'excellent championnat finlandais. La saison dernière, son club a pris la deuxième place du classement derrière Honka Espoo. Avec 17 réalisations à son actif, Uwak a manqué le titre de meilleure buteuse pour une seule petite unité.

"Si Uwak n'avait pas dû nous quitter pour disputer le Championnat du Monde U-20, nous aurions pu être champions", affirme l'entraîneur de Pietarsaari, Carl-August Löf, soulignant une nouvelle fois l'importance de cette joueuse dans son équipe. "Le football féminin est très apprécié en Finlande, et les infrastructures sont bonnes. Le niveau est relevé, car le championnat réunit beaucoup de bonnes joueuses, par exemple quelques internationales suédoises", explique Uwak.

Comment expliquer la réussite du Nigeria ? "Le football passionne et motive énormément dans notre pays, chez les hommes comme chez les femmes", dit-elle pour dévoiler le secret du succès des équipes nigérianes. Ces vertus pourraient bien faire des miracles lors de la prochaine Coupe du Monde Féminine de la FIFA en Chine. On entend déjà le téléphone sonner...

Explorer le sujet