Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

7 juin - 7 juillet

France 2019

La Suède et les USA depuis les onze mètres

Megan Rapinoe of the USA scores her team's second goal from the penalty spot
© Getty Images
  • Un doublé de Rapinoe sur penalty offre aux États-Unis un succès sur l’Espagne
  • La Suède domine le Canada grâce à un penalty arrêté par Lindahl
  • Revivez toute l’action sur nos Live Blogs #ESPUSA et #SWECAN

C’est grâce à deux buts inscrits sur penalty que les tenantes du titre américaines sont parvenues à prendre le meilleur sur une Espagne combative lors de la première rencontre de la journée. Megan Rapinoe a ouvert et scellé la marque, Jennifer Hermoso signant l’égalisation transitoire espagnole d’un joli tir enroulé. Ce vendredi, les triples championnes du monde se mesureront à la France dans un quart de finale qui s’annonce explosif.

Le second match de la journée a également été une histoire de penalties, mais celui exécuté par Janine Beckie a été admirablement repoussé par Hedvig Lindahl, qui a ainsi assuré la qualification de la Suède. Le seul but a été inscrit par une Stina Blackstenius joliment lancée en profondeur et précise à la finition. En quart de finale, ce samedi à Rennes, les Blagult se mesureront à l’Allemagne.

Espagne 1-2 États-Unis

Analyses des reporters d’équipe

Elisa Revuelta (ESP)
L’Espagne est éliminée, mais elle a prouvé contre les États-Unis qu’elle pouvait rivaliser avec les meilleures équipes du monde. Le défi était simple : il fallait réussir le match parfait. Et il s’en est fallu de très peu pour que les Ibères y parviennent. Non contentes de répondre au défi physique imposé par les Américaines, elles ont su défendre et attaquer avec beaucoup d’agressivité. Elles se sont également montrées plus précises dans le dernier geste. Quant à leur bloc compact, il a énormément compliqué la vie des tenantes du titre. Les États-Unis ont pris l’avantage définitif à la faveur d’un penalty, mais l’Espagne n’a jamais baissé les bras, donnant tout jusqu’au coup de sifflet final pour égaliser. Après la performance d’ensemble livrée depuis le début de la Coupe du Monde, notamment face aux Américaines, on ne pourra que compter sur l’Espagne pour les prochaines compétitions.

Erin Fish (USA)
C’est une sacrée épine du pied que se sont enlevé ce soir les Américaines en battant l’Espagne. Sur les plans physique et mental, il leur aura fallu rester concentrées jusqu’au bout, même lorsque les Ibères essayaient de les perturber. Les Européennes peuvent juste s’en vouloir d’avoir défendu avec trop de hargne, ce qui a offert à ses adversaires deux penalties. Malgré la chaleur, Ellis n’a procédé à aucun changement jusqu’à la 85ème minute : cela en dit long sur l’état de forme de ses joueuses.

Suède 1-0 Canada

Analyses des reporters d’équipe

Alexandra Jonson (SWE)
Les Suédoises ont surtout montré leurs qualités après la pause. La clairvoyance de Kosovare Asllani et le sens du but de Stina Blackstenius ont éclairé la soirée parisienne et changé la physionomie du match. Une fois le score débloqué, on a découvert une Suède plus sûre de ses forces, plus créative et plus offensive. Cet allant retrouvé a bien failli ne servir à rien lorsque le Canada s’est vu accorder un penalty. Mais une magnifique détente horizontale a permis à la gardienne vétérane Hedvig Lindahl de montrer pourquoi elle est l'une des meilleures gardiennes de l’histoire du football suédois.

Mona Yeganegi (CAN)
Les Canadiennes sont arrivées sur la pelouse avec l’envie de gagner et elles ont joué tous les coups à fond. Malheureusement, elles ont été éliminées au terme d’un match très physique. Si le Canada a bien entamé le duel, c’est ensuite la Suède qui a pris le contrôle du ballon et créé du danger. La tendance s’est poursuivie au retour des vestiaires, avec une équipe suédoise qui n’a jamais desserré l’étreinte et qui s’est créé les meilleures occasions. Sur une contre-attaque rapide, les Scandinaves ont su saisir l’occasion pour ouvrir le score. Désarçonnées, les Canadiennes se sont alors mises à bafouiller leur football, surtout après un penalty raté. Mais les fans et les membres de l’équipe peuvent être fiers de la ténacité affichée.

À suivre

25 juin

Italie - RP Chine : huitièmes de finale, Montpellier, 18h00
Pays-Bas - Japon : huitièmes de finale, Rennes, 21h00

Billets

Les supporters qui souhaitent assister à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ peuvent encore acheter des billets sur www.fifa.com/tickets et dans les billetteries des stades pour les matches encore disponibles.

Suivez la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

Sur Twitter | Facebook | Instagram

Explorer le sujet

Articles recommandés

Renate Jansen of the Netherlands makes her way through the tunnel

L'Europe contre l'Asie

L'Europe contre l'Asie

22 juin 2019

 Li Yang of China and her team mates show appreciation to the fans

France 2019 - RP Chine

Yang, pas de but mais un objectif

23 juin 2019

Elena Linari of Italy celebrates following her sides victory in the 2019 FIFA Women's World Cup France group C match between Jamaica and Italy.

France 2019 - Italie

Linari, légitime défense des Azzurre

24 juin 2019

Asako Takakura, head coach of Japan looks on

France 2019 - Japon

La preuve par trois de Takakura

24 juin 2019

France 2019 : Suède - Canada en images

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

France 2019 : Suède - Canada en images

24 juin 2019

France 2019 : Espagne - USA en images

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

France 2019 : Espagne - USA en images

24 juin 2019

France 2019 : Espagne 1-2 USA en vidéo

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

France 2019 : Espagne 1-2 USA en vidéo

24 juin 2019

France 2019 : Suède 1-0 Canada en vidéo

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

France 2019 : Suède 1-0 Canada en vidéo

24 juin 2019