Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019

La préparation des arbitres se poursuit à Doha

Referees seminar in Doha
  • Un autre séminaire préparatoire couronné de succès pour les arbitres et assistantes sélectionnées
  • Un nouveau cap a été franchi dans la préparation des arbitres assistantes vidéo
  • Les derniers ajustements auront lieu en France, juste avant le grand rendez-vous

Pour la deuxième fois cette année, Doha a accueilli un séminaire préparatoire d’arbitrage en vue de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ la semaine dernière. Quatre-vingt-dix officielles de match FIFA issues des six confédérations se sont réunies pour boucler une nouvelle étape décisive dans les préparatifs du grand rendez-vous estival.

Parallèlement à ce stage, la Ligue amateur de football du Qatar a organisé un tournoi spécial, une nouvelle occasion pour les femmes en noir d’arbitrer des rencontres en situation réelle avec l’appui de l’assistance vidéo (VAR). Ces deux événements marquent une nouvelle étape essentielle dans la préparation de l’épreuve reine, qui se déroulera en France.

"Nous n’avons plus que deux mois pour nous préparer pour la Coupe du Monde", déclare Kari Seitz, responsable du département de l'Arbitrage de la FIFA et chargée du projet d’arbitrage pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. "Les matches en conditions réelles, comme ceux organisés dans le cadre de cette nouvelle Coupe amateur du Qatar, offrent aux officielles une expérience plus que nécessaire en ce qui concerne l’arbitrage assisté par la vidéo. Nous remercions infiniment la Fédération de football du Qatar pour son soutien très précieux."

La formation pratique avec des joueuses, les sessions théoriques ainsi que les activités physiques proposées au cours du séminaire ont été spécialement élaborées dans le but de permettre aux arbitres et à leurs assistantes de faire face à un football moderne toujours plus exigeant.

Referees seminar in Doha

"Cette semaine de préparation à Doha a été une franche réussite", affirme Carole Ann Chenard, arbitre canadienne d’élite, qui a également officié lors des éditions 2011 et 2015 de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. "Tout était parfait. Les conditions étaient excellentes et les installations incroyables. On n’aurait pas pu rêver mieux. Toute l’équipe, y compris les arbitres assistantes vidéo et l’ensemble du personnel, a réalisé un très bon travail. Nous nous concentrons pleinement sur les dernières étapes avant d’entrer en scène cet été."

Grâce au centre sportif ultramoderne de l’académie Aspire, qui a accueilli les sessions de formation pratique le matin et les matches de la Coupe amateur du Qatar en soirée, ainsi qu’à un temps superbe au-dessus d’un terrain extérieur parfaitement entretenu, destiné aux entraînements physiques et à la formation des arbitres assistantes, toutes les conditions étaient réunies pour le succès de l’événement.
"Notre préparation pour la Coupe du Monde ressemble beaucoup à celle d’une sélection nationale", précise Kari Seitz. "À l’image des joueuses, nos arbitres se focalisent sur l’approche tactique, la régularité, la cohérence, le fair-play et la sécurité."

Pierluigi Collina, président de la Commission des Arbitres de la FIFA, et Massimo Busacca, directeur du département de l’Arbitrage de la FIFA, étaient présents au séminaire. Très heureux du travail acharné et de l’engagement des arbitres, tous deux ont tenu à réaffirmer leur soutien constant et total. Selon eux, les priorités des officielles de match pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ seront les mêmes que pour toutes les autres compétitions : assurer la sécurité des joueuses, faire respecter les Lois du Jeu de l’IFAB et garantir l’impartialité à chaque rencontre.

Soutien total

"Nous sommes clairement sur la bonne voie pour répondre aux attentes cet été, et même les dépasser", poursuit Kari Seitz. "La collaboration entre les officielles de match sur le terrain et les arbitres assistantes vidéo en cabine a considérablement progressé en très peu de temps. À ce jour, je dirais que notre phase de préparation est achevée à 90 %. L’étape finale se tiendra à Paris, à l’occasion de notre habituel stage de pré-compétition. Nous sommes satisfaits des progrès réalisés et convaincus que cette préparation intensive pour France 2019 permettra de réduire les erreurs par rapport aux précédentes éditions."

Du coup d’envoi très attendu du match d’ouverture entre la France et la République de Corée dans le mythique Parc des Princes de Paris jusqu’au coup de sifflet final de l’ultime rencontre, arbitres, assistantes et assistantes vidéo donneront tout pour justifier la confiance qui leur a été accordée par la Commission des Arbitres de la FIFA.

Articles recommandés