Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

Coupe du Monde Féminine de la FIFA

La stratégie Endler pour Paris et le Chili

Chile's goalkeeper Christiane Endler
© AFP
  • Christiane Endler est la capitaine du Chili et la gardienne du PSG
  • Le Chili accueille la Copa América 2018, qualificative pour France 2019
  • Endler a disputé la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2008 à domicile

À 26 ans, Christiane Endler fait partie des meilleures gardiennes du monde. Il y a 10 ans, elle s'était distinguée dans les cages du Chili, pays organisateur de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2008. Aujourd’hui, elle brille avec le Paris Saint-Germain. 

"C’est très agréable d’évoluer dans un championnat aussi relevé et professionnel, mais cela exige de prendre ses responsabilités et d’être investie à 100 %. L’adaptation n’a pas été évidente dans les premiers temps. J’ai eu du mal à faire ma place, mais maintenant, je me sens très bien. Ici, il n’y a pas de marge d’erreur. Si on n’est pas à la hauteur, on se retrouve sur le banc. Mais cette responsabilité a du bon car elle m’a fait progresser", assure-t-elle à FIFA.com.

Cette progression, Christiane veut la mettre au service de sa sélection, devant laquelle se dressent des défis de taille. "Mon rêve, c’est de disputer une Coupe du Monde avec les A et les Jeux Olympiques. J’espère que j’aurai l’occasion de le faire en France."

Pour être présente au rendez-vous de l’an prochain, la Roja de José Letelier va devoir décrocher son billet lors de la Copa América féminine, qualificative pour la Coupe du Monde Féminine 2019.

"Cela fait presque un an que nous travaillons régulièrement ensemble, nous sommes bien préparées", estime-t-elle. "Nous allons arriver à la Copa América dans les meilleures conditions. Pour nous, ça va être essentiel de jouer à la maison. Nous allons évoluer sur de bons terrains, dans des conditions optimales. Nous pourrons compter sur le soutien du public. Cela n’engendrera pas forcément de pression supplémentaire, nous allons surtout sentir le public derrière nous."

Copa América féminine, Chili 2018 - du 4 au 22 avril 2018

  • Lieux : Coquimbo, La Serena et Ovalle
  • Qualificative pour... les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019 et les Jeux Panaméricains de Lima 2019

Dans quel état de forme se trouve la Roja féminine ?
"Nous avons un style bien marqué, avec beaucoup de jeu à une touche de balle, une construction collective des actions. Nous avons des joueuses talentueuses, avec un bagage technique complet. Notre équipe est bien organisée. On voit le résultat de ces mois passés à travailler avec un entraîneur qui sait où il va et qui a obtenu beaucoup de succès avec Colo-Colo. Le fait que nous le connaissons depuis longtemps a joué un rôle fondamental. Il a réussi à parfaitement traduire sur le terrain le jeu qu’il veut mettre en place."

Christiane Endler en 5 faits marquants

  • Ses idoles : Iker Casillas, Oliver Kahn, Gianluigi Buffon, Claudio Bravo et Manuel Neuer
  • 5 fois Joueuse chilienne de l’année (2008, 2009, 2010, 2015, 2017)
  • Clubs : Club Unión la Calera (CHI), Everton (CHI), Colo-Colo (CHI), University of South Florida (USA), Chelsea Ladies (ENG), Colo Colo (CHI), Valencia (ESP), Paris Saint-Germain (FRA)
  • Titres : quintuple championne du Chili avec Colo-Colo, victorieuse de la Copa Libertadores 2012
  • Gardienne qui a encaissé le moins de buts lors du championnat d’Espagne 2016/17 : 9 buts en 23 matches
Chile goalkeeper Claudia Endler and England's Toni Duggan
© Foto-net

La Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA organisée au Chili en 2008 a été le déclic qui a convaincu Endler de faire carrière dans le football. "Ça a été fondamental. Je n’avais jamais envisagé de passer professionnelle. Grâce à cette compétition, je me suis rendue compte qu’il existait autre chose. Qu’en dehors du Chili, le football féminin était en pleine croissance", reconnaît la gardienne parisienne.

Dix ans plus tard, elle se sent "plus mature, plus complète", et fière "d’être arrivée là où j’en suis aujourd’hui, dans l’un des meilleurs clubs du monde. Car ce n’est pas facile de quitter un pays comme le Chili, qui n’accorde pas au football féminin l’importance qu’il mérite. Il a fallu beaucoup de travail et de constance, mais la récompense au bout est immense".

Le saviez-vous ?

  • Christiane a commencé au poste d’attaquante, mais son frère l’envoyait souvent dans les cages quand ils jouaient chez eux
  • à 15 ans, elle a été essayée au poste de gardienne. De par son gabarit (1m80 m) et sa dextérité, il lui a été conseillé de se reconvertir
  • dans sa jeunesse, elle a pratiqué le tennis, la natation, le basket-ball et le volley-ball.

Un souhait pour finir…

"Que les critères soient unifiés afin que l’on puisse créer un calendrier international qui ne pénalise pas les clubs lors des rencontres internationales. Les matches internationaux nous font manquer beaucoup de rencontres qui sont très importantes pour nous et pour le club. Nous ne voulons pas être obligées de choisir."

Explorer le sujet

Articles recommandés

The FIFA Women's World Cup trophy

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Annonce du calendrier des matches de France 2019

08 févr. 2018

FIFA Women's Referee Seminar

France 2019 - Arbitrage

Défi de taille pour l'élite de l'arbitrage 

18 févr. 2018

Demi Stokes (R) of England competes for the ball with Marta Torrejon

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Torrejón rêve d’une fête à la maison

18 nov. 2017

England's forward Nikita Parris

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Parris veut se faire une place en France

08 févr. 2018